Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 09:14
" La morale sociale " .

" Le socialisme n'a pas besoin d'allumer sa lanterne pour aller à la recherche d'une morale, il est déjà, par lui-même et en lui-même, une morale " . ( J. Jaurès , Préface au livre de Benoît Malon, 1895, " La morale sociale " ) .

Il est un débat dans le débat, et qui grandit, porté par des médias " bienveillants ", celui de la légitimité du conflit social, engagé par les centrales syndicales contre le projet de " loi travail " qui s'opposerait à la légitimité démocratique d'un pouvoir élu .

Si on laisse de côté l'argument facile que le pouvoir est devenu illégitime dès lors qu'il a entrepris de détruire un modèle pour la défense duquel il avait été élu, il en est un autre bien plus consistant : la légitimité de leur combat, les travailleurs la tirent de la morale, et comprenons-nous bien, de " la morale sociale " .

Jaurès affirmait que " le socialisme est en lui-même une morale " . Le socialisme développe dans les classes laborieuses, longtemps livrées à l'incohérence, à l'amoralisme et à l'égoïsme des efforts individuels propres au capitalisme, l'idée de solidarité .

Certes, c'est pour leur propre bien-être et leur affranchissement qu'ils luttent, mais ce n'est point à eux, personnellement, que le socialisme leur dit de penser . Il leur apprend, au contraire, qu'ils ne pourront trouver de satisfactions individuelles, fermes et durables, que dans une organisation sociale nouvelle, que cette organisation ne peut sortir que d'une évolution économique profonde, et que cette évolution, les travailleurs peuvent la hâter .

Les travailleurs combattent-ils donc pour eux-mêmes, pour leurs camarades, pour leurs enfants ? A dire vrai, ils ne le savent pas toujours mais c'est dans cette noble incertitude qu'ils vont tous les jours à la bataille, affrontant privations et périls, à l'instar de la figure du jardinier de la tradition confucéenne, attentif aux conditions les plus lointaines d'une floraison réussie mais capable aussi, " d'oublis provisoires de la fin ", ce qu'on appelle aussi " d'absence de stratégie ", quand intuition et spontanéité s'imposent, face à l'adversité .

N'attendons pas de la morale sociale qu'elle invite à dédaigner le bien-être matériel - ni résignation, ni sacrifice - : c'est celui-là d'abord que les travailleurs réclament . Elle reconnaît que les travailleurs aussi sont égoïstes : ils veulent vivre et bien et ne le cachent pas . D'ailleurs, comment renverseraient-ils l'ordre capitaliste si leurs revendications se perdaient en subtilités scolastiques . Il faut qu'il y ait en elles l'énergique poussée des instincts élémentaires . La faim n'est pas forcément la mauvaise conseillère dont parle le poète .

Les travailleurs veulent être assurés qu'ils ne travaillent pas pour des chimères, qu'ils ne luttent pas pour des idées creuses, qu'un jour, sur cette terre, il y aura plus de bien-être, plus d'égalité, plus de joie . Aussi quand ils sentent qu'ils ont sous leur pied un terrain ferme pour la bataille peu leur importe de tomber pour un combat : si la victoire n'est point pour eux, elle sera pour d'autres souffrant comme eux, par qui et en qui, ils triompheront .

Le socialisme ne s'arrête pas à l'égoïsme pur, à l'égoïsme individuel, si l'on peut se permettre le pléonasme, cet égoïsme-là, il le laisse au capitalisme, qui en mourra, car les capitalistes peuvent bien coaliser leurs intérêts particuliers, ces coalitions ne sont en rien un acte de solidarité intime . Ils ne représentent qu'une agglomération et une confédération d'intérêts particuliers .

Le travailleur en se dévouant à lui-même s'oublie pour le Travail . Le capitaliste ne s'oublie jamais lui-même pour le Capital .

" Les capitalistes auront beau se former en corps d'armée, les classes populaires, à mesure qu'elles progresseront dans le socialisme, leur opposeront une homogénéité morale bien plus forte " .

" La société capitaliste est une mêlée ; la société socialiste sera un accord " ( Jaurès ) .

Nb : extraits de la préface de Jean Jaurès à la 2e édition du livre de Benoît Malon, " La morale sociale ", 1895 . Publiés par " Journal du Mauss ", 23 mai 2007 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens