Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 15:35
A la fin de la fête, on brûle le roi du carnaval .

A la fin de la fête, on brûle le roi du carnaval .

" Il ne suffit pas de vouloir le juste, il faut savoir le juste qu'il faut vouloir " ( Platon ) .

Ainsi J.L. Mélenchon, grisé par son succès à la Présidentielle, a rompu son alliance avec les Communistes . C'est d'abord une erreur politique : son succès, commencé en 2012, est dû aussi sinon largement, aux communistes . Ceux-ci ont été massivement les acteurs de ses rassemblements par la force de leur organisation, l'engagement de ses militants et sa presse . Si JLM avait analysé avec précision et objectivité ses résultats, il se serait aperçu que ce sont les lieux ( villes, cantons, départements ), où le PC reste encore fort qu'il réalisait ses plus forts scores . Or ce n'est pas du tout un hasard . C'est l'effet non seulement d'une sociologie particulière, celle des victimes du libéralisme, mais aussi de l'influence politique du PCF sur ces dernières . En se coupant de parti et en entrant en guerre avec lui, il va perdre beaucoup de voix parmi ceux qui ont voté pour lui, avec enthousiasme, le 23 avril dernier, dont je suis .

Il s'ensuit que son projet de recomposition de la gauche " autour de lui " va du coup à l'échec . Tant pis pour lui : c'est ce qui arrive à ceux qui, en politique, sont déstabilisés par leur propre réussite au point de vouloir jouer " leur seule image " contre les multiples sensibilités de ceux qui ont concouru à leurs premiers succès . 

Bien sûr, c'est un grand malheur, hélas, pour les classes populaires qui ont tant besoin de " l'Union " de la vraie gauche .

Puis, au-delà de cette erreur, il y a la faute morale . En fait, deux fautes . J.L. Mélenchon feint d'ignorer tout ce que le mouvement qu'il a fondé doit aux communistes - nous l'avons déjà dit - ce qui est une forme d'ingratitude moralement incompréhensible, nous disons bien moralement, car philosophiquement, si l'on en croit son dernier livre " De la vertu ", il fait une place majeure à la morale, dans son engagement politique . Où est donc passée la morale, dans ces circonstances ? Le cynisme a-t-il repris le dessus ? Mélenchon entend occuper toute la place à gauche et du coup ne respecte pas davantage les électeurs de B. Hamon, pourtant aussi dignes de respect que ses insoumis .

Tout cela est inadmissible moralement et irresponsable politiquement par rapport à l'avenir de la gauche antilibérale, dite " radicale "

Refuser à un courant fondamental des XIXe et XXe siècles le droit à une expression autonome en l'ensevelissant sous un discours certes humaniste mais qui ne remet pas en cause le capitalisme est indigne . Le PCF a évolué mais porte toujours en lui deux fondamentaux du combat contre le capitalisme grâce à la théorie marxiste qui oriente son action .

C'est d'abord le fait que le Marxisme est la seule doctrine qui nous révèle dans sa crudité l'essence du capitalisme, en accuse l'injustice structurelle et nous en propose le dépassement profond, à terme, afin de lui substituer une tout autre organisation économique et sociale : une société visant l'intérêt de tous et l'épanouissement de chacun, ce que l'on pourrait appeler " l'émancipation ", la fin de l'aliénation qui fait de la majorité des êtres humains des individus mutilés, rabougris, in-humains, c'est à dire privés de leur pleine humanité, incapables de réaliser toutes leurs potentialités ...

C'est ensuite l'espoir d'une " Nouvelle civilisation " fondée sur les droits humains les plus universels bien plus riches encore, humainement, et bien plus concrets que ceux de la Déclaration de 1789 .

C'est ce " verrou doctrinal ", qu'au fond de lui-même, JLM entend fragiliser, en bon social- démocrate qu'il fut toujours et qu'il reste, en s'en prenant avec un mépris rare au PCF et en voulant le liquider . Celui-ci est le support d'un héritage idéologique fondamental et en voulant détruire ce support on prend le risque de détruire l'héritage . Sans ce fond doctrinal et sans ceux qui le défendent, c'est le conformisme le plus sot qui nous menace, en la personne d'E. Macron et des auteurs qui l'inspirent : Tocqueville, Hayek, Aron : le culte de l'individu entrepreneurial et consommateur, pour ceux qui en ont les moyens, l'expansion du malheur social pour tous les autres .

Peux-tu encore comprendre, JLM, ce qui nous menace ou préfères-tu poursuivre ton " cavalier seul " et finir " en Roi du Carnaval " une fois la fête terminée ?

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens