Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 14:50
Gargantua : site encyclopédie, devoir de philosophie .

Gargantua : site encyclopédie, devoir de philosophie .

" Picrochole " : personnage du " Gargantua " de François Rabelais , roi toujours prompt à entrer en guerre . Du grec ancien, pikros : amer, aigre ( par extension irritable ) et kholê : bile ( par extension colère ) .

Les gens au profil " picrocholin " sont des colériques qui entreprennent de grands projets sans jamais les mener à leur fin .

C'est fait ! Jean-Luc Mélenchon a lancé le pavé de sa candidature dans " le bayou " de la préparation de l'élection présidentielle de 2017, sans prévenir ses partenaires du Front de Gauche, le PCF et le mouvement " Ensemble ", de Clémentine Autain, totalement pris de court .

Une candidature " hors le cadre des partis " ; une candidature " d'intérêt général animée par la volonté d'incarner la France insoumise qui n'a ni muselière, ni laisse " .

La métaphore est réussie, mais vouloir " incarner ", à soi seul, une certaine France, paraîtra à beaucoup de gens d'une audace quelque peu démesurée, pour tout dire " picrocholine " .

Sans parti, sans argent, sans élus, du moins au départ, et donc sans parrainage assuré, la gageure à relever ne peut qu'apparaître improbable .

Le porte-parole du PCF, Olivier Dartigolles, pose un diagnostic avisé de l'initiative personnelle de l'euro-député : " Le peuple de gauche est très inquiet de la tournure que prennent les événements, de la manière dont 2017 se présente ... Le peuple de gauche ne réclame pas une candidature en solo, il n'est pas préoccupé par le casting, ce qu'il attend, c'est une nouvelle espérance ... " .

Comment les Français peuvent-ils recevoir cette initiative ? Tout à fait comme un " casting " ; une année 2016, phagocytée par les figures qu'ils rejettent depuis bientôt dix ans : Hollande, Sarkozy, Le Pen, Mélenchon et dans la dernière ligne droite, peut-être, Bayrou avec l'écoeurement des électeurs au bout du bout .

Une inane personnalisation du débat politique qui n'engendre que de la confusion quand les Français attendent qu'on leur soumette des mesures concrètes, et ils sont prêts à en débattre, cela ne fait aucun doute : sur les raisons du chômage de masse devenu permanent ; sur l'Europe devenue une pure zone de libre-échange économique sans plus aucun projet social ; sur l'arrivée massive des nouvelles technologies, redoutablement destructrices de centaines de milliers d'emplois, à laquelle le pays n'a pas été préparé ; sur la crise des migrants qui soulève d'innombrables questions auxquelles il faut répondre avec justesse et avec justice, avant que les violences racistes n'emportent notre âme ; sur la nouvelle crise financière rampante qui s'avance et qui sera plus dévastatrice que la dernière et donc sur le poids insupportable des banques dans la définition des politiques nationales ; sur les politiques extérieures de la France de plus en plus inféodées à l'OTAN et donc aux politiques américaines qui nous poussent à porter la guerre un peu partout dans le monde ; bien sûr, sur les mesures de lutte contre le terrorisme mais sans enfumage politicien et électoraliste ...

Autant de sujets majeurs dont les Français ne veulent plus que la solution leur soit donnée d'avance, par des hommes et des femmes politiques, que leur conduite a décrédibilisés, mais qu'ils veulent discuter entre eux, puis faire partager, puis exiger qu'ils soient repris dans des programmes dont on leur donnera la certitude qu'ils seront mis en oeuvre .

Qui peut croire que J.L. Mélenchon a le tempérament pour écouter, pour partager, c'est un tribun et un tribun n'écoute pas, il s'écoute : et je ne dis pas là que je ne crois pas à sa générosité, à la sincérité de ses convictions, à sa réelle volonté d'apporter du mieux dans la vie des laissés pour compte d'un système atrocement injuste .

Je dis que son choix de personnalisation du débat dans le " bayou " politique que nous imposent les autres, via des médias, des sondeurs et des chroniqueurs " assermentés ", est un mauvais choix qui s'apparente à l'appel de ces intellectuels parisiens, " révolutionnaires ", si proches du peuple , pour une " primaire à gauche " .

Il ne manque plus qu'à ouvrir le rideau pour qu'entrent en scène le sympathique Philippe Poutou du NPA ; la tragique Nathalie Artaud de Lutte Ouvrière ; le traditionnel néo-stalinien du Parti des Travailleurs et la boucle sera bouclée pour le remake de 2012 .

Tiens ! Il n'apparaît aucun écologiste dans la liste ? C'est normal : F. Hollande les a étouffés sous le traversin du remaniement ministériel de ce jour .

Aujourd'hui, on ne mobilise plus les classes populaires, d'en haut ; il faut se résoudre à cette évidence comme au fait que " les sauveurs suprêmes " ne sont plus que des images d'Epinal .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens