Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 14:51
Pour un cynique, " A est A " .

( Cynique du grec ancien " kuôn " ou " kunos ", signifiant " chien " ... Le cynisme, selon Antisthène, c'est le refus du concept général cher à Platon : " Je vois bien tel ou tel cheval mais je ne vois pas la chevaléité ", disait-il . Le jugement n'a pas de fondement, seul demeure le principe d'identité : " A est A " . Dès lors, la science est impossible, seule compte la maîtrise qu'on a sur son corps, sur ses besoins, sur ses désirs, le refus de la politique, de la morale et de la civilisation ... )

Nous avons connu le cynique florentin, F. Mitterrand, élégant et lettré; le cynique immobile, J. Chirac, le plus proche de Diogène, très à l'aise dans son " tonneau " de l'Elysée, jouisseur ; puis vint, N. Sarkozy, le cynique " énervé ", se découvrant continuellement par son agitation désordonnée . Aujourd'hui, nous avons affaire au plus cynique des quatre, F. Hollande : froid, indifférent, distant de toute conception globale, médiocre agenceur de " tête à queue ", dans le seul but de " désarçonner " l'adversaire, voire l'opinion publique, posant acte après acte, les termes de sa seule historiographie .

Le dernier " tête à queue " engagé, mais encore tenu " pudiquement " confidentiel, concerne l'allégeance pleine et entière à l'Amérique des EEUU .

Lors du Conseil des Ministres du 4 janvier 2016, dans la plus grande discrétion, le Président de la République a fait adopter par le Conseil un projet de Loi annonçant le retour complet de la France dans l'OTAN . Le texte étant remis aussitôt, au Président du Sénat, toujours dans la plus grande discrétion : cherchez dans les grands médias de ces dernières semaines un seul billet sur le sujet, vous ne trouverez rien .

Nous n'aurons pas la cruauté de rappeler les prises de position du Premier Secrétaire du PS, à l'Assemblée Nationale, fin 2008, quand N. Sarkozy proposait d'opérer le retour de la France dans le commandement intégré de l'OTAN, sans aller jusqu'au bout de son projet : " Dans toute démocratie digne de ce nom, de tels arbitrages auraient été rendus après un vaste débat dans le pays " .

La motion de censure déposée par le PS, précisait : " Nous voulons éclairer les Français sur la dangereuse rupture qu'est en train d'opérer le Président de la République avec le consensus national qui prévalait sur les principes d'indépendance militaire et stratégique de notre pays " . ( http://www.assemblée-nationale.fr/13/documents/censure 030408.asp ) .

Aujourd'hui, la France s'apprête à réintégrer l'ensemble des instances militaires de l'Alliance, ( http://www.senat.fr/leg/pjl/15-286.html ) : " Le Parlement autorise l'accession de la France au protocole sur le statut des quartiers généraux militaires internationaux créés en vertu du Traité de l'Atlantique Nord ", en clair, de revenir pleinement dans le giron de l'OTAN .

Le 7 mars 1966, trois mois après sa réélection, le général de Gaulle annonce au Président américain Lyndon Johnson, le retrait de la France de l'OTAN : " La France considère que les changements accomplis depuis 1949, en Europe, en Asie ou ailleurs, ainsi que l'évolution de sa propre situation et de ses propres forces ne justifient plus, pour ce qui la concerne, les dispositions d'ordre militaire prises après la conclusion de l'Alliance ... La France se propose donc de recouvrer sur son territoire l'entier exercice de sa souveraineté, actuellement entamé par la présence permanente d'éléments militaires alliés ou par l'utilisation habituelle qui est faite de son ciel, de cesser sa participation aux commandements intégrés et de ne plus mettre ses forces à la disposition de l'OTAN " .

Ce que l'on s'apprête donc à brader, ce n'est, ni plus ni moins, que la souveraineté militaire de la France et pour des motifs bien étranges . Il est ainsi écrit, dans le projet, que la réintégration partielle, engagée par N. Sarkozy, pose certains problèmes du genre : " l'accueil des personnels de l'OTAN dans les QG sis sur le sol français se fait selon des arrangements de circonstance qui affectent l'attractivité du territoire français de même que l'influence française au sein des structures de commandement " .

On ne voit pas très bien ce que vient faire " l'attractivité " ( touristique ? ) du pays dans cette histoire !

La réponse que mérite un tel projet est qu'alors qu'il était temps que nous cessions d'être les " caniches " ( ce que fut le Britannique Tony Blair, pendant des années ) , d'un Etat qui mène contre nous une guerre économique sans précédent, nous faisons la démarche totalement inverse, avalisant ainsi " la grande forfaiture d'une organisation militaire, l'OTAN, prenant progressivement la place de l'ONU dans la marche du monde, en méprisant les droits élémentaires des nations et en propageant le désastre et le chaos ... ( Marianne, juin 2015, " Le courage de quitter l'OTAN " ) .

Pourtant, l'ancien ministre des affaires étrangères de Lionel Jospin, Hubert Védrine, avait bien mis en garde, F. Hollande, en novembre 2012 : " La France doit garder sa vision propre . Elle ne doit pas s'en remettre à l'OTAN . Elle doit investir dans une réflexion stratégique qui soit la sienne ... Les commandements militaires de l'OTAN sont les courroies de transmission du Pentagone ... "

Quelle étrange équation que celle de F. Hollande : " A est A " !

NB : Sources : Le Canard Enchaîné du 20 janvier 2016, page 3 ; Marianne.net du 20 janvier, " Ni vu, ni connu " de Bruno Rieth .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens