Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2016 3 03 /08 /août /2016 18:56
Pourquoi faudrait-il démentir Ellul ?

" La France, 6e pays le plus riche du monde, promet depuis des décennies de consacrer 0,7% de son PIB à l'aide au développement des pays pauvres mesure importante en matière des politiques d'émigration - mais nous en sommes toujours à 0,36% " . (1) .

L'historien et philosophe Jacques Ellul ( 1912-1994 ) prophétisait en 1988, dans son livre " Le bluff technologique ", les événements suivants : " Il y aura un terrorisme tiers-mondiste qui ne pourra que s'accentuer et qui sera imparable dans la mesure où les combattants feront le sacrifice de leur vie. Quand tout dans notre monde sera devenu dangereux, nous finirons par être à genoux sans avoir pu combattre " .

Nous y sommes ! Par quelle intuition magique, par quels raisonnements sophistiqués l'essayiste avait-il pu entrevoir une telle issue, avec trente ans d'avance ? Nul ne le sait .

Son raisonnement commençait par ces mots : " Les pays développés, avec 30% de la population mondiale, concentrent 95% de la richesse, cette misère ne cesse de croître malgré les proclamations officielles des dirigeants des pays riches, le fossé technique ne cesse de grandir à une vitesse incroyable, entre eux et nous . A vues humaines, jamais le tiers-monde ne rattrapera les pays avancés " .

Il ajoutait qu'une telle situation " ne pourrait qu'engendrer des sentiments violents de frustration " .

Après avoir noté " l'échec des politiques d'assistance aux pays du tiers-monde, (1), car personne ne voulait aller au bout des politiques extrêmes que la situation impliquait " , il pointait la nature que devaient prendre ces politiques : " générosité ", " solidarité " , " lutte résolue contre les gaspillages de l'Occident " .

Jusque là, tout allait bien . Chacun pouvait trouver son compte dans la vision " ellulienne ", mais voilà, l'essayiste crut bon de la préciser : " On pouvait être tranquille tant que le tiers-monde ne possédait pas d'idéologie ", or désormais il en avait une, affirma-t-il, et ce n'était pas le communisme soviétique qui depuis quarante ans avait soutenu tous les mouvements d'indépendance mais était à bout de souffle . Cette idéologie, c'était " l'Islam " . La prophétie se précisait . Et que n'avait-il pas dit ?

Trente ans plus tard, alors que tous les événements illustrent l'accomplissement de la prophétie, des voix s'élèvent, qui ne réalisent pas qu'on a changé de temps, pour la condamner : " Démentons vigoureusement Ellul " ! ( Jean-Luc Porquet, Le Canard Enchaîné du 27 juillet 2016 ) .

Démentir ! Mais au nom de quoi ? " Ellul fait de l'Islam un bloc, comme s'il n'existait pas plusieurs islams et plusieurs manières de le vivre, comme s'il se réduisait à l'islamisme, amalgame dont on sait à quel point il fausse les perspectives ... Tous les musulmans ne sont pas prêts au djihad, ne sont pas hostiles à la laïcité, ne sont pas prêts au sacrifice de leur vie ... ", tonne le chroniqueur du journal satirique .

L'anathème est lancé : " amalgame " ! Même si l'on ne nous dit jamais de quel amalgame il s'agit, entre quoi et quoi : c'est plus facile .

" Penser est devenu compliqué quand les mots ne veulent plus rien dire ", prévient Michel Onfray .

Il n'en reste pas moins vrai que quand nous laissons le tiers-monde croupir dans la misère les fous sanglants de l'islamisme n'ont aucun mal à lever des armées de décérébrés suicidaires .

Posons-nous cette seule question : faut-il considérer les terroristes comme des militants de l'islam politique ? La réponse est évidente : comme quoi sinon ? Comme des loups solitaires, d'inévitables déséquilibrés, d'incontournables malades au passé psychiatrique qui tous crient des slogans de l'islam radical au moment de leurs forfaits, mais qui n'auraient rien à voir avec l''Islam ?

Assez d'hypocrisie, ici ! Assez d'aveuglement, là ! Tous ces criminels sont fichés comme relevant de la mouvance islamique radicale et ils n'auraient rien à voir avec l'islam politique ?

Ces assassins agissent au nom de la frange radicale et politique de l'islam salafiste . Il est plus que temps de nommer les protagonistes correctement .

Mais soyons clairs . Il n'est question ici que d'une chose : affirmer que ces terroristes ne sont pas les représentants de l'islam politique mais combattre l'idée qu'ils ne seraient pas l'une des modalités de cet islam politique .

Démentir Ellul c'est affirmer que l'Islam n'a rien à voir avec la politique . Mais alors, que font tous les régimes islamiques qui, sur la planète, appliquent la " Charia " ?

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens