Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2017 3 11 /01 /janvier /2017 14:11
Est-ce que l'on " farte " les planches de surf ?

" - Tu sais pas à qui tu as à faire . Moi, j'ai bouffé des méduses ...( B.de N.) - Ah ! C'est pour ça que t'es transparent ! ..." ( Répliques du film Brice de Nice ) .

" Macron est parti en car pour continuer par de la marche à pied, " En marche " . Le voici désormais passé à la planche de surf ", comme ne cessent de le répéter les médias " embauchés " pour faire sa promotion : " La vague qui monte " . Si l'on s'en réfère à l'affluence de ses meetings, où il refuse du monde, quand Manuel Valls a du mal à rassembler deux cents ou trois cents personnes, même en terrain non hostile comme Liévin, les médias n'ont pas tort . D'autant plus que sur le Net la fréquentation est à l'avenant, et là encore, Valls se voit distancé, ce qui ne manque pas de l'énerver : qu'est venu faire, dans la course, ce " candidat de trop " qui profite chaque jour un peu plus du " trop " de candidats ?

La vague qui devait larguer le jeune homme " immature " dans un bouillon d'écume sans consistance, l'a en fait ramené, en trois coups de cuillère à sondages, à la troisième place, voire à la deuxième, du premier tour de l'élection présidentielle . 

Désormais bien installé dans le paysage de la présidentielle, le " surfeur ", ne cesse de perturber la " primaire " socialiste . 

Certes en piquant la vedette à Manuel valls qui devait en être le favori, qu'il n'est toujours pas, mais surtout, en prenant en tenaille, avec Mélenchon à gauche, cette primaire à laquelle aucun des deux ne participe, dont le vainqueur se retrouvera forcément coincé, entre eux deux .

Rien n'est joué d'avance, nous sommes bien d'accord . D'autant que " l'homme de la vague " reste, côté programme, plutôt dans le vague et que, avec les débats de cette semaine, la primaire va repasser sur le devant de la scène . Mais il convient de prendre la mesure du handicap que la " planche de surf " représente pour le succès de l'opération " Belle alliance populaire " .

Le vainqueur de la compétition à droite avait de fortes chances de se retrouver à l'Elysée . Le vainqueur de la primaire socialiste sait d'ores et déjà, qu'il n'a presque aucune chance d'y parvenir .

En attendant, " Brice de Nice ", fait tout pour la plomber . Il ratisse large, multiplie les déplacements, les meetings, s'apprête à en faire un grand dans le Nord, là où Valls a été boudé et, originalité " bricéiste ", vient sur le terrain où l'on attend le moins un grand libéral, ancien banquier d'affaires, il promet le remboursement à 100% des lunettes, des prothèses dentaires et auditives . C'est qu'il faut aussi  taper Fillon, sur sa droite, ce pourfendeur de la " Sécu " . A moi, " les sans-dents "

" Brice "  ne reculera devant rien pour vendre " sa vague " , une vague qui ne s'étale pas mais qui s'étend parce qu'il faut qu'elle " éclabousse ", comprenez-vous, et jusqu'au gouvernement, où le vent en poupe de Macron rend " l'encalminage " de Valls encore plus problématique .

D'autant qu'à l'image de Ségolène Royal, certains sont tentés de " prendre la vague au vol ", les autres se contentant de répéter que les vagues, ça peut submerger un temps les quais, mais que ça finit par retomber, ce qui reste bien insuffisant pour contrer la vague .

Quoi qu'il en soit, c'est un véritable " vent de panique " qui souffle à Solférino, au point que des responsables socialistes n'excluent plus l'idée qu'une partie de leur électorat ne " file chez Macron ", et ce quel que soit le vainqueur de la primaire, mouvement qu'ils entrevoient encore plus prononcé, si Valls est battu, l'horreur absolue étant même envisagée par un cadre du parti ( selon le Canard Enchaîné ) : " Plus de la moitié de nos parlementaires pourrait alors rejoindre Emmanuel Macron, la dynamique serait de son côté, pas du nôtre, et dans ce cas, il n'est pas sûr que notre candidat pourrait se maintenir " .

Epilogue : qui est donc Brice de Nice ? Un pseudo surfeur, prétentieux, égocentrique, obnubilé par son apparence et le plaisir de " casser " ses interlocuteurs grâce à des réparties cinglantes qui les désarçonnent . A Nice, il n'y a jamais de vague qui permette de surfer et Brice le sait bien, tout comme il sait que le surf c'est " casse gueule " .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens