Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 15:25
" Ils ont inventé la liberté " .

" On voit derrière Voltaire, Mirabeau, derrière Diderot, Danton, derrière Rousseau, Robespierre ... " ( Victor Hugo ) .

" Un pays capable de se diviser pour le sort d'un petit capitaine juif ( Dreyfus ) est un pays où il faut se rendre sans tarder ", proclamait le père du philosophe Emmanuel Levinas .

Où se trouve le coeur de " l'exception française " ? Contrairement à l'Angleterre et aux Etats-Unis, en France, la manière de définir nos valeurs ne se fonde pas sur des règles de Droit ( la Constitution des Etats-Unis a été rédigée par des juristes ) mais, comme le dit clairement la devise républicaine : " Liberté, Egalité, Fraternité ", sur des valeurs philosophiques et morales . D'abord la conscience, et après seulement, le droit .

Dans notre pays, la définition de ces mots ne nous est pas donnée par le Droit mais par la littérature et la philosophie . De Montaigne à Montesquieu, en passant par Descartes et Pascal ; de Voltaire, Diderot et Rousseau à Victor Hugo et Zola, la France est " une identité narrative ", affirmait le philosophe Paul Ricoeur, c'est à dire une identité qui se nourrit de textes, de pensée, en constante évolution, loin de toute " Table de la Loi ", à jamais figée .

C'est d'ailleurs pourquoi, la valeur de " laïcité " ne peut se transmettre par un catéchisme républicain ou une charte intemporelle . C'est par l'histoire et la littérature, des guerres de religion à nos jours, qu'elle se découvre .

Ernest Renan nous l'avait dit : " Une Nation est un plébiscite de tous les jours ", comprenons, la volonté de vivre ensemble doit être sans cesse renouvelée . La citoyenneté qui lie les nationaux d'un même pays n'est jamais définitivement acquise et se construit au quotidien .

Loin d'être une faiblesse, cette richesse là, qui fait de la société française une société plus vivable que tant d'autres, nous aide à comprendre pourquoi la France résiste plus que d'autres aux sirènes de la mondialisation : les limites d'une définition libérale de l'homme, réduite à un individu rationnel, détaché de tous liens et de toute appartenance, de l'homme simple entité autonome, nous apparaissent, avant d'autres, plus aisément, comme une erreur anthropologique majeure, ce que certains condamnent comme " une fermeture d'esprit " .

C'est pourtant bien d'ouverture d'esprit dont il s'agit quand nous prétendons que l'être humain a besoin de liens et d'attaches là où la globalisation détruit les diversités .

La France a également, parmi toutes les sociétés humaines, une autre particularité : elle est attachée à un territoire . Non pas au sens de frontières politiques qu'il faudrait rendre inviolables, mais dans le sens d'une extrême diversité de terroirs et de climats très contrastés, qui en font un pays de Cocagne . Et ce n'est pas pour rien si c'est dans ce territoire - prédestiné à accueillir toutes les insouciances - qu'ont germé une littérature et une pensée porteuses d'une conception exigeante de l'être humain et de sa dignité .

Le Droit ne nous offrira jamais une définition satisfaisante de la dignité humaine . Mais les grands auteurs, Balzac, Hugo, Zola nous ont puissamment aidés à nous approcher de cette exigence .

Alors, ne nous trompons pas . La guerre, " La guerre qui bat le seuil de nos portes, nous n'avons pas besoin d'aller la chercher, d'aller la porter, c'est elle qui nous cherche et qui nous trouve ", disait Charles Péguy, au début du siècle dernier, dans un autre contexte ; la guerre qui nous est faite, n'est pas une guerre de religion, ce n'est pas non plus une guerre de civilisation, c'est une guerre à la pensée, une guerre du " non-être " à toutes les consciences libres que ces grands penseurs nous ont appris à reconnaître et à aimer .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens