Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 21:27
Bruegel l'Ancien ( 1568 ) . Musée de Naples . La parabole des aveugles .

Bruegel l'Ancien ( 1568 ) . Musée de Naples . La parabole des aveugles .

" Pour atteindre la vérité il faut, une fois dans sa vie, se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues et reconstruire de nouveau le système de ses connaissances " ( Descartes ) .

" Dans la tradition du Moyen-Age, les aveugles étaient assimilés à des vagabonds, parce que leur cécité était une punition divine pour leurs péchés ... Peter Bruegel peint dans ce tableau, dans une progression de la représentation, des aveugles ( selon la parabole de Jésus rapportée par Mathieu ) : le premier est déjà tombé dans le trou ; le second trébuche ; le troisième va trébucher ; le quatrième pressent le danger ; les deux derniers ne se doutent de rien ... " .

Et si nous n'étions, au bout du bout, que les aveugles du peintre et les sots que le philosophe appelait à regarder la vérité en face, une fois lavés de leurs préjugés ?

Pendant les années 1930, le capitalisme semblait menacé de s'effondrer, d'une part à cause de la récession mondiale qui suivit la crise de 1929, d'autre part, à cause de l'existence de l'URSS qui se présentait comme une alternative globale à un système socio-économique que tout le monde consirérait historiquement dépassé . La crise actuelle, d'abord financière, a été installée par le capitalisme et ses affidés comme une crise de la dette publique, privant les Etats de tout moyen d'action .

La vérité est, qu'aujourd'hui, le capitalisme se porte très bien et il n'a aucune alternative visible : il creuse les inégalités sociales d'une manière jamais vue, ( 1% de personnes possèdent la moitié du patrimoine mondial ), mais ne cesse d'étendre son emprise à l'échelle planétaire .

Alors toute analogie avec les fascismes traditionnels de la première moitié du XXe siècle n'a plus aucun sens . Tout au plus peut-on relever que " les droites radicales demeurent marquées par leurs origines fascistes, mais essaient de s'émanciper de ce lourd héritage ", à l'instar du Front National, en France . Le conflit entre Jean-Marie Le Pen, le Père, qui incarnait l'âme fasciste originelle et la fille Marine, cherchant à présenter une nouvelle âme qui voudrait faire migrer les valeurs anciennes : nationalisme, xénophobie, racisme, autoritarisme, protectionnisme économique, dans un cadre républicain, est de ce point de vue emblématique .

C'est à ce titre que toute comparaison entre " l'Action française ", très clairement antirépublicaine, sous la IIIe République, et le FN n'a aucun sens .

Pendant les années 1930, la classe capitaliste dominante, n'a pas échappé à la spirale nationaliste enclenchée par la Grande Guerre, voyant dans le fascisme une option politique possible . ( Le choix des " Junkers " en faveur de Hitler, en Allemagne, confirme pleinement cette analyse ) . Sans le soutien de la grande bourgeoisie, les fascismes n'auraient pas pu transformer des mouvements populaires en régimes politiques .

Aujourd'hui, le capitalisme globalisé ne soutient pas les mouvements d'extrême droite ; la Troïka ( Commission Européenne, BCE et FMI ), qui verrouille toutes les velléités d'indépendance économique des Etats, suffit à assouvir ses ambitions .

En somme, si les fascismes des années trente exprimaient une tendance au renforcement de l'Etat : renforcement de l'exécutif, intervention étatique dans l'économie, militarisation de la société, nationalisme , " l'état d'exception " qui s'installe aujourd'hui, n'est pas fasciste, il serait presque l'inverse, il est néolibéral : il transforme les autorités politiques en simples exécutants des choix des pouvoirs financiers qui dominent l'économie globale . Le néolibéralisme n'incarne pas un Etat fort mais un Etat soumis ! La différence n'est pas anecdotique .

Les extrêmes-droites ne sont qu'une variante de cette nouvelle organisation : " la gestion racialisante " des contradictions de la société de consommation, si l'administration " masquée " du " social-libéralisme ", de nos hôtes actuels, s'avérait inefficace .

Il découle de ce constat qu'en annonçant " l'apocalypse " si le FN accédait au pouvoir relève d'une manipulation politicienne .

En proclamant cela, s'agit-il de dédiaboliser le FN ? Certes non ! Il n'est question que de lancer un avertissement : quand après les attentats de janvier et novembre 2015, c'est toute la classe politique française qui s'aligne ( du PS à la droite ) sur les positions du FN, il y a lieu de s'inquiéter . Nous sommes devant quelque chose de nouveau, encore inconnu, encore invisible - aux aveugles que nous sommes -, pas encore abouti, dont nous ignorons l'issue, mais qui remet en question, en profondeur, les démocraties existantes .

Un quelque chose qui ne sera pas le fascisme traditionnel mais qui n'est pas encore tout à fait autre chose : nous l'appellerons, dans l'attente d'une définition plus satisfaisante le " nèolibéralisme musclé et autoritaire " .

PS : d'après l'interview de l'historien Enzo Traverso, donnée au Magazine " Regards " le 9 décembre 2015, " La mutation post-fasciste " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens