Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 14:56
Le col de Roncevaux .

Le col de Roncevaux .

" Soudain comme chacun demeurait interdit,(1) / Un jeune homme bien fait sortit des rangs et dit : / " - Que Monsieur Saint-Denis garde le roi de France !" / Il (2) regarda celui qui s'avançait et vit, / Une espèce d'enfant au teint rose , aux mains blanches, / Doux, frêle, confiant, serein, sans écusson , /  " - Toi, que veux-tu, dit Charles, et qu'est-ce qui t'émeut ? / - Je viens vous demander ce dont pas un ne veut, / L'honneur d'être, ô mon roi, si Dieu ne m'abandonne, / L'homme dont on dira, c'est lui qui prit Narbonne ..." ( Aymerillot, La Légende des siècles, Victor Hugo ). 

1. Aucun baron de la suite de Charlemagne ( retour d'Espagne, et après le désastre de Roncevaux ) ne veut affronter les puissantes murailles de Narbonne . 2 . Le roi . 

Mille trois cents ans après, un nouveau chérubin, sorti de nulle part, au teint rose et aux mains blanches, prend Narbonne pour la deuxième fois sous la devise : " Sus au vieux monde ! Place à la moralisation de la politique ! " Nous allons tout changer .

Certes, notre vieux pays a connu un tel moment, en 1988, sous la houlette de F. Mitterrand . Ne pouvant plus nous enfumer, comme en 1981, avec le slogan d'une société plus juste débarrassée de la logique des profits grâce à la nationalisation des banques et de la sidérurgie, le vieux leader nous entraîna dans une deuxième aventure, vers un second espoir, celui de " le génération morale " . Bien sûr quelques mauvaises affaires avaient terni le premier septennat, mais les Français étaient encore prêts à s'engager vers de nouvelles exigences . Et les socialistes affirmaient vouloir être les porteurs du bien face au corrompu Chirac, au malfaisant Pasqua et à l'affreux Le Pen .

La morale transcendant les clivages politiques le divin président ouvrit son gouvernement à des hommes de droite, du centre et de la société civile .  L'incarnation de cette société civile brilla en la personne d'un certain Bernard Tapie, dont on parle encore aujourd'hui, pour ses turpitudes jamais assouvies . L'homme avait toutes las qualités pour refonder la politique . Le résultat fut que la transparence régna mais qu'il n'y eut jamais autant d'affaires que pendant ce deuxième septennat de F. Mitterrand, qui n'épargnèrent personne, ni un Premier Ministre - victime expiatoire des prétentions morales du socialisme - ni des ministres, ni le Président lui-même . A la vérité ce ne fut pas beau du tout .

Du coup, les trois successeurs du Président Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, se sont bien gardés d'insister sur le bouleversement moral qu'apportait leur élection . 

Mais à l'arrivée d'Emmanuel Macron sur le trône, tout change, un nouveau parti avec des candidats tout neufs s'apprête à bouleverser l'Assemblée Nationale .

" Quand la République est en marche, la Vertu doit triompher ! ", telle est la devise .

Les députés ne pourront plus embaucher ni leurs épouses, ni leur enfants . C'est bien ! Mais compte tenu du rajeunissement de la prochaine assemblée il convient de prévoir aussi les parents qui pourraient prétendre arrondir leur maigre retraite aux frais du fiston ou de fifille .

D'accord, on va limiter le cumul des mandats dans le temps mais prévoyons parallèlement la non transmission familiale des mêmes mandats que certains ont érigée en véritable sport tout comme le règne d'un couple infernal sur telle ou telle commune par l'interdiction faite au maire de nommer son épouse première adjointe .

Interdisons encore les fonctions de Maire, entre deux époux, dans deux communes différentes, alors que le code civil prévoit que deux époux font élection d'un domicile commun et le code électoral que l'élu municipal doit résider dans la commune où il est élu .

Après, il faudra se pencher sur le sort des amants, des maîtresses voire des enfants non reconnus .

Paradoxalement, il va y avoir des gagnants à ce jeu là : la presse à scandale et les sites à ragots qui se feront un cruel plaisir de dénicher les secrets de la vie privée . 

La morale ne se décrète pas et se traduit difficilement dans la loi : Machiavel le disait en son temps . Elle ne tarde jamais à rattraper ceux qui tentent de s'en prévaloir  .

M. Robert Ferrand, apôtre du sauveur, est là pour nous le dire . On n'efface pas si facilement son passé de notable socialiste fait de petites magouilles qui n'intéressent personne tant que vous restez à l'écart de la lumière .

Décidément, la ficelle du " Rédempteur " qui va nous purifier de nos fautes, est un peu trop grosse : c'est une si vieille histoire !

" Aymerillot, reprit le roi, dis-nous ton nom . / - Aymery . Je suis pauvre autant qu'un pauvre moine . / J'ai vingt ans, je n'ai point de paille, ni d'avoine, / Je sais lire en latin et je suis bachelier ... / Mais tout le grand ciel bleu n'emplirait pas mon coeur . / J'entrerai dans Narbonne et je serai vainqueur, / Après je châtierai les railleurs, s'il en reste . / Charles plus rayonnant que l'archange céleste, / S'écria : " - Tu seras pour ce propos hautain, / Aymery de Narbonne et comte palatin, / Et l'on te parlera d'une façon civile . /

Va, fils ! " Le lendemain, Aymery prit la ville ... " 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens