Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 15:06
Le désert d'Atacama en fleurs .

Le désert d'Atacama en fleurs .

Ainsi parlait F. Hollande : " Ne vous attristez pas, comme ceux qui n'ont pas d'espérance " , proclame L'Ecclesiaste .

Le mystère du voyage de F. Hollande au Chili, le jour du premier tour de la primaire socialiste est levé . Le Président de la République voulait à tout prix visiter le désert d'Atacama . 

Grâce au phénomène météorologique " El Niño " qui prend naissance dans le centre de l'Océan Pacifique pour se répandre sur la surface du globe, tous les deux ou sept ans, le désert d'Atacama, le désert le plus aride de la planète peut se mettre à fleurir grâce à d'abondantes pluies provoquées par " El Niño " .

Et en 2016, fait encore jamais vu, le désert aura fleuri deux fois : en hiver, en raison de pluies abondantes en mars ( nous sommes dans l'hémisphère sud ) et au printemps . Une sorte de renaissance de la nature . Informé, F. Hollande a tenu à aller se recueillir devant le phénomène, lui qui rêve, dit-on, d'une renaissance politique . Certes une renaissance par procuration, nous allons y venir .

On ne peut s'empêcher de penser à la colère de Camille dans la tragédie de Corneille " Horace ", haranguant un frère qui vient de tuer son fiancé : " Rome, l'unique objet de mon ressentiment " . Chez F. Hollande, c'est le PS, du moins les parlementaires et Solférino qui font l'objet de tout son ressentiment . Aussi n'a-t-il de cesse de manifester ostensiblement son mépris envers cette engeance qui lui a interdit de se représenter et d'aller défendre son bilan .

De sa médiatique virée au théâtre, le soir du débat de deuxième tour de la primaire, à son voyage au Chili, préparé à la va vite, en quinze jours, afin de na pas avoir à voter au premier tour de celle-ci, ou de ses coutumières petites phrases aux journalistes sur le scrutin, tout est prévu pour montrer l'indifférence avec laquelle F. Hollande regarde son parti se rétrécir inexorablement .

En fait, F. Hollande a son poulain . Oh ! Il en veut bien au " garçonnet " qu'il a contribué à mettre sur orbite, qu'il a fabriqué, pense-t-il, d'avoir abandonné le navire un peu trop tôt, mais cette déception n'a rien à voir avec la haine qu'il voue aux parlementaires qui ont pourri son quinquennat, dont Hamon était l'inspirateur, et à Valls, la brute qui lui a asséné le coup d'épaule qui l'a éjecté du traîneau .

F. Hollande a donc son poulain . Ceux qui en doutent n'ont qu'à s'informer sur la visite qu'E. Macron vient de faire au Liban, les 23 et 24 janvier, hier donc . E. Macron a été hébergé à l'ambassade de France à Beyrouth, a rencontré le Président libanais Michel Ayoun, a pu prononcer une conférence devant des hommes d'affaires français et libanais avec la présence  au premier rang de l'ambassadeur de France, toutes choses impossibles à organiser sans le soutien de l'Elysée et du Quai d'Orsay, mais très utiles pour donner au candidat à la présidentielle une stature internationale .

Parallèlement, Ségolène Royal, trace le même sillon . Après quelques petites phrases évoquant toute la bienveillance qu'elle avait pour la démarche d'E. Macron égrenées tout au long de ces derniers mois, ce matin, elle se fait plus insistante : " Après la primaire, je soutiendrai un candidat de rassemblement . Ce pourrait être E. Macron, il est de gauche ", déclare-t-elle en substance . La suite ne fait d'ores et déjà aucun doute . Là encore, les haines recuites, contre Martine Aubry qui soutient Hamon, et Manuel Valls qui lui a mis bien des bâtons dans les roues dans son action pour l'environnement, sont à l'ordre du jour .

Dans cet " hallali " contre un PS en voie de balkanisation, le " couple infernal " de la politique, Hollande-Royal, s'est reconstitué . Et ces deux-là ont des capacités de nuisance non négligeables .  On ne vit pas de la politique, en couple, pendant trente cinq ans, sans y avoir acquis quelques réflexes . Surtout quand, en face, un J. Ch. Cambadélis n'a à opposer qu'un tristounet : " Je trouve qu'on sonne le glas du PS un peu trop tôt . Il peut se disloquer mais s'il reste uni, il a toutes les chances de se ressourcer ", ( Le Parisien du 22 janvier ) . Se disloquer dans l'union . Du Francis Blanche tout cru : " Quand on a la santé, ce n'est pas grave d'être malade " .

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens