Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 14:00
Photo " la gauche m'a tuer " .

Photo " la gauche m'a tuer " .

" Un jour chacun pensera exactement ce qu'il a envie de penser et tout le monde aura alors la même opinion " ( Andy Warhol ) .

En 1935, le sociologue et statisticien américain, George gallup, crée son entreprise de sondages d'opinion . Son raisonnement est le suivant : il est possible de déterminer l'opinion des gens en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur habitat, de leur profession, de leur religion ... Sur la base de ces critères, la constitution d'un échantillon représentatif de la population totale permet de prévoir ce que pense l'opinion ... Les sondages étaient nés .

Trois ans plus tard, et sans s'en douter, le grand philosophe Gaston Bachelard, ( La formation de l'esprit scientifique, 1938 ) mettait à mal, cette propension à la prophétie, si peu scientifique .

La science dans son besoin d'achèvement comme dans son principe s'oppose absolument à l'opinion . S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres raisons que celles qui fondent l'opinion, de sorte que' en droit, l'opinion a toujours tort . L'opinion pense mal, en fait elle ne pense pas, elle traduit tout au plus des besoins en connaissances . En désignant les objets par leur utilité, elle s'interdit de les connaître .

On ne peut rien fonder sur l'opinion, il faut d'abord la détruire - Marc Aurèle disait, la supprimer, pour aborder des mers plus apaisées - . Elle est le premier obstacle à surmonter . Il ne suffirait pas de la rectifier sur des points particuliers, en maintenant une sorte de morale provisoire, une connaissance vulgaire provisoire . L'esprit scientifique nous interdit d'avoir une opinion sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement . Avant tout, il faut savoir poser les problèmes . Et quoi qu'on dise de la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes . C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique . Pour l'esprit scientifique, la connaissance est une réponse à une question . S'il n'y a pas eu de question, il ne peut y avoir de connaissance scientifique . Rien ne va de soi . Rien n'est donné . Tout est construit ... "

Il faut comprendre que la condition même de réalisation des sondages suppose la mise en suspens de tout esprit critique qui amènerait à discuter questions et à justifier les réponses, les sondeurs ont horreur de toute critique sur les présupposés de leur technique . Cela nous ramène donc à la mise en garde de G. Bachelard, nous restons bien dans le cadre de l'expression d'une opinion .

Il est une rubrique que les sondeurs ont subrepticement gommé de leurs enquêtes, ce sont les " non-répondants " . Progressivement, les refus de répondre  - et particulièrement aux enquêtes par internet qui constituent, aujourd'hui, la majorité des études menées - ont biaisé les échantillons en leur enlevant de plus en plus leur caractère représentatif . C'est un manque de rigueur évident, en effet, que de taire l'existence de ces " non-répondants " alors que leur refus de répondre engage des avis très différents, mais il est vrai que, pour le sondeur il est impossible de " redresser " - comme on dit - ces prises de position . Les internautes volontaires spontanés n'ont rien à voir avec ceux qui refusent de répondre .

Faute de pouvoir corriger ces distorsions, les sondages en ligne vont donc " filtrer " préalablement leurs sondés, traquant les plus motivés financièrement - par les petits cadeaux que les instituts offrent, désormais - puis les plus motivés politiquement, les plus enclins à répondre, et, tenez-vous bien, où se trouvent ces sondés spontanés et enthousiastes ? Réponse :  à l'extrême-droite, région où l'on s'agite le plus facilement pour dire ce qu'on a à dire .

C'est ainsi que les sondages par internet recrutent, aujourd'hui, plus facilement parmi les " ignorants " et les " fachos " . Il vaut mieux le savoir .

Nous ne dirons rien de ces journalistes qui dissertent quotidiennement sur ces résultats sans jamais douter de leur exactitude, soit par conviction, soit égarés qu'ils sont par leur relation exclusive avec les instituts de sondages, partageant la même proximité avec les personnalités, les lieux et les préoccupations de pouvoir .

C'est bien malheureux, car comme l'écrivait le philosophe : " S'il n'y a pas eu de question, il ne peut y avoir de connaissance scientifique " .

 

NB : Réf. " Observatoire des sondages " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens