Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 14:02
" Après le 6 mai 2012" .

Suite du billet précédent : " L'imposteur " .

Macron est le spasme d'un système qui repousse son trépas, sa dernière solution, l'unique moyen de déguiser une continuité devenue intolérable au reste de la société " ( F. Lordon ) .

La baisse de popularité de F. Hollande commence dès la rentrée 2012 . Les observateurs avisés nous expliquent qu'il a manqué d'esprit de responsabilité, qu'il a pris des vacances, se montrant en short sur les plages, souriant, aux bras de sa compagne, disparaissant ainsi, tout l'été, des radars politiques et que les Français lui en veulent de tant de légèreté . Quel aveuglement !

En fait, F. Hollande n'a cessé de piloter la mise en place concrète de son " imposture " .

Dans le courant du mois de janvier 2012, " L'Institut de l'entreprise ", annexe du MEDEF où l'on retrouve pêle-mêle les patrons de Vinci, Sodexo, Axa, Schneider Electric, Lafarge, GDF Suez, BNP Paribas et bien d'autres, rien que du beau linge du CAC 40, avait publié une note intitulée : " Pour un choc de compétitivité en France " et sous titrée : " Transférer une partie des cotisation sociales vers la fiscalité pesant sur les ménages " . Voici ce que dit le document : " Le poids du financement de la protection sociale pèse de manière démesurée sur les coûts de production . Le système de protection sociale étant le résultat de nos préférences collectives, c'est aux ménages d'en assurer d'abord la charge . Une réforme de l'assiette de financement de la protection sociale, qui verrait une partie des cotisations employeurs rebasculée vers les ménages, via la mise à contribution de la TVA, la CSG, la TICPE, la fiscalité écologique, doit être envisagée . Un tel transfert aurait la vertu symbolique d'envoyer le signal déterminé d'une nouvelle politique de l'offre ... " 

En mars 2012, " l'Institut Montaigne ", autre club patronal, remet ça et précise : " Pour avoir un effet réel sur l'emploi et la compétitivité le transfert de charges doit être suffisamment important, il faut rechercher un choc de l'offre, ce sont ainsi plus de 30 Milliards d'€ qui pourraient être transférés . Les cotisations maladie et famille  ont vocation à être basculées prioritairement vers la consommation , en raison de leur caractère universel ... "

Le décor est posé . Et dès le lendemain du 6 mai les choses vont aller très vite . Un grand patron, Louis Gallois, ancien président d'EADS, nommé Commissaire Général à l'investissement, et de mèche avec F. Hollande, va mener le train . On envoie d'abord l'inconsistant Pierre Moscovici, Ministre de l'économie, que personne n'écoute, lancer une sonde, devant un parterre de patrons de la CGPME, " Planète PME ", nous sommes le 28 juin 2012, et les formules du ministre sont sans équivoque : " La conférence sociale convoquée par le premier Ministre, les 9 et 10 juillet, posera les premiers jalons d'une politique de compétitivité . Elle sera l'occasion pour l'Etat et les partenaires sociaux d'aborder les questions touchant au marché du travail et des moyens de fonder une nouvelle compétitivité pour notre économie " .

Avec les déclarations encore plus nettes de Louis Gallois, le 7 juillet, tout s'accélère . Ce dernier est envoyé en mission à Aix-en-Provence, pour s'exprimer devant un parterre d'économistes, les-mêmes que rencontrait Hollande en 2011, auxquels il confie : " Pour toucher le secteur exposé à la concurrence, il faut que le choc de compétitivité soit assez massif et qu'il porte aussi sur les cotisations sociales des salaires élevés . Il s'agit de transférer 30à 50 Milliards pour avoir un effet significatif " . Les intentions cachées de l'Elysée vont devenir de plus en plus transparentes .

Le 9 juillet, en ouverture de " La Grande Conférence Sociale ", F. Hollande tombe le masque . " L'équilibre de nos comptes et la compétitivité de notre pays ne sont pas seulement des impératifs économiques, ce sont des obligations sociales . Nos mécanismes de solidarité seront menacés si nous ne savons pas les faire évoluer  . pour les entreprises les plus exposées à la mondialisation nous devons trouver le moyen de les aider à rester dans la course face à des concurrents qui ont fait des efforts considérables ces dernières années ... Voilà pourquoi je considère nécessaire une réforme du financement de la protection sociale pour qu'il ne pèse plus seulement sur le travail ... " .

Venir sur le terrain de l'adversaire, au lendemain même d'une victoire, cela ne s'était jamais vu ! Et la marche en avant se poursuit . Dès le 11 juillet, le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault, charge Louis Gallois de rédiger un rapport sur ces sujets de la compétitivité des entreprises et du coût du travail .

Pour ce grand patron, la tâche ne sera pas harassante : il va puiser toutes ses recommandations dans les deux notes de " l'Institut de l'entreprise " et de " l'Institut Montaigne ", dont nous avons déjà parlé, les remettant au Premier Ministre, le 5 novembre 2012 où il préconise " un choc de compétitivité de 30 Milliards ", au milieu d'un plagiat éhonté des deux rapports patronaux .

Dans un communiqué intitulé " Rapport Gallois ", la présidente du MEDEF, Laurence parisot, laisse éclater sa joie .

Dès le lendemain - le Premier Ministre a dû lire tout le rapport dans la nuit - Jean-Marc Ayrault, annonce un gigantesque allègement d'impôts consenti aux entreprises pour un montant de 20 Mds sous la forme d'un Crédit d'Impôt ( CICE ); invraisemblable cadeau, offert sans raison et sans contre-partie . Ces sommes fabuleuses seront payées par 10 Mds d'économies sur les services publics et 10 Mds d'impôts supplémentaires sur les ménages .

La boucle est bouclée . A la fin de l'année 2012, F. Hollande a pris la première grande mesure de son quinquennat : " Une grande mesure de redistribution ... à l'envers ", pourra dire le journaliste Laurent Mauduit .

NB : source " L'étrange capitulation " de Laurent Mauduit, Ed. J.C. Gawsewitch, 2013 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens