Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 14:30
" Entre intégrisme et désintégration " .

" Et ceux qui ne pourront pas assumer leur propre diversité se retrouveront parmi les plus virulents des " tueurs identitaires " s'acharnant sur ceux qui représentent cette part d'eux-mêmes qu'ils voudraient oublier " ( Amin Maalouf, Les identités meurtrières " ) .

La conception qui réduit l'identité à une seule appartenance installe les hommes dans une attitude partiale, sectaire, intolérante, dominatrice, quelquefois suicidaire, et les transforme bien souvent en tueurs ou en partisans de tueurs . Leur vision du monde en devient distordue et ils ne raisonnent plus qu'à travers un seul concept : " Les Nôtres " . Dès lors que l'on estime n'appartenir qu'à une seule communauté, on se veut solidaire de son destin, seul compte le point de vue des " Nôtres ", qui est souvent celui des plus militants de la communauté, des plus démagogues, des plus enragés . Enragés qui vont, très vite, devenir tyranniques à l'égard du reste de la communauté, en particulier contre " les tièdes " que l'on dénonce, que l'on terrorise, que l'on punit comme " traîtres " et " renégats " .

Il est aisé d'imaginer de quelle manière le repli sur une appartenance unique peut pousser des hommes aux pires extrémités . Si l'on a bien instillé dans leur esprit le sentiment que " les autres " constituent une menace pour leur ethnie, leur religion, leur nation, tout ce qu'ils pourront faire pour écarter cette menace leur paraît parfaitement légitime ; même lorsqu'ils en arrivent à commettre des massacres, ils sont persuadés qu'il s'agit là d'une mesure nécessaire pour préserver la vie de leurs proches . Et comme tous ceux qui gravitent autour d'eux partagent ce sentiment , les massacreurs ont toujours bonne conscience, et même peuvent s'étonner de se voir appeler " criminels " . N'attendons pas d'eux qu'ils cherchent un seul instant à se mettre à la place de ceux de " l'autre bord " qui ne sont pas des victimes mais des coupables .

C'est pourquoi, criminels, ils ne peuvent pas l'être puisqu'ils ont seulement cherché à protéger leur vieille mère, leurs frères et soeurs et leurs enfants . 

Ce sentiment d'agir pour les siens, d'être porté par leurs prières et de se trouver en état de légitime défense est une caractéristique commune de tous ceux qui, ces dernières années et en tous points du globe, ont commis les crimes les plus abominables . Et il ne s'agit pas de cas isolés . En Afghanistan, au Pakistan, en Irak, en Palestine, en ex-Yougoslavie, au Rwanda, en Inde, en Indonésie, en Algérie, au Nigéria, au Soudan, en Birmanie, en Tchétchénie, en Syrie, au Yémen, hier et aujourd'hui, le monde est couvert de communautés blessées qui subissent encore des persécutions ou qui gardent le souvenir de souffrances anciennes et qui rêvent d'obtenir vengeance . Nous ne pouvons pas demeurer insensibles à leur calvaire, nous ne pouvons que partager leur désir de parler librement leur langue, de pratiquer sans crainte leur religion, de préserver leurs traditions . Mais nous devons veiller à ne pas glisser trop aisément de la compassion à la complaisance . 

Car le danger est grand, quand nous pardonnons trop hâtivement, à ceux qui ont souffert de l'arrogance coloniale, du racisme, de la xénophobie, de pardonner aussi leur propre arrogance nationaliste, leur propre racisme et leur xénophobie et du coup de nous désintéresser du sort de leurs victimes .

La tâche est complexe . On ne sait vraiment jamais où s'arrête la légitime revendication de l'identité et où commence l'empiétement sur les droits des autres .

Nous disions, hier, que le mot identité était " un faux-ami " . Il commence par refléter une aspiration légitime et soudain, le voilà devenu un instrument de guerre par le glissement d'un sens à un autre presque imperceptible, comme naturel, et nous nous y laissons tous prendre .

Tous les massacres qui ont eu lieu ces dernières années sont " liés " à des " dossiers identitaires " complexes et fort anciens . Quelquefois, les victimes sont désespérément les mêmes mais quelquefois aussi, les bourreaux d'hier deviennent les victimes d'aujourd'hui et les victimes d'hier, les bourreaux d'aujourd'hui . C'est bien pourquoi, dans ces conflits, toute complaisance est à bannir . 

Et c'est également pourquoi, lorsque les observateurs extérieurs que sont les médias, les experts, les diplomates, les hommes politiques,  se mêlent de ces jeux pervers, ils doivent le faire avec la plus grande circonspection et surtout avec la plus grande honnêteté car lorsqu'ils installent telle communauté dans le rôle de " l'agneau " et telle autre dans le rôle du " loup ", ce qu'ils font, peut-être parfois à leur insu, c'est accorder par avance l'impunité aux crimes des uns .

Et l'on peut se trouver parfois confronté à pire . Il s'agit de l'attitude que l'écrivain franco-libanais Amin Maalouf appelle le " laisser-tuer " . Celle des éternels sceptiques pour qui tout nouveau massacre n'est que répétition de l'histoire, qu'il en est ainsi de puis l'aube de l'humanité et qu'il est illusoire d'espérer que cela puisse changer .

Eh bien, non ! A l'ère de la mondialisation, du brassage accéléré et vertigineux des sociétés qui nous enveloppe tous, nous n'avons pas le droit d'imposer à des milliards d'êtres humains désemparés un seul choix : l'affirmation outrancière de leur identité ou la perte de toute identité, " l'intégrisme ou la désintégration " .

 

NB : d'après " Les identités meurtrières ", d'Amin Maalouf, ch. 4 .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens