Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mai 2016 4 12 /05 /mai /2016 14:55
IVe République : Wordpress.com

IVe République : Wordpress.com

" Nous ne voulons rattraper personne . Mais nous voulons marcher tout le temps, la nuit et le jour, en compagnie de l'homme, de tous les hommes . Il s'agit de ne pas étirer la caravane, car alors, chaque rang perçoit à peine celui qui le précède, et les hommes qui ne se reconnaissent plus, se rencontrent de moins en moins " ( Frantz Fanon, Les damnés de la terre ) .

" Le vote calibré " était une procédure utilisée sous la IVe République pour éviter la dissolution de l'Assemblée Nationale prévue par la Constitution . En cas de deux crises ministérielles consécutives, comme le refus de la confiance au gouvernement, votées à la majorité absolue, le Président du Conseil pouvait dissoudre l'Assemblée Nationale . Mais la soupe était déjà trop bonne pour messieurs les députés .

Pour éviter la dissolution, les partis avaient pris l'habitude de rejeter les Lois à une majorité relative en " calibrant " leur vote après concertation entre les groupes parlementaires, afin de ne jamais atteindre la majorité absolue qui aurait constitué un couperet . ( Ainsi, si le couperet tombait à 314 voix contre le gouvernement, tout ce petit monde s'arrangeait à l'avance pour repousser une loi que par 310 voix, par exemple ) .

De ce fait, l'Assemblée Nationale ne pouvait être dissoute mais le gouvernement n'ayant plus les moyens de sa politique devait démissionner .

Ce fut le sort du gouvernement de P. Mendès-France, en 1955 .

La journée d'hier, 11 mai, à l'Assemblée Nationale, a rappelé, trait pour trait, les entourloupes de la IVe République, à propos de la " motion de censure " contre la loi " El Khomri " , motion annoncée, fort prématurément, comme de gauche .

Les 58 signatures de députés opposés à la loi et nécessaires au dépôt de la motion, n'ont pas été atteintes : 56 élus seulement ont pris leurs responsabilités, ou ont semblé les prendre : 28 frondeurs socialistes, 15 Front de Gauche, 10 EEVV, 3 indépendants .

Le journal Libération en titrant, le 11 mai au soir : " Les deux voix qui ont manqué à la motion, évitent la fracture totale du Parti Socialiste ", donne la clef de l'entourloupe .

Qu'est-ce qui s'est joué dans ces dernières 48 heures ? Tout simplement, la survie du PS . Qui peut imaginer que dans les trente députés "aubrystes ", il n'y en aurait pas eu au moins deux pour permettre le dépôt de la motion ?

L'argument de ces derniers pour justifier leur retraite en rase campagne manque de sérieux : nous ne voulons pas la scission du parti, nous voulons le reconstruire de l'intérieur .

Ce que rapporte un cacique du PS à Libération est édifiant : " Ils ont monté leur liste sur un coup de bluff ; ils ont obtenu les signatures en assurant aux frondeurs qu'ils n'avaient pas à s'inquiéter, que la barre des 58 ne pouvait pas être atteinte et que les noms ne seraient de toute façon pas publiés .

Du côté de " Solférino " on abat les cartes : nos camarades de l'aile gauche n'ont jamais eu l'intention de faire tomber le gouvernement pour la simple raison, qu'en ce moment, se négocient en coulisses les investitures pour les élections législatives de 2017 .

Quand la direction du PS affirme que ce " remue-ménage " n'était pas grave parce que la droite n'aurait pas voté la motion de la gauche qui aurait pu renverser le gouvernement en obtenant, mathématiquement, 290 voix : 232 voix de droite et 58 de gauche, je ne peux m'empêcher de douter de sa sérénité .

Les va-et -vient du sous-ministre Jean-Marie Le Guen, chargé des relations avec le Parlement - et traité d'épicier de village par le communiste André Chassaigne - auprès des députés socialistes, les menaces d'exclusion du parti, les menaces de ne pas obtenir l'investiture du parti en 2017 sont allés bon-train et témoignent du contraire .

Amis de " NuitDebout ", militants syndicalistes, salariés, retraités, étudiants, lycéens qui manifestez depuis plus de deux mois, vous avez donc compris : le Palais Bourbon vous offre le " Grand - Guignol " de toujours . Vous ne pouvez compter que sur vous-mêmes .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens