Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 16:02
L'avenir ( Photo Lewis Hine )

L'avenir ( Photo Lewis Hine )

L'avenir ( Photo Lewis Hine )

L'avenir ( Photo Lewis Hine )

" Prenons garde à l'imbécillité car elle est très souvent liée à une catastrophe " ( Anonyme ) .

" Nous devons nous préparer à un coup de balai qui va disperser en feuilles mortes toute une classe politique complètement déconnectée du réel, des représentants qui ne représentent plus rien, autant de feuilles bel et bien mortes qui serviront peut-être, un jour, de compost, mais plus tard, bien plus tard, à une autre aventure politique ", conclut le journaliste de Marianne, Joseph Macé-Scaron, son article : " Pourquoi nous valons mieux que ça ? "

" Le privilège des grands c'est de voir les catastrophes d'une terrasse ", faisait dire Jean Giraudoux à Ulysse, dans " La guerre de Troie n'aura pas lieu " . Ce constat n'aura jamais été aussi vrai qu'à la période actuelle et ne se sera mieux appliqué à un Président de la République qu'à François Hollande .

Les conflits sociaux, les grèves se multiplient frappant des centaines d'entreprises, la répression syndicale est à son comble, les petits et moyens agriculteurs étranglés deviennent enragés - et n'hésitent plus à huer et insulter le chef de l'Etat -, des mobilisations sociales de grande envergure annoncent un printemps très agité, infirmières et personnels hospitaliers sont excédés par l'annonce de 22 000 suppressions d'emplois dans les hôpitaux publics, les professeurs sont à bout dans des établissements où tout a été fait pour leur retirer tout exercice de leur autorité en même temps qu'on les maintient dans une misère salariale honteuse, les parents d'élèves sont furieux devant la fermeture de classes qui se poursuit et le non remplacement de professeurs absents, les gens de justice sont effarés par les mesures liberticides imposées grâce à " un état d'urgence " fort discutable, étudiants et lycéens se mettent de la partie - étincelle d'où peut jaillir l'irréparable - conscients qu'ils sont de ce qui se joue pour eux, une vie de mini-jobs sans avenir . C'est toute la société civile qui est en ébullition .

Dans le même temps le dévoilement de la corruption de la " caste ", des élites et des élus, qu'une justice sans moyens n'arrive pas à faire tomber, ne cesse de prendre de l'ampleur, dans un climat d'arrogance de la part de " corrompus " qui se pensent hors d'atteinte, la fraude et l'optimisation fiscales battent leur plein - et cela ne peut plus être caché tant c'est gros -, l'ostentation de la richesse de certains devient un véritable jeu, les compromissions entre les gens au pouvoir et les " nomenklaturas " économiques ne sont plus cachées .

Et au-dessus de tout cela, sur la terrasse, tout n'est qu'aveuglement, surdité, mutité .

" Le malaise est partout, dans les cabinets ministériels, sur les bancs de l'Assemblée, à droite, à gauche, sur internet, et bientôt dans la rue ", confie le conseiller de la ministre El Khomri, démissionnaire, pour opposition au texte de sa patronne .

L'ex-ministre Marilyse Lebranchu, récemment débarquée du gouvernement avec toute la délicatesse hollandaise est sans appel : " Il est très facile de raisonner de façon désincarnée quand on gagne plus de 10 000 euros par mois comme c'est le cas des députés, des ministres, des hauts-fonctionnaires, des dirigeants du MEDEF " . Ces mots peuvent apparaître d'une grande banalité, pourtant, ils sont de plus en plus partagés au sein des classes populaires, et ils pourraient faire très mal .

Le texte de Mme El Khomri se serait inspiré du modèle espagnol du très conservateur Mariano Rajoy, qui en dérégulant avec brutalité le marché, a fait baisser le chômage de 8% . Ceux qui connaissent l'Espagne savent ce qu'il en est : le chômage global est encore à 20%, celui des jeunes à 40%, les contrats de 8 heures de travail par mois - huit heures - ont fait florès ( pardon pour l'expression ) et surtout plus de 750 000 familles ne reçoivent aucune aide sociale - aucune - . Non, merci : " On vaut mieux que ça " !

Voilà où se situe la question cruciale des jours à venir : c'est précisément dans ce fossé, plein d'herbe sèche, qui sépare ceux qui connaissent le monde du travail de ceux qui le contemplent - d'une terrasse - que risque de jaillir l'étincelle qui va tout embraser .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens