Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2016 3 28 /09 /septembre /2016 14:38
Magnifique leçon de politique authentique, à l'adresse de certains .

Magnifique leçon de politique authentique, à l'adresse de certains .

Sous-titre : " Embarquez pour le voyage au bout de la nausée " .

" La patrie d'un peuple libre est ouverte à tous les hommes ", affirmait Saint-Just, parce que la patrie signifie une appartenance politique volontaire .

Ca y est, les nains partis à l'assaut du trône l'ont décidé ainsi : " l'identité française " sera le principal sujet de la campagne des élections présidentielles .

Le chômage, l'austérité, le matraquage fiscal, le creusement des inégalités, ne sont pas des sujets honorables - disons qu'ils constituent des terrains trop glissants pour des candidats qui auront tous gouverné, à un moment ou à un autre - alors, place au terrifiant burkini, aux tendres gaulois, aux affreux réfugiés, à la redoutable " jungle " de Calais - devenue entre-temps une " lande " dans la bouche du Président de la République - , et aussi à la déchéance de nationalité, aux murs, aux frontières, aux camps, aux fichés " S ", au flicage, aux expulsions, au droit du sang, au droit du sol, aux racines chrétiennes, au drapeau et à l'hymne national ... et peut-être, à un moment, à l'occasion de sondages défavorables, à la race blanche .

Ce n'est pas à " l'Embarquement pour Cythère ", du peintre Watteau, que nous sommes conviés, mais à un embarquement pour un voyage qui doit nous conduire bien au-delà de la nausée .

Mais attention, au cours du voyage, des " Conférenciers " embarqués, grassement rétribués, vont employer la grande ruse des hommes politiques, nous faire prendre des vessies pour des lanternes .

On ne nous parlera pas de " haine " ou de " rejet " : Non ! on nous invitera à une " communion ", c'est tellement plus doux comme terme, un parfait accord d'idées et de sentiments, mais une communion fondée sur " l'identité " : nous serons invités à communier, entre nous, à l'abri derrière des murs, des barrières, des grillages, des frontières .

Et quand une chanson, une étreinte entre un homme et une femme, une poignée de mains entre deux êtres différents viendra perturber l'organisation de la croisière, la police des moeurs interviendra pour protéger le bel ordonnancement médiatique prévu, de la campagne électorale .

Etrangers, immigrés, réfugiés, mais aussi des assistés, certains rapidement assimilés à des terroristes potentiels, vont " en prendre plein la figure ", ( et pardon pour l'expression ) .

Nous allons naviguer très loin des rivages de la Révolution française et de la " République universelle " du révolutionnaire Anacharsis Cloots qui déclarait que la notion même d'étranger était " une expression barbare ", parce que la nature ne connaît point d'étranger .

Et puisque notre pays est " en guerre ", clame-t-on, de tous les bords, la " Patrie " - essentialisée en deux concepts, " l'identité " et la " souveraineté ", va revenir au centre du débat .

Ce ne sera pas la patrie, ouverte et généreuse rêvée par Cloots, celle " d'un ralliement à des valeurs et à un message appelés à se propager dans le monde entier " , celle de " la libération générale des peuples du monde qui n'admet ni colonies, ni métropoles, ni différences de couleur, ni différences de nations ", celle où " chaque homme est un souverain - comme le disait aussi Jean Jaurès - un acteur direct de la seule souveraineté légitime, la souveraineté universelle de l'espèce " .

Certes non ! Nous allons naviguer dans les eaux troubles d'une souveraineté arbitraire, délimitée dans des espaces préétablis - sans que notre accord ait été sollicité - et intangibles, que ce soit le département, le district, le canton ou la municipalité, mais mis en péril par " l'état de guerre ", nous dira-t-on, c'est pourquoi, il faut serrer les rangs .

Et que ceux qui proclament que l'étranger est d'abord un ami, une cellule, comme chacun de nous, constitutive de l'universalité annoncée, s'assoient et se taisent !

(1) .Anacharsis Cloots, révolutionnaire d'origine prussienne ( 1755 - 1794 ), tenant de la République universelle, proclamé citoyen français par l'Assemblée Législative le 26 août 1792, député, guillotiné sous la Convention, en 1794, avec les hébertistes .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens