Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 14:14
Explosion d'une supernova .

Explosion d'une supernova .

" Le Parti Socialiste, hégémonique il y a cinq ans, est dans la situation du Parti radical, en 1958 ... Les étoiles brillent puis meurent " ( Gaël Brustier, politologue ) .

 

" LA SUPERNOVA " .

" Les étoiles brillent puis meurent . Elles explosent, deviennent " supernovas ", brillent, un temps, plus qu'une galaxie tout entière, avalent tout, puis se rétractent sur elles-mêmes et meurent ... " C'est la même chose en politique particulièrement pour le PS, au lendemain du 11 juin 2017 . Certes, il peut vivre encore longtemps, à la marge du pouvoir, tenir des congrès, obtenir des sièges et même, à l'instar du parti radical, obtenir de temps à autre, des maroquins ministériels ... Il n'en demeure pas moins que depuis le 11 juin, le Parti Socialiste est mort et que la géographie électorale macronienne, qui est venue se calquer sur l'ancienne géographie socialiste, ne lui laisse aucune chance de regain .

Les bastions socialistes d'antan, le Sud-Ouest, la Bretagne, le Nord, les Bouches-du-Rhône ont sombré corps et âme dans l'océan " En Marche " . Des figures marquantes, des figures prometteuses aussi, du PS, subissent des déroutes cuisantes . Et soyons clairs : le PS paye moins l'action des frondeurs comme certains veulent nous le faire croire que la politique de F. Hollande qui avait tourné le dos aux intérêts du coeur de son électorat comme le prouva la primaire socialiste de janvier 2017, propulsant contre toute attente, Benoît Hamon à la candidature à la présidentielle .

Quant à la dernière ligne droite, la campagne des législatives, on ne peut la qualifier autrement qu'en lui attribuant le titre d'une célèbre série télévisée des années 1980 : " Les socialistes se cachent pour mourir " . Quelle tristesse de voir ces candidats socialistes cacher leur sigle, leur logo, leur appartenance, voire brouiller leur message, en s'octroyant unilatéralement " un soutien à la majorité présidentielle " !

Le PS s'est caché pour mourir . Il n'a pas fait de campagne nationale refusant, hier de penser, aujourd'hui de se battre, renonçant en quelque sorte à vivre . Un gâchis qui n'est que le produit des vices longtemps cachés de l'appareil solférinien .

Le PS s'est effondré sur lui-même, ne sachant même plus lors de ses réunions stratégiques qui, dans la salle, rédigeait déjà une note de synthèse stratégique pour l'état-major d'E. Macron ou bien, où en étaient les discussions entre les siens et " En marche " . La décomposition s'accélérait succédant à la lente agonie du quinquennat .

 

" IL SORPASSO " .

" Le dépassement " théorisé par JL Mélenchon - comprendre le dépassement du PS par la FI - réussi lors de la présidentielle, n'est pas confirmé à l'élection législative . Malgré une supériorité en voix et ses 74 candidats en lice pour le 2e tour, la FI ne peut espérer obtenir un groupe à l'Assemblée Nationale, seule . Le deuxième objectif de Mélenchon, à savoir se défaire du PCF, n'est pas atteint et il devra composer avec le PCF, pour obtenir son groupe dans la nouvelle Assemblée . 

" Ceux qui ne sont pas encore là ", non seulement ne sont toujours pas là, mais 4,5 millions ont même disparu, depuis le premier tour de la présidentielle . 

Tout au long de l'année 2016, en Espagne, au sein du mouvement " Podemos ", le penseur et stratège de ce parti, Iñigo Errejòn, théorisa la bataille idéologique à mener sous la formule " penser à ceux qui ne sont pas encoré là ", soulignant l'importance du travail en direction de ceux qu'il faut convaincre de rejoindre la démarche du mouvement, en partant d'en bas : réunions de quartier, éducation populaire, pédagogie, aide à la prise de conscience politique dans les conflits locaux ... J.L. Mélenchon fut très inspiré par cette théorie . 

Mais au cours du dernier congrès de Podemos, " Vistalegre II ", Iñigo Errejòn et ses amis furent battus par la ligne de Pablo Iglesias et sa stratégie très " gauche de la gauche " d'union avec " Izquierda Unida " ( coalition formée autour du PC espagnol ) .

JLM persiste dans la stratégie " Errejòn " et réaffirme sa volonté d'accéder au pouvoir en ramenant à lui " ceux qui ne sont pas encore là ", c'est à dire les électeurs dont le souhait de changement a trouvé un débouché dans le vote . Les 9 millions d'électeurs rassemblés par Mélenchon et Hamon au premier tour de la présidentielle pouvaient être le point de départ d'une force électorale à même de chercher son unité et sa stratégie et trouvant quelques points communs avec l'action politique d'Errejòn . Ce qui est sûr, c'est que la campagne de JLM pour la présidentielle avait contribué à " construire " un peuple et à jeter les bases d'une force nouvelle . Mais il va bien falloir trouver des justifications à la perte de 4,5 millions de ces voix entre le 23 avril et le 11 juin . Le conflit est bien " fondateur " mais les réflexions du théoricien espagnol devraient inspirer Mélenchon quand il avertit que dans la deuxième étape, les millions d'électeurs qui ont accepté le conflit peuvent ne pas souhaiter l'exagération ...

 

" LE TROU NOIR STELLAIRE " .

" Le trou noir stellaire est une concentration de masse-énergie ( issue de l'explosion d'une étoile massive en supernova ) si compacte que même les photons ( particulaire élémentaire des champs magnétiques ) ne peuvent se soustraire à sa force gravitationnelle . Il se caractérise également par l'existence d'un horizon, surface sphérique dont même la lumière ne peut sortir ... "

C'est la situation actuelle du FN qui ne va hisser au Palais Bourbon qu'un seul député, celle qui l'a enfoncé dans le trou noir de l'incompétence " crasse " : Marine Le Pen . ( moins 4,5 millions de voix le 11 juin dernier ) .

 

NB : d'après l'article de Gaël Brustier, politologue, Libération, le 11/06/2017, au soir du 1er tour des Législatives .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens