Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 14:59
( Site topito.com )

( Site topito.com )

" La justice c'est comme la Sainte Vierge, quand on ne l'a pas vue depuis longtemps, on commence à douter " ( réplique de Michel Audiard dans le film Pile ou face ) .

" Au-delà des photos people et des sourires de circonstance, des discours en anglais pour amuser la galerie et des soupirs voluptueux de nos élites, où est la vérité du phénomène médiatique appelé " Macron "  : le grand bond en avant ... dans le brouillard ? "

Il est inutile d'attendre un programme de la part du candidat " Macron " . Un programme n'a jamais fait élire un Président de la République . C'est tout juste bon à être pris en pleine figure, six mois après l'élection, à travers le traditionnel catalogue des promesses non tenues . Non ! Emmanuel Macron a mieux : un projet ! Un projet, cela a le mérite de pouvoir rester imprécis et flou, à la limite ambigu et de ne pas vous lier les mains . Nous n'aurons donc que des " éléments de langage " à nous mettre sous la dent mais que l'on peut décrypter .

Ce projet peut se résumer ainsi : " Faciliter, à tous les échelons, l'accès à l'emploi " .  Jusque-là tout va bien . Mais comment ? C'est facile, répond-on dans l'entourage de l'ancien ministre . Il suffit de faciliter les licenciements de ces 80% d'actifs en CDI, ces " insiders ", ces protégés de la mondialisation, en commençant par limiter de façon drastique le montant des indemnités de licenciement et les attributions des Conseils de Prud'homme . En ce domaine la Loi El Khomri n'est pas allée assez loin .

Parallèlement, il faudra former massivement et obligatoirement les privés d'emploi, ces " outsiders ", à l'endroit desquels " il faut montrer plus de bienveillance " : seuls 15% des 32 Mds d'€ de crédits réservés à la formation professionnelle sont mobilisés pour les chômeurs . Or, les privés d'emploi au long cours sont massivement peu qualifiés . A ce stade, rien à redire .

Dans le même temps, on alignera les couvertures maladie et chômage des artisans, commerçants et des micro-entrepreneurs sur celles des salariés en supprimant le RSI, ce régime tant décrié des Indépendants, véritable hold-up sur les bénéfices . L'idée est bonne, mais cache peut-être des arrière-pensées non énoncées .

Par ailleurs, il tient à rendre du pouvoir d'achat aux salariés : en favorisant des augmentations de salaire ? Pas du tout . Les entreprises doivent pouvoir poursuivre la reconstitution de leurs marges, initiée sous F. Hollande . On va donc accélérer la réduction des cotisations sociales des entreprises et pour faire avaler " la pilule ", on réduit les cotisations des salariés, ce qui leur redonne du pouvoir d'achat . 

Il nationalise en outre l'UNEDIC,  à la barbe des partenaires sociaux, prononçant la fin de la notion d'assurance pour le chômage . La couverture chômage n'est plus un dû pour lequel on a cotisé, mais un simple engagement de l'Etat, révisable à tout moment par la loi, et dont le montant et la durée peuvent être, en cas de crise, corrigés par simple décision réglementaire .

Faux-naïf, Macron sait qu'il doit jouer cartes sur tables . Aussi prend-il soin d'avancer un mode de financement de ces réductions de cotisations : la CSG, donc l'impôt . Avec 1,7% d'augmentation de la CSG, il compte récupérer 20 Mds d'€ de rentrées fiscales . Certes les petits salaires y retrouveront un avantage provisoire, 500€ par an, mais sur quel principe ? Ce sont les salariés qui se redonnent l'argent qui était le leur, sous forme de salaire différé, l'entreprise n'est pas mise à contribution . Et, cerise sur le gâteau, les retraités sont de facto écartés de la mesure, ne cotisant plus, mais participent à la revalorisation des salaires en lieu et place de l'entreprise avec l'augmentation de leur CSG . L'habileté politique mérite qu'on la salue : " Gagner plus, en cotisant moins " ! Et si vous tombez malade, entre temps,alors que vous ne cotisez plus, il sera toujours temps d'aviser !

De ce point de vue, la philosophie " macronienne " énonce qu'elle souhaite établir un contre-feu à l'exploitation des micro-entrepreneurs par les plates-formes numériques mais dans le même temps, si elle veut bien moraliser, un tant soit peu,  " l'ubérisation " de l'économie, elle ne la dénonce pas, mais au contraire la favorise en lui donnant une apparence présentable .

A partir de là, se pose la question essentielle : quels effets la " macronisation " de l'économie va-t-elle produire sur la qualité des emplois ? Quand on entend le chant des sirènes venu du MEDEF, on comprend tout : employer librement des micro-entrepreneurs sans craindre leur requalification en CDI par la justice, en lieu et place des CDD auxquels il faut verser une indemnité de 10% de fin de mission, en fin de contrat . 

En tout cas, tel est le deal social que propose Emmanuel Macron aux Français en 2017, leur promettant qu'ainsi ils décrocheront plus facilement un " job " ... comme on dit aujourd'hui .

Comme toujours avec les tenants du libéralisme extrême, la " bienveillance macronienne " s'assortit donc d'importantes " contreparties " : " Je vous facilite l'accès à l'emploi ... ultra-précaire " . 

Plus subtil que du Fillon mais pas moins brutal !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens