Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 19:02
" Peter Pan " .

Peter Pan : L'angoisse de devenir adulte associée au désir de rester enfant qui vous transforme en adulte immature . ( Personnage de l'auteur écossais J.M. Barrie, apparu dans le roman " Little white bird ", " Le petit oiseau blanc " , 1902 ) .

 Venu récupérer son ombre abandonnée lors d'une précédente visite chez Mme et M. Darling, Peter Pan se trouve face à Wendy, la fille de la maison, qu'il convainc de le suivre au " Neverland " ( le pays imaginaire ) car il est intéressé par les histoires qu'elle pourra lui raconter et par le rôle de mère qu'elle pourrait jouer auprès des " Garçons perdus ", jadis tombés de leur berceau . Mais la fée " Clochette " est jalouse de Wendy et le " Capitaine Crochet " un ennemi implacable ...

Peter Pan est très lié au " Pays imaginaire " . S'il le quitte, le monde s'endort, la nature se fane et les " Enfants perdus " ne se battent plus contre les pirates . Tout change constamment au pays imaginaire ; les " Enfants perdus " ne sont jamais les mêmes, les méchants changent tout le temps, les fées ont une vie très courte ... Seul Peter Pan est immuable dans ce monde, il est l'éternel maître du jeu ... Pour atteindre " le Pays Imaginaire ", il faut voler : Peter Pan se souvient que pour voler, il faut rêver d'aventures .

J.M. Barrie définit son héros comme " joyeux, innocent et sans coeur " - comme tous les enfants - , totalement égocentrique, n'accordant que peu d'intérêt aux autres personnages qu'il ne considère que comme ses faire-valoir et oubliant très vite ses amis .

Peter Pan n'est donc pas quelqu'un d'humain et pas davantage un héros : dans l'histoire, il est incapable d'amour, de compassion ou de quelque sentiment profond . Il reste éternellement bloqué dans le virtuel, ne faisant aucune différence entre le jeu et la réalité ...

Dans le No 1037, du 10 février 2017, du magazine Marianne, le journaliste Joseph Macé-Scaron pose une question très pertinente  : " De qui Macron est-il l'hologramme ? " Personnellement, je réponds sans hésiter, de " Peter Pan ! " Et ce sont ses soutiens qui me guident . Que  répondent-ils à ceux qui critiquent leur poulain ?

Comment osez-vous critiquer l'homme qui veut sauver la France ? Comment avez-vous le front de vous en prendre à celui qui est " jeune, souriant et toujours en mouvement " - comme Peter Pan - et qui entonne " la Marseillaise ", la main sur le coeur, avec la grâce et le sourire ravi d'un des figurants du film " Les Choristes " ? - " Les garçons perdus " du livre de J.M. Barrie - . N'en avez vous pas assez de passer à côté d'une initiative historique que même Las Vegas nous envie ? Ne vous lasserez-vous jamais de nous empêcher de nous propulser vers " un XXIe siècle radieux " - Le Pays imaginaire de Peter Pan - où droite et gauche auront disparu enfin dissoutes dans la grande " Matrix de la modernité " permettant ainsi à la démocratie de " voler " vers un nouveau " Jardin des délices " ?

La cause est entendue : " Tout est bon dans le Macron " ! Chez Macron, rien ne saurait déplaire . N'a-t-il pas inventé la séduction permanente ? Celle qui lui permet à la fois de murmurer à l'oreille des vieux crocodiles et à celle des jeunes lézards . 

La taille bien prise dans ses costumes bleus qui rehaussent un regard qui vous donne l'impression que ses paroles vont transfigurer votre vision du monde . Il a le charme et l'allant de ces aventuriers qui au XVIIIe siècle parcouraient les Cours d'Europe pour y semer les graines du despotisme éclairé .

Après tout, n'est-ce pas l'homme qui a réussi le tour de force de transformer le plomb d'une participation active au quinquennat de F. Hollande en or médiatique ? François qui ? Non, vraiment, il ne voit pas ! Une faculté " d'oubli " à la mesure de celle du héros de J.M. Barrie . Il est trop fort . Sa démission du gouvernement Valls, préparée de longue date et accompagnée de généreux soupers offerts à ses premiers soutiens, à la cantine de Bercy, a fonctionné comme une ardoise magique, effaçant tout .

Très habilement, le personnage ne revendique aucun droit d'inventaire qui le relierait encore à F. Hollande, il y substitue " son droit d'invention ", refilant ainsi le mistigri au frondeur Benoît Hamon .

Son programme, on commence à se demander s'il ne l'a pas confié à son hologramme . Imaginez un peu : Alain Minc, Jacques Attali, Bernard Kouchner, Pierre Berger, Bernard-Henri Lévy qui s'esbaudissent devant un projet dont les axes forts sont : " La pluie ça mouille ! " ou " La guerre c'est mal ! " 

Françaises, Français, tenez-vous le pour dit : on vous demande de ne pas grandir, comme le faisait Peter Pan à l'encontre des " Enfants perdus ", qu'il exécutait lui-même, s'ils n'obéissaient pas, " the bad boy ! " 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens