Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 14:16
Opéra Garnier : " Le Cid " de Massenet ( 1885 ) .

Opéra Garnier : " Le Cid " de Massenet ( 1885 ) .

" Nous partîmes cinq cents mais par un prompt renfort, /  Nous nous vîmes trois mille en arrivant au port, / Tant à nous voir marcher avec un tel visage / Les plus épouvantés reprenaient de courage " ( Le Cid, Pierre Corneille, Acte IV, scène 3, 1636 ) .

Va, je ne te hais point ! " ( Le Cid, Acte III, sc. 4 ). Rodrigue vient de tuer son père, dans un duel, mais Chimène éplorée ne peut faire taire son amour ...

On s'aime tellement chez " Les Républicains " que le week-end dernier, ils nous ont rejoué " Le Cid ", en cinq actes, la tragédie de Corneille, avec F. Fillon en Gérard Philipe : unité de lieu, unité de temps, unité d'action, respectées à la lettre et en demi-fond, les choeurs grandioses de l'opéra de Massenet  par le grand orchestre " peu harmonique " du  Trocadéro . 

ACTE I : vendredi 3 mars . N. Sarkozy- " ça a assez duré " - décide de débrancher Fillon " sans l'humilier " parce qu'il conduit la famille dans le mur . Il a l'appui de deux fillonistes de choc, Gérard Larcher et Bernard Accoyer . Affaibli par de nombreuses défections Fillon laisse entendre qu'il serait prêt à renoncer . Dans la camp sarkoziste, la volonté du candidat d'organiser une grande manifestation le 5 mars au Trocadéro est interprétée comme un baroud d'honneur . N. Sarkozy entame donc des pourparlers avec A. Juppé mais pose ses conditions pour le soutenir dont celle de prendre, en cas de victoire, " le petit Baroin " à Matignon . La maire de Bordeaux renâcle mais fait quand même dire qu'il est prêt, tout en réservant sa réponse .

ACTE II : dimanche 5 mars, au matin, A. Juppé n'a pas accepté l'accord de Sarko - Juppé et Baroin se détestent depuis 1995 - et celui-ci, comme à son accoutumé s'énerve et entame alors des négociations avec Fillon pour qu'il place d'éminents sarkozistes dans son comité de campagne : Wauquiez à la tête du parti, Baroin à Matignon . D'où la présence des sarkozistes au meeting du Trocadéro, bien en vue derrière Fillon . Mais mauvaise surprise pour " le parrain " . Le candidat, soudain requinqué par " sa secte ", totalement " bunkérisé " ( le mot est de Sarkozy )  par les " longs couteaux " de " Sens commun " et de " La manif pour tous ",  écarte toute idée de démission . 

" Le parrain ", convaincu, alors, que le candidat est " indégommable ", c'est lui qui a la légitimité des primaires et " le magot " - comprenez, le fric de la campagne - décide alors de " faire avec " .

Acte III : lundi 6 mars, 10 h 30, Juppé, enfin convaincu par la présence des sarkozistes au meeting du Trocadéro, que N. Sarkozy le mène en bateau,  et qu'il n'y a que des coups à prendre dans l'aventure, jette l'éponge, non sans amertume, décochant quelques flèches empoisonnées vers son camp : " Quel gâchis ! " dira-t-il .

Fillon a presque gagné la partie ...

ACTE IV : Lundi 6 mars, 18 h, le comité politique " Les Républicains " - non statutaire - convoqué par Sarkozy, Larcher et Accoyer, à l'origine pour porter le coup de grâce à Fillon, se transforme - de façon magique - en cérémonie du sacre où tout le monde fait allégeance au candidat . C'est ce qu'annonce solennellement Gérard Larcher à la sortie de la réunion, d'une voix essoufflée, trop appuyée pour être sincère .

ACTE V : A Bordeaux, le 7 mars, Juppé constate que " cette élection est perdue . Sarkozy a tenté de manipuler tout le monde en cherchant à contrôler le parti et à caser Baroin . Baroin, je n'ai pas une bonne opinion de lui . Il n'a pas d'idées et ne travaille pas ... " 

Gérard Larcher tire les leçons de ces folles journées : " Le candidat Fillon est plombé mais il est l'unique candidat à droite . Il lui reste une petite chance de gagner car il y a dans le pays une terrible soif d'alternance . Mais après, s'il devait être élu, il resterait très affaibli par cette affaire ... "

Tout est dit : " Va, François, je ne te hais point ! "  Pour l'amour, on verra plus tard .

NB : d'après l'article du " Canard Enchaîné ", du 8 mars 2017, p. 2, " Le putsch manqué de Sarko ... " 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens