Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 13:57
Vichy .

Vichy .

" Comment et pourquoi des fonctionnaires de la République sans doute républicains - pour la plupart - se sont-ils adaptés à un ordre nouveau exceptionnel à double titre ? " - en raison de l'occupation et de la nature antirépublicaine du nouveau régime . ( Marc-Olivier Baruch, historien, spécialiste de la fonction publique sous le régime de Vichy ) .

Ce dimanche 26 février, Marine Le Pen, en meeting à Nantes, a menacé les fonctionnaires de la justice et de la police . J'ai été frappé, hier, par l'attitude de certains journalistes, minimisant " ces menaces " : il n'y avait pas de quoi fouetter un chat, en somme . Jugez par vous-même .

Je veux dire aux fonctionnaires à qui un personnel politique aux abois demande d'utiliser les pouvoirs d'Etat pour surveiller les opposants, organiser à leur encontre des persécutions, des coups tordus ou des cabales d'Etat, de se garder de telles dérives . Dans quelques semaines, ce pouvoir sera balayé par l'élection . Mais ses fonctionnaires, eux, devront assumer le poids de ces méthodes illégales . Ils mettent en jeu leur propre responsabilité . L'Etat que nous voulons sera patriote ... " 

Et un peu plus loin : " Les magistrats sont là pour appliquer la loi, pas pour l'inventer, pas pour contrecarrer la volonté du peuple ... "  ( Cité par " Le Lab, Europe 1, le 27/02 )

Ce texte est " pré-fascisant " et doit être dénoncé comme tel . Pourquoi ? En 1940, la fonction publique est constituée de 900 000 fonctionnaires dont 750 000 fonctionnaires civils pour administrer une France réduite au tiers de son territoire naturel . Le questionnaire envoyé le 20 mars 1941, aux administrations par le secrétaire général de la vice-présidence du Conseil, H. Moysset, est édifiant : " Leur fonction distingue les fonctionnaires des autres catégories socio-professionnelles ", peut-on y lire .

Sous Vichy, en effet, cette distinction s'accentue . La simple application de l'article 3 de la convention d'armistice de Rethondes ( 22 juin 1940 ) prévoit que " le gouvernement français " invite immédiatement toutes les autorités françaises et tous les services administratifs du territoire occupé à se conformer aux règlements des autorités militaires allemandes et à collaborer avec ces dernières .  Puis à l'automne 1940, l'accord de Montoire entraîne les fonctionnaires de la zone libre à faire de même, l'Etat français assignant explicitement à ces derniers une double mission d'encadrement de la société et de relais des objectifs de " la Révolution nationale " . Tous ceux qui ne se plièrent pas à ces deux contraintes furent révoqués .

Comme le disait Pétain : " La France nouvelle requiert des serviteurs animés d'un esprit nouveau, suffisamment français et loyaux " . C'est ainsi que certains fonctionnaires subirent l'ensemble des mesures d'exclusion prévues par le régime,  que d'autres fonctionnaires étaient chargés d'appliquer . 

Quand, le 8 janvier 1942, un communiqué de la " France Libre " - toujours illégale sur le territoire national - enjoint les fonctionnaires de rejoindre Londres ou de résister sur place à l'occupant et à Vichy dans le cadre de leurs activités, l'enjeu éthico-politique devient prégnant pour des dizaines de milliers de fonctionnaires avec cette question : " Jusqu'où un fonctionnaire peut-il servir un Etat qui a cessé d'être un Etat de droit et pratique ouvertement répression et exclusion ? "  ( Jean-Pierre Azéma, historien du régime de Vichy et de la Résistance ) .

Que nous annonce Marine Le Pen ? 

Irritée par les magistrats et les enquêteurs de la police judiciaire, elle choisit le terme de " fonctionnaires " pour menacer : qui peut croire cet élargissement de la notion " d'opposants " à sa politique, anodin ou innocent ? En fait, la menace se veut plus redoutable qu'elle n'en a l'air .

Ces magistrats et ces policiers missionnés par le pouvoir pour " surveiller les opposants " : cette dernière formule peut-elle paraître neutre à quiconque réfléchit un peu ? " Surveillance, persécutions, coups tordus ", on retrouve là, " le complot judéo-maçonnique " cher à son père, mais surtout l'annonce de ce qu'elle fera, en représailles, si elle accède au pouvoir, justifiant par anticipation sa politique .

" Les fonctionnaires devront assumer le poids de leurs méthodes illégales ... ils ont mis en jeu leur propre responsabilité " .  Qu'est-ce à dire ? Mais simplement que le quinquennat de Marine Le Pen commencera par une chasse aux sorcières dans la fonction publique, ni plus, ni moins . Comme sous Vichy !

Enfin, ces magistrats qui la persécutent, auront à répondre du crime qui aura consisté à  " contrecarrer le peuple " - car aujourd'hui, toute honte bue, MLP  s'identifie au peuple - tel Pétain faisant don de sa personne à la France . " Contrecarrer le peuple ", en quelque sorte lui refuser la " Révolution nationale " à laquelle il aspire, en l'être transcendé qu'est devenue Marine, la divine . Car " l'Etat patriote " qu'elle revendique n'est rien d'autre que la " Révolution nationale " de Vichy .

La locataire de " Montretout ", à Saint-Cloud, chez papa, ne nous avait pas encore tout montré, cachant habilement certaines aspérités de son projet . Il semble que les choses changent . En tout cas, le texte de " Nantes " commence à montrer bien plus qu'elle n'avait fait jusque-là .

 

(1) " L'Oeil de Vichy ", film de Claude Chabrol, 1993, avec la collaboration de l'historien Jean-Pierre Azéma .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens