Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 14:28
Image Agoravox .

Image Agoravox .

Peau de lapin : expression bretonne de la région de Rennes . Utilisée pour désigner des fourrures inférieures aux fourrures plus recherchées . La fourrure du pauvre, en quelque sorte .

De 1997 à 2002, le gouvernement de la " Gauche plurielle " et de Lionel Jospin, coalition constituée en quelques semaines après la dissolution de l'Assemblée Nationale par Jacques Chirac, comprend le PS, le PRG, le MRC rt les Verts .

Ce gouvernement que l'on peut considérer encore timidement de gauche viendra parachever l'oeuvre entamée par ses équivalents des années 1980 : il aura été la meilleure formule pour permettre l'adaptation au capitalisme menée depuis un siècle . La fourrure dans la chaleur de laquelle, les socialistes crurent endormir les travailleurs .

Il aura débuté, lui-aussi, comme son cousin actuel, par une trahison insupportable : la signature du Traité d'Amsterdam,suivie d'un train de privatisations inégalé et le maintien de la majeure partie du Plan Juppé sur la casse de la Sécurité Sociale ( voté à l'Assemblée Nationale le 4 novembre 1997, grâce à l'abstention des députés communistes ) .

Au total les réalisations du gouvernement Jospin furent un mélange de petites mesures sociales et démocratiques, plus ou moins ambiguës et un plan sévère de contre-réformes approfondissant le virage d'accompagnement d'un nouveau capitalisme financier et ravageur pour les classes populaires .

Le coup de poignard ultime étant porté en 2002 par l'inversion du calendrier électoral, plaçant les élections législatives tout de suite après les présidentielles, donnant à notre régime politique une puissance de décision au Président, jamais vue, bien au-delà de ce qu'avait voulu le Général de Gaulle .

La direction du PCF, plongée dans la confusion d'une refondation - version Robert Hue - laisse tout passer et freine même les mobilisations populaires . Le PCF paiera au prix fort tous ces errements : aux élections municipales de 2001, il perd 30% des villes de plus de quinze mille habitants qu'il détenait et un an plus tard, c'est Robert Hue qui ne réalise qu'un score de 3, 37% à l'élection présidentielle, tandis que Marie-George Buffet s'effondrera en 2007 à 1,93% .

Le flou et les ambiguïtés de la notion de " gauche " étalés par cette coalition de bric et de broc, expliquent facilement la faillite de tous les partis qui la composaient et l'ascension fulgurante de Jean-Marie Le Pen en 2002 .

Le PS aujourd'hui, et tout le monde l'a bien compris, n'a plus de " socialiste " que le nom, mais tient à le conserver afin de continuer à tromper les électeurs .

Son appareil n'a rien à envier à celui de la droite . Il méprise le peuple et la Nation : c'est un appareil de notables et d'arrivistes, de professionnels de la politique, uniquement intéressés par leur carrière .

Seule la " gauche ", à la mode PS, pouvait mettre en oeuvre les contre-réformes exigées par le nouveau capitalisme mondialisé .

Mais, de son côté, le PCF n'a guère fait mieux . Durant l'épisode de " la gauche plurielle " , il avait abandonné la défense des classes dominées qui avait fait sa force autrefois, laissant la voix libre au FN sur ce sujet .

Aussi, est-ce presque partout en Europe, que sous d'autres appellations, la social-démocratie est à la manoeuvre, à côté des forces les plus réactionnaires pour imposer les sacrifices les plus inhumains aux peuples : en Grèce, au Portugal, en Espagne et aussi en France . Les socialistes considèrent le capitalisme mondialisé comme indépassable - pour eux, hors du capitalisme ne peut exister que le goulag -, ils se refusent à voir que si les enjeux sont internationaux, les outils sont restés nationaux, aveuglés qu'ils sont par " un européisme fanatique " . La social-démocratie, encore bien plus que la droite, est devenue le meilleur instrument des classes dominantes . Et si on a tendance à l'oublier, l'aventure de la fusée Macron est là pour nous le rappeler .

C'est pourquoi, le travail politique d'aujourd'hui, est de faire comprendre aux classes populaires que " le PS n'a pas trahi les espérances du peuple ", et qu'il serait ainsi une " gauche égarée " qui pourrait revenir au bercail . Cette analyse est erronée et dangereuse . Le Ps est tout acquis au capitalisme mondialisé, libre-échangiste, financiarisé, européiste sous domination américaine . Et donc, se situe dans la tradition de la gauche républicaine-bourgeoise de la fin du XIXe siècle, anti-ouvrière et anti-sociale .

Là réside la confusion introduite par JL Mélenchon qui en défendant le concept de " vraie gauche ", fait apparaître le PS comme un " faux frère ", ce qui le dédouane en partie de ses choix .

Non ! Le Ps n'est pas un faux frère . Aujourd'hui, avec F. Hollande, Manuel Valls, E. Macron, JC Cambadélis, c'est un " adversaire ", pire , " un ennemi de classe ", ( la férocité des répressions policières de ces derniers mois contre les travailleurs qui manifestaient le montre clairement ), tant il est intégré au système des classes dominantes : dans les médias, les grandes entreprises, les think-tanks, l'appareil d'Etat, certains syndicats faussement dits " réformistes " ...

Nous n'avons pas le choix . Les catégories avec lesquelles nous avons appris à penser la politique doivent être revues de fond en comble : le clivage " gauche-droite " ne recoupe plus désormais une division de classe . En réalité, il ne sert qu'à la masquer .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens