Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juin 2017 3 14 /06 /juin /2017 13:57
Boutique-arte-tv

Boutique-arte-tv

 Magma : mot d'origine grecque signifiant " pâte " . Le magma est constitué de roche en fusion à très haute température, brûlant sous un volcan . Cette roche emprisonne de nombreux gaz . Sous la poussée d'Archimède, la roche a tendance à remonter vers la surface, des fissures vont alors apparaître libérant les gaz qui explosent .

(1) Expression du politologue Gaël Brustier .

Scrutin du 11 juin 2017 : 47,5 M d'inscrits ; abstention : 24,5 M ( 51,3 % ) ; votants : 23,1 M ; blancs ou nuls : 0,5 M ; exprimés : 22,6 M ( 47,6% ), (14 M d'abstentionnistes en plus, qui s'ajoutent aux 10 M du 1er tour de la présidentielle ) .

Entre le 1er tour de la présidentielle et le 1er tour des législatives, E. Macron et La République en Marche perdent 2 M de voix ( 8,6 M contre 6,3 ) ; le FN  perd 4,5 M de voix ( 7,6 M contre 2,9 ) ; La France Insoumise de JLM perd égaement 4,5 M de voix ( 7 M contre 2,5 M ) ; le Parti Socialiste perd 0,6 M de voix ( 2,3 contre 1,7 ) ; Les Républicains perdent 3,7 M de voix ( 7,2 M contre 3,5 ) .

Au soir du 11 juin 2017, on peut dire sans risque d'être contredit que le système partisan de la Ve République est mort et enterré . L'essentiel du personnel politique des quinze ou trente dernières années a été congédié sans ménagement par les Français .Les partis politiques de la Ve République qui gouvernaient en alternance depuis 1981 rejoignent la porte de sortie de notre histoire politique . une autre organisation de la vie politique paraît vouloir s'installer, un nouveau personnel parlementaire se substitue à l'ancien et pourtant beaucoup de signes laissent présager que les fondamentaux des deux ex-partis de gouvernement seront aussi ceux de la future majorité LREM . 

Ne nous y trompons pas : les visages vont changer mais pas le coeur politique et idéologique . Tous les changements de façade auxquels nous assistons ne tiennent que partiellement à la prétendue séduction qu'exercerait le nouveau président ; que pour peu à un " dégagisme " éthéré, théorisé par JL Mélenchon, ne reposant sur aucune analyse sociologique ; encore moins à une espèce de résignation paradoxale qui voudrait que les Français veuillent laisser sa chance à ce jeune président à qui tout sourit ; écartons également le ridicule argument de la chaleur et de l'attrait des plages cher à tout journaliste bien propre sur lui ; ce ne sont là que propos imposés à des hommes de main " en mission " pour soutenir le nouveau pouvoir .

Quelle signification donner alors à ces 4,5 millions de voix perdues par JLM tout comme par le FN, en un mois, si ce n'était qu'une question de " farniente ", dont la grande majorité sont les très jeunes et les classes populaires de ces deux camps ? Ce phénomène requiert des études très sérieuses et approfondies si la gauche ne veut pas poursuivre sa descente aux enfers .

 Ce que nous vivons aujourd'hui est la conséquence directe de la crise de régime née de la crise financière de 2008 - la grande absente des débats d'une interminable campagne électorale - suivie d'une crise économique dont nous ne sommes toujours pas sortis, et de la trahison des clercs, en décembre 2007, qui ratifient un traité européen pourtant rejeté par une majorité de Français, par référendum, deux ans auparavant, conséquence ayant entraîné le divorce entre un nombre croissant de citoyens et le régime, divorce consommé par le taux historique de l'abstention de ce 11 juin 2017 . Une crise de régime aggravée par l'incompétence de deux présidents successifs ayant étalé, toute honte bue, sous les yeux des Français, une vérité, à savoir que les intérêts des actionnaires des grandes banques privées l'emportaient sur l'intérêt général, à coups de matraquages fiscaux monstrueux .

C'est cette crise de régime que le président Macron a pour mission de résoudre, non pas au nom du peuple français mais au nom des classes dirigeantes . Cependant, pour le moment, son exploit se réduit à peu de chose : substituer un personnel politique à un autre, les partis de gouvernement ne suscitant plus le consentement .

Tous les chiffres de ce scrutin du 11 juin doivent être scrutés à la loupe car ils pourraient confirmer une " situation idéologique et politique ", selon le mot du politologue Gaël Brustier, " magmatique ", largement susceptible d'évoluer spectaculairement durant le quinquennat . Pourquoi ?

La République actuelle est née à la fin des années 1950, un " parlementarisme rationalisé " pensé par des hommes nés au début du XXe siècle et qui se méfiaient profondément des " masses " . Cette méfiance à l'encontre des classes populaires a atteint désormais un paroxysme qui flirte avec la caricature, et les masses l'ont bien compris . La soi-disant société civile de " En Marche " faite à 90% de CSP+  n'a trompé personne . E. Macron a très bien capté la logique de la Ve République aggravée par l'inversion du calendrier électoral - merci Lionel Jospin : la présidentielle est l'élection directrice, les législatives, l'élection de confirmation . Aussi la campagne du 2e tour est-elle tout naturellement atone où seules quelques individualités tentent vainement de sauver leur peau .

Le parti " En marche " a été conçu dans cette optique . C'est une sorte de trust électoral, un parti - entreprise qui rappelle le " Forza Italia " du Berlusconi de 1994, un pari fait sur la " vague " . 

Alors, il convient d'être lucide : nous ne vivons pas une mise à jour libertaire de la Ve République . Nous pourrions être en train de vivre une restauration, une rigidification de cette Ve République ( Gaël Brustier ) nécessaires pour faire passer toutes les atteintes aux droits des travailleurs . Mais attention, M. le Président, la Ve très rigidifiée du Général de Gaulle, engendra " Mai 68 " .

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens