Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 13:08
Image jmthivel.com

Image jmthivel.com

(1) . " Si Marine Le Pen l'emporte, nous verrons rapidement si nos institutions sont solides, si nous sommes encore en démocratie et si la France peut se transformer en régime totalitaire, haineux et violent en quelques mois " ( Guillaume Martin, No Planet B, " Anthropocène sans la migraine " ) .

Ce qui me déprime dans cet entre-deux tours de la présidentielle, ce n'est pas tant que l'alternative portée par JL Mélenchon, et que je soutenais, n'ait pas convaincu assez de gens pour avoir sa chance . Ce n'est pas la première fois que je sors battu - en compagnie de millions d'amis - d'un combat que j'avais choisi .

Ce n'est pas non plus la taille des ficelles qui s'agitent devant nos yeux depuis des mois . Un grand classique . Ces " invisibles "  qui, en réalité, gouvernent mais que nous n'avons pas le pouvoir d'élire ou de révoquer sont capables de créer de toute pièce, en quelques mois, " une fiction politique " et d'en propulser le poulain, en pole position, en se servant du cerveau émotionnel des électeurs, à coups de Unes dans la presse, d'éditos mensongers, de plateaux télévisés débilitants, de sondages bien bidouillés et autres artifices publicitaires . Si l'on ajoute à cela une bonne dose de divisions politiques bien entretenues au sein des partis, grâce au chant des sirènes chargé d'allumer le feu des " égos " et le scénario est bouclé : on jouera contre Marine Le Pen, le combat contre la honte et la haine, la meilleure affiche .

Ce qui me déprime, ce n'est pas davantage que la structure des partis historiques, certes gravement défaillants, soit remplacée par des formations nouvelles, véritables nébuleuses de gaz, attachées à un seul candidat, ce qui n'est jamais bon, où la démocratie ne peut devenir qu'un exercice de pure communication, une dialectique altérée de publicitaire, sans véritable fond . C'est exactement le spectacle que nous offre Emmanuel Macron . Tout d'abord, il a usé de ce qu'on appelle, dans le langage des communicants, " le teasing ", l'art de faire durer le suspense en dévoilant le plus tard possible la nature de son " offre ", son programme, comme s'il s'agissait d'un vulgaire produit et non de l'avenir du pays . Du coup ses meetings laissaient voir des scènes ahurissantes, durant lesquelles en remarquable bonimenteur de foire, il s'égosillait pour convaincre la foule d'acheter son aspirateur dernier cri . Dérangeante ambiguïté .

Ce qui me déprime vraiment, c'est que face à tant de vacuité, MLP peut l'emporter, dimanche 7 mai, elle et son idéologie crasseuse . En partie, parce que certains, trop nombreux, n'iront pas voter refusant de cautionner un scénario arrangé d'avance, et je ne leur jette pas la pierre . Je comprends qu'ils ne veuillent pas " marcher " pour un monde qui s'écroule et accélérer la fuite en avant des " invisibles " qui essaient de gagner du temps en attendant que croissance et innovation leur permettent de se mettre bien au chaud, sur leurs îles transhumanistes, bien gardées, quand au-dehors tout ne sera que chaos et flammes . D'autres passeront de la France Insoumise au Front National, par contestation et révolte, d'autres encore, les malades de " Sens commun ", le fan club de F. Fillon, seront plus attirés par MLP  - et ses ambigüités sur le droit à l'avortement ou la PMA - que par le filleul politique de F. Hollande .

Et ce qui me déprime le plus, c'est que, grâce à l'acuité politique de F. Hollande, les élections présidentielles se déroulent en plein " Etat d'urgence " qui démultiplie  les pouvoirs exorbitants, accordés par la Constitution, du Président de la République . La Présidente de la République, Mme Marine Le Pen, aura dès le 8 mai, en mains, un arsenal de pouvoirs discrétionnaires exceptionnel, plus une moitié de policiers et de gendarmes très compréhensifs à son égard .

Alors voilà ce que me dit ma mélancolie : la métaphore de la peste ou le choléra n'est pas adaptée à la situation , préfère-lui celle de la mort ou la longue maladie . Contre la mort, tu ne peux rien . Contre la maladie tu peux encore lutter .

C'est pourquoi, dimanche, je voterai " Polichinelle ", pour ne pas être mort dès lundi, mais être prêt à me " remettre en marche " pour la lutte contre la maladie . 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens