Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 14:08
Droopy : surnom de F. Fillon dans la famille " Les Républicains " .

Droopy : surnom de F. Fillon dans la famille " Les Républicains " .

" Droopy : lent et triste, le discours rare et paradoxal, mais capable d'exploits surprenants, tel se présente le personnage de Tex Avery ."

L'irruption de F. Fillon au premier plan de la politique française, après avoir été un éternel second durant trois décennies est " un contresens " politique total .

Tenant d'une purge sociale radicale au nom d'un renforcement de la compétitivité des entreprises sur la scène de la globalisation mondiale, F. Fillon n'a rien vu venir : les secousses qui traversent les mécanismes du commerce international ont complètement échappé à ses équipes .

Depuis la crise financière de 2008, la mondialisation est en panne et le protectionnisme a repris du poil de la bête confirmé par le programme économique du prochain locataire de la Maison Blanche .

Le Projet TAFTA, traité de libre- échange entre les EEUU et l'UE est - et c'est heureux - abandonné . Depuis 2008, Washington a édicté plus de 600 règles protectionnistes ( droits de douane et autres mesures non tarifaires ), ramenant sa part dans le commerce mondial à moins de 9% - soit en dessous de l'Allemagne - . En 2016, l'OMC ( Organisation Mondiale du Commerce ) a recensé 350 mesures protectionnistes nouvelles dans les seuls pays du G20 .

C'est tout l'enjeu des politiques que Trump s'apprête à mettre en place aux USA, exprimée dans la menace qu'il adresse aux entreprises américaines : " Avec une administration Trump il va falloir changer les pratiques commerciales et plus vite que ça ! " , agitant la perspective d'une taxe sur les importations en provenance de Chine de 45%,  ainsi que la dénonciation des accords de l'OMC et de l'ALENA ( EEUU, Canada et Mexique ) .

C'est pourquoi APPLE a déjà demandé à ses deux principaux fournisseurs, pour sa production fétiche, les smartphones, Foxconn en Chine et Pegatron à Taïwan, de rapatrier leur production ( assemblage et fabrication des composants ), éclatée dans 12 pays différents, en Amérique, précise le " Nikkei Asian Rewiew " .

( Foxconn est l'entreprise emblématique de la globalisation, forte de ses 300 000 salariés, employés à monter tous les smartphones des grandes marques occidentales avec un temps de travail de 12 heures par jour, 6 jours par semaine, des salaires de 156€ par mois ( en 2010 ) et ses vagues de suicides de travailleurs épuisés par la terreur productiviste de la direction . )

C'est que certaines données ont changé depuis 2008 . Produire en Chine est actuellement plus onéreux qu'en Espagne, par exemple, si l'on réfléchit en termes de productivité, de transport et de réactivité, affirme l'économiste Patrick Artus de Natixis .

Ce dernier ajoutant : " Le protectionnisme nous l'avons de  puis quatre ou cinq ans avec la remontée des mesures prises par les Etats, notamment pour les échanges de biens qui représentent 80% du commerce international . Il y a de plus en plus souvent de la part des gouvernements l'exigence d'une production locale, comme on le voit avec les contrats d'avions en Inde et la montée des coûts salariaux dans les pays émergents .

Ce mouvement va durer : d'ici une décennie, les multinationales fabriqueront avec moins d'échanges entre zones éloignées ... " 

L'économiste affirme que l'on est en train de " démondialiser ", au sens où les productions  se rapprochent des consommateurs fiscaux dans de grandes régions .

F. Fillon est bien en retard d'une guerre . Mais prudence ! Pas plus qu'il n'y a eu de " mondialisation heureuse ", selon l'expression du grand Alain Minc, il n'y aura de " démondialisation heureuse " dans la version Trump .

L'amnistie fiscale annoncée pour les multinationales américaines qui ont planqué 1500 Mds de $ dans des paradis exotiques à taxes nulles, l'abaissement du taux de l'impôt sur les sociétés de 35% à 15% pourraient transformer les EEUU en un gigantesque paradis fiscal pour les grandes firmes mondiales, qui provoquerait l'assèchement des investissements dans les autres pays et particulièrement en Europe .

L'Europe a chaud . Elle a choisi depuis trente ans d'inscrire son avenir dans le seul développement sans fin d'une mondialisation débridée, elle en devient du coup, la zone la plus exposée, la plus fragile face au renversement de la logique économique mondiale en cours . Et c'est le moment où " Droopy " surgit et nous promet d'aller encore plus loin dans la course à l'abîme .

Souhaitons qu'il reste aussi lent que son clone " averyen " !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens