Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 11:35
( Publication de " lombrik.fr ) . Que la peste soit brune ou en couleur, elle reste la peste .

( Publication de " lombrik.fr ) . Que la peste soit brune ou en couleur, elle reste la peste .

" Tout régime totalitaire est régi par une idéologie, c'est à dire par " la logique d'une idée", quelle que soit cette idée : loi religieuse, loi de la nature, loi de l'histoire . Cette idée a l'explication totale de tout, du passé, du présent comme de l'avenir " .( Hannah Arendt ) .

Reconnaissez-vous le néo-libéralisme dans les termes suivants ?  

Le darwinisme social qui constitue le processus dissimulé du fonctionnement de la société actuelle domine et assigne à chacun les plus strictes prescriptions de performance : " Faiblir c'est faillir ! "

Tous nos postulats culturels sont renversés : tout postulat humaniste est disqualifié et démonétisé car la nouvelle doctrine s'est attribué le monopole de la rationalité et du réalisme . Il n'y a plus de place dans la nouvelle société pour l'utopie, pour la déraison ; toute référence à des valeurs humaines n'est que régression . Les vertus du débat et de la conflictualité idéologique sont balayées parce que l'histoire est régie par une seule nécessité : le résultat économiquement rentable ! 

Cette sous-culture porte en elle une menace existentielle, pour chacun d'entre nous et qui lui est vraiment propre : " l'absence de performance condamne à la disparition ", c'est pourquoi chacun se retrouve inculpé, à tous les instants de sa vie, d'inefficacité et contraint de se justifier de tout . L'évaluation règne en maître et avec elle la bureaucratie qui impose la définition et la recherche d'une pléthore d'objectifs et d'indicateurs auxquels il convient de se conformer et sous le poids desquels succombent, quotidiennement nos infirmières, les employés de la Poste, de France- Télécom, les caissières des grandes surfaces et nos petits éleveurs ...

La créativité et l'esprit critique sont étouffés par la gestion : et chacun est régulièrement convoqué devant le tribunal des " gaspillages " pour les inerties dont il se rend trop souvent coupable .

Encore une fois, Hannah Arendt avait envisagé ce tournant de la civilisation : " Les régimes libéraux préparent le sol d'où peuvent naître ces deux fléaux du XXe siècle - le fascisme et le nazisme - en valorisant l'économique au détriment du politique et la vie privée à la place de la vie publique, en atomisant la société et en réduisant l'homme à l'animal, travaillant et consommant, et rien d'autre ... " ( Le système totalitaire ) .

Certes, il y a bien une épine dans le pied du système, c'est la Justice, le pilier de l'Etat de Droit, les Lois du Parlement, qui concurrence la normativité du système . Qu'à cela ne tienne . La puissance démocratique du Droit - même imparfaite - est un obstacle, un empêchement aux abus que le système impose . Qu'à cela ne tienne : on commence par lui refuser les moyens de fonctionner correctement - la France s'illustre en ce domaine -, elle est sous-financée . Puis on fait voter par le pseudo Parlement européen une directive sur " le secret des affaires " qui interdit désormais toute poursuite à l'encontre des grands groupes bancaires, commerciaux et industriels .

Mieux, on fabrique des traités internationaux, que l'on place au-dessus des Lois nationales, dans lesquels la justice d'un pays est écartée, au profit de " tribunaux arbitraux ", privés, et l'on accorde aux multinationales le pouvoir d'attaquer les Etats qui légifèrent contre les intérêts de ces sociétés .

Rappelons-nous, la formule utilisée récemment par un ancien Président de la République pour qualifier l'Etat de Droit : " Des arguties juridiques " .

Dans ce système éminemment " fascisant ", dès lors que l'Etat de Droit est à tout moment contourné, le système brille également de tous ses feux, à travers la " caste dirigeante ", au-dessus du lot, qu'il a engendrée . Cette caste ne s'administre pas tout à fait la même potion d'austérité qu'elle prescrit aux citoyens ordinaires . Se soumettre aux exigences du bien commun n'est pas dans l'ADN des " gens " de la caste . Après la crise de 2008, qui a payé : vous et moi, pas eux, pas la caste .

Passons très vite sur " l'idéal de sécurité " qui nous est vendu depuis des mois, à la suite des attentats terroristes, et dont on devine bien qu'il est avancé pour justifier tous les processus d'aggravation des atteintes aux libertés publiques .

Voici 500 ans, Machiavel recommandait aux Italiens en proie aux volontés de conquête des Européens, " l'action et le refus de s'abandonner " .

Nous, Européens d'aujourd'hui, qu'allons-nous choisir : " L'action et l'audace, ou la prudence " ?

NB : d'après le billet de Manuela Cardelli, présidente de l'Association des magistrats belges, " Le néolibéralisme est un fascisme ", Le Soir, le 3 mars 2016 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens