Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2016 5 04 /03 /mars /2016 15:42
" Super Châtaigne " * .

" On n'est ni de gauche, ni de droite, ce qu'on veut, c'est repenser la démocratie " ( rassemblement des mouvements des " sans-parti ", 5 et 6 mars 2016, en Ardèche ) .

* ( A l'état naturel, les châtaigniers sont présents en Ardèche depuis toujours ) .

Les habitants du village de Saillans ( 1000 habitants ), dans la Drôme, ont invité près de 30 mouvements de militants " sans parti " à un rendez-vous champêtre, ce week-end .

Le village de Saillans a, lors des élections municipales de 2014, évincé les candidats classiques des partis traditionnels, pour élire un conseil municipal, hors-parti, pratiquant la gestion locale participative ( l'autogestion ) à l'instar du célèbre village andalou de " Marinaleda " .

Depuis, Ardéchois, Drômois et Gardois, sont mobilisés contre une décision gouvernementale , autorisant la société Total à entreprendre des recherches de gaz de schiste dans leur département et le département voisin du Gard : le week-end dernier, entre 15 000 et 20 000 opposants au projet, se sont retrouvés dans le village gardois de Barjac .

Le prétexte du rendez-vous champêtre est le lancement officiel de la campagne, en vue des prochaines élections présidentielles de 2017, du nouveau héros du département : " Super Châtaigne " . Un héros encagoulé, portant un chapeau fait de bogues, une cape un tantinet ridicule et qui parcourt, depuis plusieurs semaines, les villages de l'Ardèche, dénonçant très sérieusement la corruption des élus et appelant à une mobilisation générale pour une nouvelle république .

Le but concret du rassemblement étant le suivant : proposer des candidats aux prochaines élections législatives de 2017, en dehors des partis, pour réunir une majorité à l'Assemblée Nationale et renverser la Ve République, à l'agonie .

A ce stade, on a envie de s'écrier : " Lol " ! Des gauchistes, des soixante-huitards attardés, des écologistes perchés ... Mais on aurait tort de prendre cela à la rigolade .

Dans la liste des participants, on trouve une trentaine de mouvements, d'associations et de groupes très actifs . Il y a, par exemple, les membres " d'Anticor ", l'association qui lutte depuis quinze ans contre la corruption politique, à coups de procédures judiciaires, en particulier ; ces derniers ayant rejoint par ailleurs, le Conseil d'Urgence Citoyenne, qui s'oppose à l'état d'urgence ; on y rencontre " Ma voix ", créée par d'anciens centristes, qui défend le choix des candidats aux diverses élections par tirage au sort sur le modèle de la démocratie athénienne ou des républiques italiennes de la Renaissance, modèle jugé plutôt favorablement par Montesquieu ou Rousseau . En outre ce mouvement prône la consultation des habitants par les élus pour chaque décision concernant leur circonscription . On peut tomber aussi sur des membres du mouvement " La gueule de bois ", animé par l'ex-PS et féministe Caroline de Haas - initiatrice de la pétition : " Loi travail : non, merci ! ", contre la loi El Khomri, qui vient d'atteindre ce week-end les un million de signatures, même si, certains militants semblent regarder, ces derniers jours, vers " la primaire de gauche " du journal " Libération " .

Toutes ces formations rassemblent des gens sans parcours militant, jusque-là, des déçus des partis traditionnels mais aussi des magistrats, des historiens, des comédiens, des philosophes ...

Une plate-forme commune se fait jour : non cumul des mandats, fin de la professionnalisation de la politique, fin des lobbys, mise en place d'un revenu universel ... bien insuffisante pour constituer un programme, et surtout gommer les différences, mais qui a le mérite d'exister .

Bien sûr, le danger plane sur l'échéance de 2017, d'un éparpillement des candidatures du " changement ", de prétendants à l'incarnation d'un " Podemos " à la française, mais soyons tranquilles, face à cette revendication de sang neuf en vue d'une autre manière de faire de la politique, " l'establishment " saura réagir : " les vieux loups " montreront les " crocs ", le moment venu, pour ramener au bercail les brebis égarées ou dévorer les plus intransigeants . L'expérience de Coluche, en 1980, est toujours là pour nous le rappeler .

Et puis, le phénomène surréaliste de " la primaire à gauche " est là pour borner tous ces débats marginaux .

Il n'empêche que tout ce bouillonnement d'idées est bon à prendre, car mis en relation avec la colère paysanne, la fureur des travailleurs contre la loi El Khomri, leur rage contre l'autoritarisme patronal et la chasse aux syndiqués, le " ras le bol " de la jeunesse - la priorité du quinquennat - restée sans avenir, l'indignation de tant d'intellectuels contre la déchéance de nationalité et la " nausée " des défenseurs des droits de l'homme contre l'état d'urgence, il trouvera son utilité dans la marche vers une autre république dont l'avènement devient de plus en plus nécessaire .

Longue vie à " Super Châtaigne " !

NB . Source : " Les sans-parti s'uniront-ils ? ", Anne Borrel, Marianne No 986 du 4 mars .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens