Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2016 6 26 /11 /novembre /2016 17:30
En 1971, il avait 17 ans, F. Fillon était figurant dans le film " Le Mans ", de Lee Katzin, avec en vedette Steve McQueen .

En 1971, il avait 17 ans, F. Fillon était figurant dans le film " Le Mans ", de Lee Katzin, avec en vedette Steve McQueen .

"  Au début cela peut-être désagréable ", avoue l'économiste Robin Rivaton, conseiller de Bruno Le Maire venant de rejoindre F. Fillon, à propos du programme de son poulain . Nous voilà prévenus .

Il y a un moment fondateur dans le parcours politique du nouvel homme fort de la droite . Nous sommes le 2 octobre 2002, à l'Assemblée Nationale, quelques mois à peine après le " big ban " du 21 avril de cette même année qui vit Jean-Marie Le Pen accéder au 2e tour d'une élection présidentielle .

F. Fillon, tout nouveau ministre des Affaires sociales, du travail et de la Solidarité, dans le gouvernement de J.P. Raffarin, présente, ce jour-là, aux députés un projet de loi portant sur " la réhabilitation de la valeur travail " . et visant à assouplir les 35 heures . Déjà !

" Cette réforme n'est pas un retour en arrière mais un retour à la raison ", vient-il de déclarer . Les échanges sont vifs avec la gauche, emmenée par le député communiste Maxime Gremetz , mais corrects, jusqu'à cette tirade du ministre en réponse au député socialiste Jean Le Garrec .

" Vous avez défendu l'idée que la droite est la droite, que la gauche est la gauche, que l'histoire balbutie, que vous avez toujours été à l'origine des conquêtes sociales quand nous aurions toujours tenté de nous y opposer . C'est oublier le rôle que nous avons joué dans la construction de notre système de protection sociale ... C'est aussi oublier le rôle et la responsabilité du Front Populaire dans l'effondrement da la Nation française elle-même ... " 

C'est la consternation sur les bancs des députés . Un ministre de la Ve République enfourchant un vieux cheval de bataille du gouvernement de Vichy pour expliquer " la débâcle de 1940 " .

Le faux doux, le vrai dur, révélait la quintessence de sa pensée et qu'il ne fallait pas se méprendre : la droite était bien la droite et comptait fermement le rester .

Le président du groupe socialiste, un certain Jean-Marc Ayrault, demande alors une suspension de séance, après avoir déclaré : " Il n'est pas acceptable d'entendre à l'Assemblée Nationale de la République les arguments avancés lors du procès de Riom * , les 40 heures et le Front Populaire considérés comme un encouragement à la paresse, et rendus responsables de la défaite de 1940 ... "

Compte rendu des débats de l'Assemblée Nationale du 02/10/ 2002 ) .

F.Fillon propose aujourd'hui au pays un catalogue de mesures ultra-libérales que la droite française avait du mal à assumer jusque là, même le tonitruant N. Sarkozy et que l'on pourrait résumer ainsi : " Mettre en place dans l'entreprise l'ordre patronal " . 

C'est tout l'objet de sa déclaration de guerre aux syndicats, tout au long de la campagne des primaires, de leur dynamitage au niveau national qui neutralisera tous les appels à des mobilisations nationales et de la liquidation totale du code du travail, bien entamée par F. Hollande et la Loi El Khomri : un code du travail réduit à 150 pages de normes sociales dites " fondamentales ", tout le reste étant renvoyé à un dialogue social dans l'entreprise rigoureusement encadré par " l'ordre patronal " établi .

Le quinquennat F. Fillon risque bien d'être " désagréable " !

 

* Le procès de Riom, dans le Puy de Dôme, désigne la présentation devant une " Cour Suprême de Justice ", de février à avril 1942 des dirigeants de la IIIe République, procès voulu par Pétain pour juger " les fauteurs de guerre et les responsables de la défaite " -  Léon Blum, Edouard Daladier, le Général Gamelin - en vérité pour y juger la République .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens