Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 15:20
" Jean-Vincent enfin Placé " . ( Image, la maison du faucon ) .

" Jean-Vincent enfin Placé " . ( Image, la maison du faucon ) .

" Quand le soleil décline à l'horizon, le moindre caillou fait une grande ombre et se croit quelque chose " ( Victor Hugo ) .

Le remaniement ministériel, annoncé hier, avec le retour de trois écologistes qui ne représentent plus qu'eux-mêmes, a suscité en moi les réflexions qui suivent .

" Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l'affaire . Ne soyez ni fier, ni spirituel, ni même à l'aise, vous risqueriez de paraître arrogant . Atténuez vos passions, elles font peur . Surtout, aucune bonne idée, la déchiqueteuse en est pleine . Ce reagard perçant qui inquiète, dilatez-le et décontractez vos lèvres . Il faut penser mou et le montrer, parler de son moi mais en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser . Les temps ont changé ... Les médiocres ont pris le pouvoir " . ( Alain Deneault, philosophe québécois, " La médiocratie ", Lux Editeur ) .

" Médiocrité " est le substantif désignant, en français, ce qui est moyen . " Moyenneté " ne se dit pas . Cependant quelque chose distingue bien les deux termes : la moyenne renvoie à une abstraction, à un calcul supporté par une convention - un revenu moyen - tandis que la " médiocrité " désigne cette moyenne-là en acte . La " médiocrité " est donc une tendance, une dynamique sociale qui contraint le corps social à une production moyenne .

Le néo-libéralisme porte donc une nécessité au sein de son développement : la " médiocratie " , le stade moyen hissé au rang d'autorité . Il fonde un ordre dans lequel la moyenne n'est plus une mesure abstraite permettant de concevoir un état des choses synthétisé, mais devient une " norme " impérieuse pour tous ceux qui aspirent à diriger un territoire, une organisation, une entreprise, norme, qui plus est, qu'il s'agit d'incarner .

Certes, chacun de nous, est, un jour ou l'autre, moyen en quelque chose mais il y a un souci sérieux quand le système nous contraint à l'être en toute chose .

Le processus n'est pas né dernièrement . La division et l'industrialisation du travail, au XIXe siècle, qu'il soit manuel ou intellectuel, ont largement contribué à l'avènement du pouvoir médiocre . " Le métier devient l'emploi" : le travail du maître et du compagnon se standardise et se réduit peu à peu à une activité moyenne encadrée par des critères précis et inflexibles, de temps, d'économie de matière, de suppression de stocks, de vente immédiate, de transport rationalisé, qui ôte tout sens au travail du producteur .

La fierté du travail bien fait qui vous grandit n'est plus de saison . Ainsi peut-on passer des heures à fabriquer des repas à la chaîne, à poser des boulons sur une carrosserie d'automobile, à vendre des livres, sans savoir faire à manger chez soi, réparer son automobile ou prendre le temps de lire .

Karl Marx explique avec clarté le phénomène dans " Introduction générale à la critique de l'économie politique : " L'indifférence à l'égard du travail particulier ( le travail concret ) correspond à une forme de société dans laquelle les individus passent avec facilité d'un travail à un autre, dans laquelle le genre déterminé du travail leur paraît fortuit et par conséquent indifférent " .

Comprenons : on passe d'un travail à un autre comme s'il ne s'agissait que d'un moyen de subsistance . Rien d'étonnant donc à ce que la prestation devienne moyenne, le résultat final tout autant puisque les gens sont devenus parfaitement interchangeables .

Dans son ouvrage " Les caractères ", La Bruyère, au XVIIe s., nous montrait " le médiocre " sous la forme d'un personnage rusé se faufilant parmi les gens méritants et compétents afin de " paraître " .

Plus tard, et à la suite de l'auteur de portraits, Marx, Weber ou Peter souligneront l'évolution du processus : le " médiocre " devenu le référent du système .

Et ce référent, ce modèle, va trouver sa définition la plus aboutie dans une expression des plus courantes : " jouer le jeu " ! Expression sémantiquement pauvre, deux fois le même mot, tout comme le sujet qui nous occupe, elle en serait presque amusante, mais sa signification est redoutable car le jeu n'est rien moins qu'un ensemble de règles à respecter scrupuleusement pour arriver à ses fins . Pas de place à la fantaisie !

Dans le système " jouer le jeu " les rituels sont stricts car ils sont le garant de la loyauté au corps ou au réseau : d'abord le passage par une Grande Ecole, très pointue dans sa spécialité et d'où, préalablement, l'on a évacué tout accès à la culture générale, jugée très dangereuse puis le passage obligé par les mondanités - soirées, déjeuners, ronds de jambes et renvois d'ascenseur - revers très violents de l'ambition affichée . On peut y tuer symboliquement pour punir celui qui a hésité à faire allégeance au réseau . Ces rituels génèrent des institutions et des organisations corrompues au sens le plus fort puisque les impétrants perdent de vue, immanquablement, le sens social et historique sur lequel avaient été fondées les institutions dans lesquelles ils font leurs premiers pas au profit d'enjeux personnels . Et la corruption ainsi légitimée permet à la " médiocrité " de poursuivre son chemin ...

NB : d'après l'entretien accordé par Alain Deneault, à Victoria Gairin, Le Point du 16/01/ 2016 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens