Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2016 2 29 /03 /mars /2016 14:29
Photo : Wikipedia.fr

Photo : Wikipedia.fr

Malik Oussekine .

Malik Oussekine .

" En polique rien n'arrive par accident . Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié " ( Franklin Roosvelt ) .

" Monsieur le Président " ! Ce jeudi 31 mars 2016, les classes populaires, travailleurs, chômeurs, exclus, jeunes et retraités, vont fouler, en masse, les pavés des rues de nos villes, la colère chevillée au coeur contre votre volonté de détruire " le code du travail " .

" Monsieur le Président " ! Depuis le 9 mars où a commencé à s'exprimer cette colère populaire, vos policiers et vos gendarmes ne se sont pas bien comportés, frappant et malmenant brutalement, ici, devant le lycée Henri Bergson, un jeune lycéen de quinze ans qui reçoit un violent coup de poing dans le ventre avant d'être jeté au sol, là un étudiant frappé au visage à coups de matraques alors qu'il tentait de protéger une amie, plus loin un passant matraqué parce qu'il portait secours à une étudiante au sol, l'Université Tolbiac investie - par la Bac : brigade anti-criminalité - d'abord, pour empêcher une assemblée générale, etc, etc ...

" Monsieur le Président " ! Il semble que sous votre quinquennat la doctrine imposée aux forces de l'ordre ait changé : historiquement, il s'agissait de " tenir les manifestants à distance " de certains points névralgiques, de bâtiments officiels, de lieux difficilement contrôlables . C'était normal ! Aujourd'hui, on en serait plutôt " à charger la foule " et autant les vieux briscards de la CGT que nos très jeunes lycéens .

" Monsieur le Président " ! " Prévenez vos gendarmes ", ce jeudi 31 mars, ouvriers, employés, fonctionnaires, enseignants, chômeurs, étudiants, lycéens, retraités, seront comme toujours, " sans armes ", et " qu'il ne faudra pas tirer " .

" Monsieur le Président " ! Imaginez la chose : un seul lycéen, un seul étudiant matraqué à mort, sur le trottoir d'une de nos villes ( comme en 1986, le jeune Malik Oussekine ) et le pays bascule dans la violence généralisée, et c'est la fin immédiate de votre quinquennat, par le sang ( la moins honorable ) .

" Monsieur le Président " ! Faites-vous relire le rapport publié le 14 mars dernier, dans " l'Obs ", par l'ONG " ACAT " ( Association Chrétienne pour l'Abolition de la Torture ) .

Cette ONG a étudié 89 cas de violences policières ( un échantillon ) sur ces 10 dernières années : ces 89 situations ont entraîné 26 décés, 29 blessures irréversibles, 22 blessures graves .

L'ACAT dénonce la dangerosité de certaines méthodes, de la " technique d'immobilisation " au sol au " flashball " en passant par le " taser ", mais aussi le manque de transparence des autorités et la quasi impunité des forces de l'ordre .

Les charges contre la foule se font de plus en plus avec des armes intermédiaires ( non létales ??? ) en nette augmentation depuis 20 ans .

Le " flashball " qui tire des balles en caoutchouc à 186 km/h a blessé grièvement 24 personnes, entre 2010 et 2015 et a provoqué sur 10 ans, 1 mort, 39 blessés graves dont 12 mineurs .

Le " taser " qui envoie des charges de 50 000 volts, en mode contact, directement sur le corps .

" Les grenades de désencerclement " substituées aux grenades offensives dont une d'elles a tué le jeune Rémi Fraisse sur le site du barrage de Sivens .

La dangerosité des " gestes d'immobilisation ": placage ventre à terre, jambes repliées sur le dos . Huit morts en dix ans, par asphyxie ou crise cardiaque .

Et encore, l'ACAT n'a pas pris en compte, ce qu'on appelle " les violences de l'ombre " : usage abusif des menottes, tutoiement, injures ...

Sur tous ces sujets l'opacité est totale : il n'existe aucune statistique publique, aucun chiffre officiel puisque le " fichier TUAS " ( Traitement relatif au suivi de l'usage des armes par les policiers ) est à usage interne et n'est jamais rendu public .

En la matière, le dernier slogan de campagne de l'ONG, est d'une pertinence absolue : " On sait combien de personnes sont tuées par des guêpes chaque année, par la police, on ne sait pas ... " .

" Monsieur le Président " ! Un dernier mot ! Les Brigades anti-criminalité au milieu des manifestants ne sont rien d'autre que les " voltigeurs " de Charles Pasqua, en décembre 1986 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens