Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2015 7 27 /09 /septembre /2015 15:42
Manuscrit de Jaurès ( ladepeche.fr ) ) .

Manuscrit de Jaurès ( ladepeche.fr ) ) .

Manuscrit de Jaurès .

Manuscrit de Jaurès .

" La république a pour devoir de réduire le grand intervalle entre les droits que la loi reconnaît aux citoyens et les droits dont ils ont une jouissance réelle " . ( Condorcet ) .

Tout le monde a saisi, aujourd'hui, le véritable sens du quinquennat de François Hollande : liquider ce qui restait encore de socialisme dans le système économique et social français . Mais ils sont peu nombreux encore ceux qui entrevoient le deuxième dessein de ce qui restera une très courte parenthèse politique : liquider aussi le principe d'égalité qui fonde nos institutions et sur lequel s'était construite notre République .

Et la condamnation de ce double crime n'émane pas d'indéfinissables " frondeurs " du PS, contemporains de F. Hollande, mais du plus grand des socialistes français .

Le 21 novembre 1893, devant la Chambre des Députés, Jean Jaurès, dans un discours mémorable, décrivait très précisément la synthèse de sa pensée, en cette fin du XIXe siècle, à savoir pourquoi la République devait conduire au Socialisme : antithèse de la pensée - si pensée il y a - du Président de la République actuel .

Et voici ce que Jaurès pouvait dire à ses collègues républicains, majoritaires .

" La vérité, c'est qu'en France même, dans notre France républicaine, le mouvement socialiste est sorti tout à la fois de la République que vous avez fondée, et du régime économique dans ce pays depuis un demi-siècle .

Vous avez fait la République et c'est votre honneur ; vous l'avez faite inattaquable, mais par là, vous avez institué entre l'ordre politique et l'ordre économique une intolérable contradiction .

Dans l'ordre politique, la nation est souveraine et elle a brisé toutes les oligarchies du passé ; dans l'ordre économique, la nation est soumise à beaucoup de ces oligarchies ...

Oui, par le suffrage universel, par la souveraineté nationale, qui trouve son expression définitive et logique dans la République, vous avez fait de tous les citoyens, y compris les salariés, une assemblée de rois . C'est d'eux, c'est de leur volonté souveraine qu'émanent les lois et le gouvernement ; ils révoquent, ils changent leurs mandataires, les législateurs et les ministres ; mais au moment même ou le salarié est souverain dans l'ordre politique, il est dans l'ordre économique réduit à une sorte de servage .

Oui, au moment où il peut chasser les ministres du pouvoir il est, lui, sans garantie aucune et sans lendemain, chassé de l'atelier . Son travail n'est plus qu'une marchandise que les détenteurs du capital acceptent ou refusent à leur gré .

Il peut être chassé de l'atelier, il ne collabore pas aux règlements de l'atelier qui deviennent tous les jours plus sévères et plus captieux et qui sont faits sans lui et contre lui .

Il est la proie de tous les hasards, de toutes les servitudes, et à tout moment, ce roi de l'ordre politique peut être jeté à la rue ; à tout moment, s'il veut exercer son droit légal de coalition pour défendre son salaire, il peut se voir refuser tout travail, tout salaire, toute existence par la coalition des grandes " compagnies minières " . Et tandis que les travailleurs n'ont plus à payer, dans l'ordre politique, une " liste civile " de quelques millions aux souverains que vous avez détrônés, ils sont obligés de prélever sur leur travail une " liste civile " de plusieurs milliards pour rémunérer les oligarchies oisives qui sont les souveraines du travail national .

Et c'est parce que le socialisme apparaît comme le seul capable de résoudre cette contradiction fondamentale de la société présente, c'est parce que le socialisme proclame que la république politique doit aboutir à la République sociale, c'est parce qu'il veut que la République soit affirmée dans l'atelier comme elle est affirmée ici, c'est parce qu'il veut que la nation soit souveraine dans l'ordre économique, comme elle est souveraine dans l'ordre politique, c'est pour cela que le socialisme sort du mouvement républicain . C'est la République qui est le plus grand excitateur, c'est la république qui est le grand meneur : traduisez-la donc devant vos gendarmes ! ... "

En s'attaquant au code du travail, en marginalisant la Loi au profit du contrat, en rétrécissant le dialogue social afin de le réduire aux seules relations dans l'entreprise, F. Hollande prend le contre-pied radical de la pensée " jauressienne ", de la pensée socialiste, d'un siècle et demi d'histoire sociale, du principe d'égalité puisqu'il réduit la relation sociale à la soumission du salarié ...

F. Hollande, avec vos sicaires Valls et Macron, vous aurez bien mérité de la malédiction lancée par Jaurès aux républicains de la fin du XIXe s. : " La misère humaine se réveillera avec des cris, se dressera devant vous, et réclamera sa place au soleil du monde naturel, le seul que vous n'aurez point pâli " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens