Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 14:08
Image wikibéral.com .

Image wikibéral.com .

" En démocratie, un citoyen vaut une voix . Avec le scrutin majoritaire à deux tours, certains valent plus, d'autres moins " ( Jack Dion, Marianne ) .

La séquence électorale que nous venons de vivre consacre l'accomplissement d'un vieux dessein des classes dirigeantes : écarter définitivement du champ démocratique les classes populaires . En douceur ! Sans modifier autoritairement  la loi, sans jeter en prison les opposants, sans bâillonner la presse . Très simplement : par le biais de " la frustration civique " génératrice du phénomène de " l'abstention " . 

Une abstention qui atteint 36% aux élections législatives de 2002 - première année de l'application de la loi imposant les législatives à la suite immédiate des présidentielles - puis 43% en 2012, pour culminer, en 2017, à 57%, auxquels il faut ajouter 7% de bulletins blancs . La mort de la démocratie en France est confirmée . Ce chiffre est d'autant moins négligeable que le phénomène touche d'abord les plus jeunes ( 72% chez les 18 - 24 ans ) et les plus pauvres ( 65% chez les ouvriers ) . Plus les médias célèbrent le renouvellement - encore aujourd'hui, un journaliste osait déclarer sur un JT que le renouvellement était bien là, avec l'entrée à l'Assemblée Nationale d'un ouvrier et d'une étudiante -  plus fonctionne la machine à exclure ceux d'en bas, ou du moins à les décourager de glisser un bulletin dans l'urne .

 18 millions de votants sur un corps électoral de 47,5 millions d'électeurs : le score de E. Macron, seul, à la présidentielle . Autant de voix pour désigner 577 députés que pour élire un Président . Cela mérite d'être médité .

Il ne peut s'agir que d'un véritable réflexe de défiance des milieux populaires comme si ces derniers avaient intégré qu'ils n'étaient plus que les victimes expiatoires des décisions politiques auxquelles on n'accordait plus qu'un droit : " Se taire ! "

Le joujou favori de nos dirigeants a accouché, hier, d'un miracle : un parti ultra-majoritaire à l'Assemblée Nationale ( 60% de députés ) alors qu'il ne représente que 30% des électeurs ayant voté et surtout 15% du corps électoral . Ce qui permet d'affirmer qu'un électeur de La République en Marche avait en main deux voix .

Ce résultat nous oblige à nous interroger sur les dessous d'un tel système et surtout sur dangers qu'il recèle . 

L'élection du Président au suffrage universel est une arme à double tranchant . Elle prend les apparences de la plus pure démocratie puisqu'elle permet à chaque citoyen de choisir qui sera, pendant cinq ans, son suzerain, mais dans la réalité, l'hôte de l'Elysée a la statut d'un hyper-président doté de pouvoirs exorbitants qui écrasent ceux de l'Assemblée Nationale et du gouvernement faisant de la France une exception dans le monde . 

Ils sont nombreux ceux qui applaudissent " cette rencontre magique entre un homme et un peuple ", oubliant un peu vite qu'il s'agit de la définition même du pouvoir personnel voire du despotisme . 

D'accord, les partis ne jouaient plus leur rôle depuis longtemps mais de là à idéaliser " un sauveur suprême " , il vaut mieux rester prudent .

Le système des " primaires " pour désigner le candidat de chaque parti venu s'ajouter aux Institutions a, par ailleurs, fonctionné comme une machine à tuer les partis, à asphyxier les adhérents et à empêcher tout débat d'idées . L'élection des députés au scrutin majoritaire fonctionnant, quant à elle, comme une simple opération de confirmation de la présidentielle, faisant dire à l'ancien Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin - qui n'est pas un perdreau de l'année - que " le Président nomme les députés " . Constat qui est loin d'être une caricature : les élus " En marche " ne sont-ils pas issus d'un recrutement " internet " à partir du dpôt d'un CV, d'entretiens d'embauche et de la décision d'un jury de recrutement ( modèle entreprise ) .

Nous voilà bien loin du principe de la souveraineté populaire comme pilier de la République !

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens