Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 10:52
Les Gracques : -130, -120 av . JC .

Les Gracques : -130, -120 av . JC .

" Tibérius et Caïus Gracchus , furent des Tribuns de la Plèbe de la République romaine ( de -130 à -120 av. JC ) qui tentèrent en vain de réformer le modèle social romain, contre les patriciens du Sénat " .

Non seulement le PS, tout comme l'UMP, est au service exclusif des classes dominantes, mais il en est même la pièce maîtresse, le parti organique, le plus stratégique . C'était le seul à pouvoir imposer, sans beaucoup de résistances populaires, le gigantesque train de mesures nécessaires pour passer de l'économie mixte " fordiste " adossée à la souveraineté nationale et populaire, à ses processus démocratiques imparfaits mais toujours mobilisables, à l'ordre antidémocratique supranational du capitalisme financier mondialisé .

L'arrivée de F. Hollande à la tête de l'Etat va bien plus loin que le tournant de la rigueur de 1982-1983, de F. Mitterrand qui n'était qu'une reddition idéologique . En 2012, avec les socialistes de F. Hollande, il ne s'agit plus d'un compromis, mais d'une collaboration totale et délibérée avec le grand capital, d'une alliance structurelle .

L'aventure moderne des " Gracques ", initiée en 2007, témoigne de ce brutal affaissement de la pensée socialiste et des liens structurels qui unissent désormais la pensée socialiste et l'idéologie dominante .

Les " Gracques " sont une association de Hauts-fonctionnaires socialistes ayant appartenu à tous les cabinets ministériels de gouvernements de gauche, apparue pendant la campagne des élections présidentielles de 2007, préconisant une alliance PS-UDF ( autrement dit : Ségolène Royal - François Bayrou , à l'époque ) .

Leur manifeste : " Nous sommes démocrates, libéraux, intégrateurs ( contre le multiculturalisme ), travaillistes ( donc blairistes ), favorables à une régulation étatique, favorables à la répartition des richesses, progressistes, défenseurs de l'éducation, favorables au droit à la sécurité, écologistes, pro-européens, internationalistes, moraux, réalistes et désireux d'une transformation de la société ... "

Admirable " fourre-tout ", tout à fait digne d'énarques en goguette !

Depuis, les énarques ont été rejoints par des personnalités de la société civile : universitaires, économistes, patrons de presse, représentants du MEDEF .

Leur but : " Contribuer à l'avènement des idées réformistes de la gauche française " . F. Hollande les a comblés, et pourtant ils ne sont pas vraiment satisfaits . Leur nouvelle idole : Emmanuel Macron ! Certainement pour aller plus loin ...

Les 23 et 24 septembre prochains, les Gracques organisent en collaboration avec le très libéral Institut Montaigne ( financé par AXA ) et le Think Tank socialiste Terra Nova, " Le sommet européen des réformistes ", à Lyon, au bien nommé Musée des Convergences .

La fine fleur de la social-démocratie " tranfusée " y était invitée : D. Cohn-Bendit, F. Bayrou, Pascal Lamy, Hubert Védrine, Jean Peyrelevade, Jean-Louis Borloo, Anne Hidalgo ... La session devant être clôturée par le Vice-Chancelier allemand Sigmar Gabriel, l'Italien Mateo Renzi, le Commissaire européen P. Moscovici ... et, en tête de gondole, Emmanuel Macron, " gracquien " de la première heure .

Informé de la présence de son " Brutus " à ce colloque, F. Hollande a eu un coup de sang et a fait savoir qu'il ne voyait pas d'un bon oeil la tournure prise par " ce congrès européen en congrès pro-Macron " .

Depuis nombre de ces stars jettent l'éponge : Moscovici, Bayrou, S. Gabriel, Renzi, Peyrelevade ...se découvrent d'autres engagements incontournables .

Certes, le sommet tendait à se rapprocher d'un " meeting électoral " mais il n'en démontre pas moins .

Le phénomène principal est donc là : plus aucune force politique organisée et possédant une visibilité publique n'est présente pour défendre les intérêts fondamentaux des classes dominées .

Note : Parmi les noms avancés par la presse comme membres des " Gracques " on trouve : Jean-Pierre Jouyet, Secrétaire Général de l'Elysée, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, Mathieu Pigasse, Homme d'affaires, banquier, patron de presse, Bernard Spitz, principal animateur, Président de la Fédération française de l'assurance et du Pôle international et européen, un lobbye, du MEDEF, Denis Olivennes, patron de presse, Mathilde Lemoine, économiste ...

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens