Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 15:36
Site 20minutes-blogs.fr

Site 20minutes-blogs.fr

" Dans ce pays dévasté, bateau ivre livré à toutes les rancoeurs et à toutes les haines inassouvies ... "

Le 16 juillet 1992, pour la commémoration du cinquantenaire de la Rafle du Vel'd'Hiv, F. Mitterrand - premier Président de la République à accomplir ce geste - vient déposer une gerbe devant le mémorial des martyrs de ce sinistre jour . Il est accueilli par des huées . Fou de rage, Robert Badinter monte à la tribune et lance à la foule : " Taisez-vous ! Vous m'avez fait honte ! ... Les morts vous écoutent ... Je ne demande que le silence que les morts appellent ... " .

Alors que quinze victimes du 14 juillet 2016 sont encore entre la vie et la mort dans les hôpitaux niçois, alors que les quatre vingt quatre morts de ce sinistre drame ne sont pas encore inhumés, une classe politique, en-dessous de tout, faite de " va-t-en guerre " sans vergogne, à l'origine de bien de nos malheurs, se déchire en vue de prendre position pour l'échéance électorale de 2017 . Le spectacle est répugnant !

Les magnifiques mots de Louis Lecoin ( Père du statut des objecteurs de conscience ) sont très éloignés de leur conscience : " S'il m'était prouvé qu'en faisant la guerre mon idéal avait des chances de prendre corps, je dirais quand même non à la guerre . Car on n'élabore pas une société humaine sur des monceaux de cadavres " .

Les morts appellent le silence, le temps du deuil, mais ils appellent aussi à la vérité, passé le temps du recueillement, sinon leur âme ne peut trouver le repos . Et cette vérité doit éclater avant que les boues de la haine n'emportent tout sur leur passage .

Nous savons que c'est sur un monceau de cadavres que les islamistes veulent édifier leur société idéale, une société qui ne pourrait être qu'inhumaine, un enfer terrestre, une dictature de fer et de feu, de peur . Et nous n'en voulons pas .

Mais tous les " va-en-guerre " qui se déchaînent aujourd'hui, les " il faut cogner, taper, tuer, liquider " nous entraînent-ils vers un monde meilleur où régnera à nouveau, dans notre beau pays qui n'aspire qu'à la paix, comme par miracle, une douce tranquillité ?

Ces mêmes " va-t-en guerre " qui revendiquent le droit sacré de fabriquer des armes, d'en exporter partout, jusque chez nos amis saoudiens et qataris, et si fiers d'arborer la médaille de deuxième exportateur d'armes, cette année .

Mais posons-nous donc la seule question qui vaille, en ces temps de folie . En ce moment, les seules puissances qui frappent Daesch, sont les puissances occidentales . Pas un seul Etat arabe ne s'implique dans le conflit, trop occupés, les uns et les autres à gérer leurs problèmes internes . Cette situation est-elle tenable à moyen terme et susceptible d'apporter une solution politique au Moyen-Orient ? La réponse est dans la question . Quand on a compris que la toile de fond du chaos actuel est le conflit entre Sunnites et Chiites, conflit spirituel vieux de quatorze siècles, la seule question qui peut venir à l'esprit est bien : " Mais que faisons-nous là-bas ? Est-ce aux Occidentaux de régler un conflit religieux séculaire ? Leur présence, au contraire ne conduit-elle pas à accroître les tensions ?

Ah ! Certes . Il y a le pétrole et le gaz : les approvisionnements en énergie de l'Europe . Soit ! Mais alors, il faut dire à toutes les familles de victimes que leurs parents, leurs frères, leurs soeurs, leurs enfants, sont morts pour de sombres histoires commerciales, et non pour un idéal démocratique de liberté et d'égalité .

Jacques Chirac fut grand, un jour, un jour seulement, quand il sut dire non aux Etats-Unis d'Amérique sur la question de l'Irak, mais ses deux successeurs, véritables aventuriers de la politique, nous ont précipités contre un mur de haine, la haine des peuples arabes contre notre pays, incapable de préserver la position d'équilibre que les politiques gaulliennes avaient su instaurer .

" Que Dieu nous vienne en aide ! ", murmure l'athée .

Note : Louis Lecoin, ( 1888-1971 ), grande conscience du XXe siècle, 12 ans de prison pour son opposition à la première guerre mondiale, 22 jours de grève de la faim, en 1962, à 74 ans, pour obtenir le statut des Objecteurs de conscience . Cité par Jean-Luc Porquet, dans le Canard Enchaîné du 20 juillet 2016, " S'il n'était pas prouvé ... "

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens