Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 13:20
courrierinternational.com

courrierinternational.com

" En voulant réunir deux éléments contraires, la démocratie et la finance, on a réussi à faire triompher la politique d'affaires sur la politique de principes " . ( Jean Jaurès, discours à la Chambre des Députés, 1894 ) .

Les statistiques de l'INSEE du 14 août dernier et leur zéro de croissance au 2e trimestre 2015 ont alimenté beaucoup de chroniques et de commentaires de l'exécutif . La palme du meilleur commentaire revient au Premier Ministre, Manuel Valls : " J'y vois plusieurs signaux positifs et intéressants " . Désopilant !

Pas de croissance, pas d'investissement, pas d'emploi, mais des signaux positifs ! Il ne nous reste plus qu'à chercher, par nous-mêmes, dans les chiffres de l'INSEE ce qu'ils contiennent d'intéressant .

Le taux de chômage continue inexorablement d'augmenter ( +0,3% encore en juin ) ; la consommation des ménages dopée au premier trimestre par les achats d'énergie conjoncturels, liés à un hiver très froid, retombe au 2e trimestre, de +0,9% à +0,1% ; les importations connaissent un repli de +2,2% à +0,6% ; la production des biens et des services chute carrément de +1,2% à -0,7% dont le bâtiment qui s'effondre avec -0,8% au 1er T. et -1,1% au 2e T. ( 10 000 suppressions d'emplois dans ce secteur en un seul semestre ) . Mais quand même, les exportations on cru de +0,3% au 2e T. : les ventes d'armes et de Rafales ne doivent pas être étrangères à ce résultat ! Mais n'oublions pas que ces contrats sont sujets à renversements . L'Inde recule déjà sur le gros contrat de 36 rafales signé au début de l'année : engagement ne signifie pas contrat ferme .

Où peut-on trouver ce diamant dont les éclats aveuglent Manuel Valls ? Poursuivons le décryptage des chiffres de l'INSEE et arrêtons-nous sur l'indicateur qui rend compte de la situation financière des entreprises . Cocorico ! Il est en nette amélioration ! Le taux de marge des entreprises - ce chiffre dont on se sert pour nous faire admettre que notre système social pèse trop lourdement sur l'emploi - a gagné presque 2 points sur l'année 2014, passant de 29,5 à 31,1%, tout comme le taux d'épargne des entreprises, qui passe de 17,4 en 2014 à 19,2% au 1er T. 2015 ; quant au taux d'autofinancement, c'est merveilleux, il explose : il passe de 75,2% en 2014, à 84,6% au 1er T. 2015 . La prospérité est revenue pour les " grandes " entreprises : elles ont accumulé un trésor dans leurs coffres !

Et grâce à qui, allez-vous, peut-être, demander ? Qui sont les bienfaiteurs de nos chers grands patrons ?

François, Manuel, Michel, et les autres, leur Pacte de Responsabilité ( allègements de charges ), le CICE, le Crédit Impôt Recherche : 43 Mds d' € de cadeaux contre des investissements créateurs d'emplois . Un dernier chiffre de l'INSEE, sur ces fameux investissements : de 23,1%, en 2014, ce taux a baissé de 0,4% au 1er T. 2015 .

Autant de chiffres qui, agrégés les uns aux autres, nous permettent de comprendre la cohérence de la politique économique gouvernementale : politiques d'austérité salariale et budgétaire qui ont anémié la consommation des ménages et fait grimper le chômage mais ont permis de dégager des moyens pour couvrir d'or les grandes entreprises ( particulièrement celles du CAC 40 ) pour qu'elles puissent afficher des profits records : au 1er semestre 2015, 36 entreprises du CAC 40 affichent déjà des profits à hauteur de 38,3 Mds d'€ de bénéfices, soit une hausse de 38% par rapport à la même période de 2014 . Des profits comme jamais !

Et ce n'est pas tout ! Il n'y a pas que les grandes entreprises qui profitent des cadeaux de ce gouvernement socialiste . Des particuliers, les plus grandes fortunes, profitent de ces cadeaux . Le journal Le Monde a eu accès à des statistiques fiscales, entre 2013 et 2014, qui sont très édifiantes . Le nombre d'assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune ( ISF ) est passé durant cette période de 312 406 à 331 010, soit une augmentation de 6%, la valeur totale des patrimoines déclarés a bondi de 10% atteignant 476,28 Mds d'€ contre 433,47 l'année précédente . L'ISF a donc rapporté à l'Etat 5,19 Mds en 2014 contre 4,39 Mds en 2013, soit une progression de 18%, alors même que les socialistes n'ont pas réformé cet impôt, malgré les promesses du candidat Hollande, gardant le cadre établi par N. Sarkozy . Cette hausse est tout simplement due à la progression du CAC 40, de l'ordre de 20%, qui a gonflé les revenus mobiliers ( actions ) imposables à l'ISF .

En bref, pour les grandes entreprises comme pour les grandes fortunes, la croissance et l'emploi ne sont pas des soucis majeurs . La seule question qui vaille pour tous ces gens c'est la croissance de leurs profits .

Et ils peuvent faire confiance à Michel Sapin, ministre des finances, qui, devant les statistiques de l'INSEE, n'a trouvé à dire que : " Il faut garder le cap " !

NB : source : article de Laurent Mauduit du 14 août 2015 sur le site Mediapart, " du mépris du peuple et de ses funestes effets " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens