Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 15:13
" Le schmilblick " !

Schmilblick : mot inventé par Pierre Dac et popularisé, dans les années 1970, par un jeu télévisé et surtout un sketch de Coluche ... " Un mot qui ne signifie rien et peut donc servir à tout " .

" La SNCF va supprimer ses trains de nuit mais le pays continue de rouler dans une nuit épaisse, en marche arrière, après avoir jeté toutes les cartes et toutes les boussoles " ( Guy Konopnicki, Marianne No 985 du 26 février 2016 ) .

" Désorganiser le travail pour réduire le chômage, il fallait y penser " ( G. K. ) . La définition du socialisme - version F. Hollande - s'apparente de plus en plus à celle du schmilblick : un mot qui ne signifie rien .

Il y a quatre vingts ans, au temps des trains de nuit, le socialisme ne ressemblait pas encore au schmilblick . Le socialisme, c'étaient les wagons de 3e classe où s'entassaient les ouvriers en route pour leurs premiers congés payés, ces mêmes ouvriers découvrant la vie de famille grâce à la semaine de quarante heures, ces ouvriers d'un chantier du Boulevard Saint-Germain accourant pour protéger Léon Blum agressé par des étudiants d'extrême-droite . Il n'est pas sûr que demain, au salon de l'agriculture, F. Hollande trouve des agriculteurs volontaires, pour le protéger de " confrères " en fureur .

En 1936, l'aile gauche du PS avait inventé un slogan, peut-être un peu excessif : " Tout est possible " ! F. Hollande en a inventé un autre : plus rien n'est possible ! Comprenons : pour ceux qui n'ont déjà rien, il est encore possible de parvenir à moins que rien .

Le projet de loi " El Khomri ", c'est le sketch de Coluche et de son personnage, Monsieur Moulinot, le marchand d'articles de pêche, de Cajarc, qui profite du jeu pour faire sa publicité : " - Le schmilblick est-il vert ? demande M. Moulinot . - Non ! A quoi pensez-vous ? répond l'animateur . - A des vers de chez Moulinot ..." .

Parce que, voyez-vous, tout le matériel utilisé dans le projet de loi, on le trouve, par pans entiers, dans la boutique du MEDEF, dans " son petit livre jaune ", intitulé : " Un million d'emplois ... c'est possible " . L'un des points cardinaux du projet est directement inspiré de ce manifeste patronal : " Revenir à un droit du travail qui fixe les grands principes généraux mais s'interdit d'entrer dans les détails . Limiter la loi aux grands principes fondamentaux, comme le prévoit la Constitution, les accords de branche ou d'entreprise précisant les autres aspects " .

Le gouvernement allant plus loin encore en plafonnant les indemnités prud'homales et en facilitant, plus encore qu'ils ne l'étaient, les licenciements .

En août 2015, lors de l'université de son mouvement, à Jouy-en-Josas, Pierre Gattaz avait passé sa commande aux Etablissements Moulinot, pour les courses de rentrée : baisse des dépenses publiques, réduction de la fiscalité, simplification administrative et réforme de la législation du travail . " Le livreur casqué ", sur son scooter, n'a pas tardé à honorer la commande .

La vraie gauche est exaspérée tout comme les syndicats - même s'ils semblent plutôt paralysés, pour l'instant, par la puissance de l'attaque -, tout comme les citoyens : mille pétitions fleurissent . Martine Aubry - associée à d'autres leaders - n'en peut plus, et la tribune assassine qu'elle cosigne dans Le Monde du 25 février en dit long sur sa colère : " C'est toute la construction des relations sociales de notre pays qui est mise à bas en renversant la hiérarchie des normes . Pas ça, pas nous, pas la gauche ... Que restera-t-il des fondements du socialisme quand on aura sapé, jour après jour, ses principes et ses fondements ? " . Un " schmilblick " est-on tenté de lui répondre, car, voyez-vous, il ne serait pas déraisonnable d'attendre un peu, avant d'applaudir l'ancienne première secrétaire du PS, pour savoir s'il n'y a pas, derrière cette sévère mise au point, une stratégie personnelle pour la présidentielle de 2017 .

Je relis un texte : " Nous vivons depuis trop longtemps un véritable Munich social . Nous retrouvons sur la question du chômage tous les éléments qui firent se conjuguer en 1938, la déroute diplomatique et le déshonneur " . Je cherche la signature : Mélenchon, février 2016 ? Pas du tout ! Philippe Séguin, Président RPR de l'Assemblée Nationale, tenant du gaullisme social, en 1993 : critique adressée au gouvernement très libéral d'Edouard Balladur qui commençait à produire des textes facilitant les licenciements .

Que dirait-il, aujourd'hui ?

Même Jacques Attali, le " couteau suisse des réformes ", est contre le projet de loi : " il contient des choses insensées ", clame-t-il .

F. Hollande aurait demandé à son conseiller social, un certain, Michel Yahiel, surnommé par les siens, " le démineur du Président " : " - C'est une révolte, Yahiel ? - Non, sire, c'est une évolution ! " aurait répondu le Conseiller, fort avisé et bon connaisseur du principe du jeu télévisé : " faire avancer le schmilblick " .

" Les opposants vous signifient que vous pouvez vous présenter aux primaires de la droite ", aurait-il ajouté .

NB : d'après l'article de Marc Endeweld et Soazig Quéméner, " C'est qui le patron , ", Marianne No 985, du 26 février 2016 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens