Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2016 4 18 /02 /février /2016 14:58
Image La Dépêche .

Image La Dépêche .

(1) . " Se consacrant à d'autres imbéciles, / Il n'eut pas l'heur de s'occuper de nous, / Avec son arc et tous ses ustensiles, / Il est des jours où Cupidon s'en fout " . ( Georges Brassens ) .

Il y a quelques jours, je citais l'entourage du ministre Macron à propos de la stratégie électorale de F. Hollande : " Sachant que la France est à droite, F. Hollande se dit que le rendez-vous de la présidentielle de 2017 se jouera à droite avec seulement des candidats de droite ; lui, du centre-droit ; Juppé, de la droite classique ; Sarkozy, de la droite dure ; Marine le Pen, de l'extrême-droite ... " ( Le Canard Enchaîné du 3 février ) .

Cette stratégie a un nom : " Les flèches de Cupidon " . Appellation tout à fait bienvenue pour définir la politique du " Coeur d'artichaut " de la Ve République .

Depuis son entrée à l'Elysée F. Hollande a réservé toutes ses flèches contre les travailleurs, contre les acquis sociaux, contre le droit du travail . Et, aujourd'hui, il tend la corde de son arc jusqu'à la limite de la rupture, jusqu'à la cassure définitive avec l'ensemble du peuple de gauche, des producteurs, les vrais producteurs .

Les commentateurs " sous rémunération patronale " en sont pour leurs frais, eux qui prétendaient que F. Hollande ne bougerait plus, n'entreprendrait plus rien, ne toucherait pas au code du travail d'ici à l'échéance de 2017 : ils auraient dû lire le rapport de la Fondation Jean Jaurès du 9 septembre 2015 intitulé, " Pour relancer l'activité et l'emploi, repensons fondamentalement les relations au travail ", passé inaperçu, lequel, mis bout à bout avec le livre Badinter/ Lyon-Caen, le rapport Combrexelle et celui du Think tank socialiste Terra Nova, annonçaient la couleur . Mme El Khomri, elle, l'avait lu .

Avec le projet de Loi " El Khomri " ( E. Macron, trop sulfureux, ayant été mis sur la touche ), F. Hollande décoche son dernier " trait " contre le modèle français et pas des moindres : la disparition d'un droit du travail progressiste de nos institutions .

Les 150 pages du pré-projet de Loi, portant réforme du Code du travail, de la Ministre, qui nous est diffusé, par bribes, depuis quelques jours - pourquoi par bribes ? - qui sera soumis au Conseil des ministres du 9 mars, actuellement à l'examen du Conseil d'Etat, " creuse la tombe d'un siècle de droit du travail ", ( Kareen Janselme et Paule Masson, l'Humanité du 18 février ) .

Les 35 heures volent en éclat, la possibilité de travailler 60 heures/ hebdomadaires se généralise, la modulation des salaires en fonction de la conjoncture économique est portée à cinq ans, le contournement des syndicats par le référendum d'entreprise est facilité, les pleins pouvoirs sont accordés au patron et l'ubérisation du travail, c'est à dire la fin du salariat est en marche .

Un blang-sein est accordé aux entreprises pour dérèglementer le temps de travail et avec cela, sacrifier la santé, la vie familiale et personnelle des salariés .

Le Code du Travail est simplifié puisqu'il va être remplacé par 100 000 codes du travail : un par entreprise .

Si l'on ne s'arrête que sur la durée du temps de travail, c'est une bombe que les mesures " El Khomri " lâchent sur l'entreprise - ou plus exactement, sur les salariés : la fin des 35 heures est consommée par les négociations au niveau de l'entreprise qui pourront y déroger à tout-va . Le seuil de déclenchement des heures supplémentaires reste fixé à la 36e heure mais les entreprises pourront en augmenter le volume/ hebdomadaire à leur guise, au-delà des 48 heures légales d'aujourd'hui, jusqu'à 60 heures, sans l'autorisation préalable de l'inspection du travail . Les apprentis de moins de 18 ans pourront travailler 40 heures par semaine et jusqu'à 10 heures par jour, sans l'avis de l'inspection du travail et du médecin du travail qui en seront simplement informés .

La Loi va introduire par ailleurs un nouveau modèle : " le forfait-jours " . Ce modèle, appliqué jusqu'à présent aux cadres, consiste à lisser le travail sur 235 jours par an, sans comptabiliser le nombre d'heures effectuées, va pouvoir être proposé aux autres salariés sans besoin d'un accord collectif, à la signature du contrat, au bon vouloir du patron : ce qui signifie que sur la base des 235 journées, le salarié peut être appelé à dépasser 12 heures par jour et les 60 heures/ semaine . Bienvenue au " burn out " .

Précisons encore que dans le cas d'accords de modulation du temps de travail et des salaires en raison d'une conjoncture défavorable, dans l'entreprise, ces accords s'imposeront au contrat de travail, et si le salarié a la prétention de s'y opposer, l'employeur pourra le licencier " pour cause réelle et sérieuse ", sans autre forme de procès .

L'arc de " Cupidon " est tendu jusqu'à la rupture, au point que la Ministre, qui a pris la mesure de la " tension " de la corde, annonce déjà que le Premier Ministre prévoit de passer par le 49-3 pour la faire adopter, si la droite ne fait pas un effort pour l'aider .

Le quinquennat de F. Hollande n'aura pas été une idylle pour les Français " d'en bas " .

" On effeuilla vingt fois la marguerite, / Elle tomba vingt fois sur " pas du tout ", / Et notre pauvre idylle a fait faillite, / Il est des fois où Cupidon s'en fout " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

justice 27/02/2016 12:54

un jour ce peuple de moutons devra bien ce revolté un jour contre l absurde sinon ce sera l abatoire pour eux.

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens