Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 14:13
Photo " linternaute " .

Photo " linternaute " .

" Il faut être pédagogue car plus on est pédagogue, moins on donne d'informations " ( F. Hollande, cité dans le livre des journalistes du Monde : Un Président ne devrait pas dire ça " .

Nous évoquions, hier, le mantra en vogue chez ceux qui prétendent faire l'opinion, " le populisme " . Ces gens-là en ont un deuxième : " la pédagogie " .

Quand les élèves travaillent mal à l'école on leur inflige une semonce : tu n'as pas appris tes leçons et tu n'écoutes pas, en classe .

En politique aussi , il faut de la pédagogie . Mais attention, une pédagogie moderne : ni écoute, ni débat contradictoire, ni confrontation intellectuelle, ni prise en compte d'avis divergents et évidemment pas de révision du jugement en cas d'erreur sur les choix . Rien de tout cela : l'art de la modernité est d'enseigner la bonne pensée au peuple, à vendre la marchandise, aussi avariée soit-elle, et pour cela, une seule règle : " gaver les cerveaux comme on gave les oies " .

Quand le citoyen se montre rétif à " l'opinion obligatoire ", qu'il manifeste, qu'il conteste, qu'il vote mal, on le somme aussitôt de rentrer dans le rang - à coups de charges de CRS, si cela s'impose -, de baisser la tête, de se remettre au boulot voire de bien vouloir se prêter avec la meilleure  volonté du monde à un lavage de cerveau car refuser d'adhérer à la pensée dominante relève, soit d'une dissidence qui peut devenir un frein à toute entrée dans la modernité, soit d'une intelligence atrophiée .

Récemment, comment ont réagi les eurocrates de Bruxelles face à la fronde anti-CETA ? Le Président du Conseil Européen, Donald Tuska fait parler ces deux critères : " Le libre-échange et la mondialisation protègent, mais peu de gens le comprennent et le croient ..." - gonflé, le mec - " ... aussi faut-il les convaincre ... ceux qui sont dans la rue doivent entendre et, si possible, écouter ", a-t-il déclaré dans " la salle des profs " de la Commission Européenne .

Donc, avec un minimum de pédagogie - de gavage - et un gros effort de la part des esprits mal tournés, tout devrait rentrer dans l'ordre .

En 2005, lors du référendum sur le Traité Constitutionnel Européen, les Français votèrent très mal - contre l'avis de 90% des hommes politiques, des éditorialistes et des experts . Les battus du suffrage universel s'interrogèrent-ils sur le fond de ce vote ? Pas du tout ! Ils préférèrent considérer que les gens d'en bas n'avaient rien compris et afin de le leur faire bien sentir on fit revenir le fameux Traité sorti par " la porte des urnes " par " la fenêtre parlementaire " .

Au mois de juin 2016, les Britanniques " d'en bas " ont voté pour la sortie de leur pays de l'Union Européenne contre l'avis d'une majorité des " élites " :  qu'à cela ne tienne !

La campagne des pro-Europe - en premier, les milieux d'affaires - a battu son plein, tout l'été, au point que les " pro-Brexit " en sont à exprimer leurs " remords ", aujourd'hui, et que l'ancien diplomate et consultant John Pedler peut conclure : " Le référendum du 23 juin ne représente plus la volonté du peuple, c'est un fait acquis " .

Chez nous, au printemps dernier, qu'a-t-on expliqué aux salariés et aux syndicalistes mobilisés contre la Loi El Khomri ? Vous interprétez mal le projet de loi, vous lui faites dire ce qu'il ne dit pas, pire - et c'était là la grande injure des commentateurs - vous n'avez même pas lu ce texte .

Allons, chers amis, faites un effort : le gouvernement travaille pour vous ; cette réforme du marché du travail - pourtant inspirée des travaux des meilleurs clubs de la pensée néo-libérale - est l'expression d'une gauche réformatrice, héritière de la pensée de Jaurès . ( C'est pour cela qu'il fallut utiliser à trois reprises l'article 49-3 de la Constitution ) .

Ah ! Si ceux qui défilaient avaient pris la peine d'écouter les ministres chargés du service après-vente et même les syndicats " achetés " - pardon, convaincus - tout cela se serait passé autrement, bien mieux .

Le malheur est que ces ministres n'étaient pas des pros de " la Com ", n'étaient pas spécialement des " pédagogues aguerris ", mais surtout n'aimaient pas particulièrement ce qu'ils avaient à défendre et qui leur était imposé par F. Hollande . On ne peut pas être un bon pédagogue si l'on n'aime pas la discipline que l'on enseigne . Ministres paralysés par ailleurs par un Président qui ne s'exprimait pas et qui ne s'est pas exprimé, en fait, sur le texte, que pourtant il avait inspiré, pendant toute la durée du conflit .

Ce n'est pas là le moindre des paradoxes du quinquennat de F. Hollande : " Etre pédagogue, c'est donner le moins d'informations possible ", confesse-t-il .

Pourtant tout élève de 6e sait que si le cerveau n'envoie pas de message aux pieds, les pieds ne bougent pas .

Malgré le fracas - surjoué - de la primaire à droite, la France est figée dans un immobilisme politique glaçant : le cerveau va-t-il enfin sortir du coma ?

 

NB : d'après l'article de Jack Dion, " Les Français ne sont pas des enfants ", Marianne No 1024 du 11 novembre 2016 .

 

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens