Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 15:00
" Qu'elle ose enfin paraître ce qu'elle est ! " (1) .

(1) . " Qu'elle ose enfin paraître ce qu'elle est " : dès avant 1914, Edouard Bernstein, théoricien de la social-démocratie allemande ( 1850-1932 ) interpellait ainsi cette dernière . La social-démocratie française a-t-elle jamais répondu à cette question ?

Depuis sa création, en 1905, Le Parti Socialiste Français est un parti " gauchiste " mais toujours dominé par son aile droite . Cette définition du socialisme français a-t-elle sa raison d'être ?

Gauchiste, il l'est en ce sens qu'il a toujours entretenu une image de lui-même plus à gauche que son électorat . Jusqu'au début des années 1980, il s'est même cru révolutionnaire alors qu'il n'était que réformateur ; il s'est cru ouvrier, alors qu'il était petit-bourgeois ; il s'est cru une voie de rechange au capitalisme alors qu'il n'en était qu'une variante . 

Le résultat en a été une schizophrénie permanente qui se déploie désormais dans un grand écart insondable entre l'adoubement d'un Benoît Hamon porté par le rejet de la politique de F. Hollande et l'assomption médiatique d'un Emmanuel Macron en objet politique non identifié .

Une schizophrénie qui lui fait défendre un programme maximaliste irréalisable, quand il est dans l'opposition et un programme minimaliste décevant quand il est au pouvoir . Il ne sert à rien d'emboucher les trompettes de la " trahison " sur le mode romanesque et psychologisant des trotskystes qui n'explique rien comme s'il existait un " gène " social-démocrate de la trahison . Après tout, peut-on affirmer que Hollande a plus trahi que Tony Blair au Royaume-Uni, Ghérard Schöder en Allemagne, Bettino Craxi en Italie, Mario Soarès au Portugal ou même F. Hollande en France ?

Il y a une spécificité française dans le rapport qu'a toujours eu le PS avec la social-démocratie : c'est que ce qui tient lieu en France de social-démocratie n'a jamais été social-démocrate . Celle-ci, dans tous les pays européens est la résultante de la collaboration sur un pied d'égalité de puissants syndicats, de coopératives fortement implantées avec un groupe parlementaire socialiste . Cette collaboration n'a jamais existé en France . A cause, en partie, d'un retard chronique sur le plan industriel par rapport à de puissants voisins allemands et britanniques, d'où un syndicalisme minoritaire qui s'est replié sur une tradition anarcho- syndicaliste de protestation et de lutte face à un patronat sectaire, arrogant et cupide . Cette situation a donné à notre pays un mouvement social toujours dominé par une petite bourgeoisie urbaine et diplômée - celle que l'on désigne aujourd'hui sous le nom de " bobos " - sociétalement radicale, socialement opportuniste, aujourd'hui mondialisée et plutôt friquée et véritable soutien du PS qui, de ce fait, n'a jamais cessé de jouer " au chat et à la souris " avec son identité . 

Depuis ses origines les contradictions internes du PS, entre les paroles et les actes, l'idéologie et la pratique, hantent ce parti qui n'a jamais cessé de chercher des " compromis boîteux " pour faire tenir ensemble des tendances contradictoires, comme celle de confier à son aile droite le soin de réaliser le programme de son aile gauche .

A Jaurès, après 1905 le soin de mettre en oeuvre le programme de Jules Guesde ; à Blum celui de Marceau Pivert ; à Mitterrand celui de Chevènement ; à Hollande celui de Martine Aubry ; et, peut-être, mais dans une configuration inédite car elle n'est pas encore écrite, à Macron celui de Hamon . On voit aisément que cela ne peut produire aucun résultat .

Et cela n'est pas réjouissant . Quand en 1958, le socialiste Guy Mollet se complaît à reconnaître que les conditions de l'exercice du pouvoir ne lui permettent pas d'appliquer son programme et reste les bras ballants, c'est dans les bras du  général De Gaulle, ne trouvant aucune autre planche de salut, qu'il se jette, capitulant devant la droite et les colonialistes . La SFIO ne devait jamais s'en relever .

Nous sommes de nouveau en 1958 . F. Hollande, incapable de gouverner le pays plus longtemps, le livre à n'importe qui, et pourquoi pas un " Bébé Cadum " des années 1950, si moderne . Le choix par la base socialiste de Benoît Hamon est un indicateur d'importance : il signifie qu'à nouveau la gauche socialiste a choisi la grande échappatoire classique pour se dérober à sa vocation : se jeter dans l'utopie pour s'exonérer de l'écrasant fardeau du pouvoir .

Après nous le déluge ! " En Marche " vers le tout et le n'importe quoi !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens