Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 15:15
Une histoire de consanguinité .

" La CFDT n'a pas besoin de frapper à la porte du gouvernement pour passer à table, elle est déjà à table " ( Front syndical de classe ) .

Mme Anousheh Karvar, ex-responsable de la politique de formation initiale et continue à la CFDT, entre au Cabinet de la Ministre du Travail, Mme El Khomri, en tant que Directrice-adjointe de ce cabinet . En pleine discussion sur le projet de " Loi travail ", l'événement en dit long sur les liens qui unissent ce syndicat au PS .

Mais commençons par un peu d'histoire .

En 1964, la CFDT se crée après une scission d'avec la CFTC jugée trop proche de l'Eglise Catholique . Le temps d'un matin, la CFDT se proclamera pour l'autogestion et proche du PSU de Michel Rocard, également autogestionnaire, mais seulement le temps d'un matin, car elle se recentrera très vite pour devenir l'un des partenaires sociaux les plus dociles du patronat .

Un processus au demeurant banal, puisqu'il fut par la suite celui de nombre de " gauchistes ", trotskystes purs et durs : Lionel Jospin, J.C. Cambadélis, Julien Dray, J.L. Mélenchon et bien d'autres, qui, virant leur cutie, rejoignirent le nouveau PS de François Mitterrand, dans les années 1970-1980, pour y gérer le capitalisme qu'ils combattaient auparavant .

En 1974, par exemple, la CFDT participa activement aux Assises du socialisme convoquées par F. Mitterrand, dont les commandes de la première journée avaient été confiées à André Jeanson, secrétaire général du syndicat de 1967 à 1970 .

C'est en 1981 que " le gros des collaborations " se met en place, avec la victoire de F. Mitterrand : la centrale fournit à la pelle au premier gouvernement socialiste, aux ministres sans expérience de gouvernement, directeurs de cabinet et conseillers techniques : Jeannette Laot, Hubert Lésire-Ogrel, René Decaillon, entre autres ... On estime que sous le gouvernement Mauroy, un membre de cabinet sur cinq était issu de la CFDT .

Un palier sera franchi en 1988 quand deux leaders de la centrale s'engagent officiellement à côté de Michel Rocard : Jacques Chérèque ( Pére de l'avant-dernier secrétaire général, François, jusqu'en 2013 ), est bombardé Ministre de l'Aménagement du territoire et à la Reconversion industrielle et Hubert Prévot, secrétaire confédéral, qui avait été Commissaire au Plan, en 1981 . Le premier pilota le démantèlement de la sidérurgie française . Les ouvriers lorrains se souviennent de sa sinistre phrase : " Il faut retirer les hauts-fourneaux de la tête des sidérurgistes lorrains " . Le deuxième, avait conduit la réforme statutaire des PTT, préparant la privatisation de ce service public .

Après quelques années de brouille, brouille due à l'accord donné par la CFDT, à François Fillon, pour une deuxième et très dure réforme des retraites, la réconciliation se fait dès la primaire socialiste de 2011 .

Jacky Bontems, ex-numéro deux du syndicat, s'engage derrière F. Hollande et constitue au candidat un réseau de syndicalistes et de DRH . Il travaille aujourd'hui à Matignon .

Au début de l'année, la numéro trois, Laurence Laigo, a rejoint le cabinet de la ministre de l'Education Nationale Najat Vallaud-Belkacem .

Bien sûr la bascule la plus " indécente " sera celle de François Chérèque, en début de l'année 2013, qui quitte son poste de secrétaire général pour rallier l'Inspection Générale des affaires sociales, avec une mission gouvernementale, très floue, de " lutte contre la pauvreté " , en même temps qu'il prend la Présidence du think-tank " Terra Nova ", la boîte à idées du PS .

Glissons au passage, la métamorphose du leader cédétiste, le sidérurgiste Edouard Martin, en député européen socialiste, en 2014 .

Dans Mediapart, en février 2013, le blogueur Robert Mascarell pourra écrire : " Après la CFDT, la carrière qui suit est juteuse " !

Cette brève histoire nous donne la clef du très minime recul du gouvernement sur son projet de loi : se donner quinze jours pour faire dire à la CFDT ce qu'elle attend en termes de modifications du texte afin de pouvoir le soutenir . Lors de l'audience accordée par Manuel Valls à la CFDT, laurent Berger est arrivé à Matignon avec un document de 47 pages, la liste des corrections à apporter aux propositions gouvernementales .

La Centrale avait anticipé " la compromission " en torpillant la journée de mobilisation du 9 mars, refusant de s'y associer .

Nous sommes loin du cri du coeur d'un Henri Krasucki, ancien Secrétaire général de la CGT : " La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat " !

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens