Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2015 1 13 /07 /juillet /2015 13:58
Lavie.fr

Lavie.fr

(1) Expression empruntée à l'historien anthropologue Emmanuel Todd .

" Nostres pagés te parlaran sovent de la cabro de Moussu Seguin que se batèt tota la nuèit emé lou lop, et pièi, lou matin, lou lop la manjèt " ( La chèvre de Monsieur Seguin, Alphonse Daudet ) .

" Ce que nous avons appris, ces dernières semaines, c'est qu'être membre de la zone euro signifie que les créanciers peuvent détruire votre économie, si vous sortez du rang " . ( Paul Krugman, Prix Nobel d'économie ) .

" L'ébauche de communiqué sortie de l'eurogroupe ( ministres des finances ) avant le sommet des chefs d'état et de gouvernement restera comme l'une des démarches diplomatiques les plus brutales de l'histoire de l'Union Européenne, ce bloc construit pour favoriser la paix et qui menace désormais publiquement l'un de ses membres de ruines, s'il ne se rend pas " ( Le Wall Street Journal ) .

" Je suis indigné par l'arrogance, le cynisme et l'incompétence de ceux qui évoquent un Grexit provisoire " - Berlin - ( Lazlo Andor, ex-commissaire européen à l'emploi ) .

Comme la petite chèvre de M. Seguin, le Premier Ministre grec, Alexis Tsipras s'est battu toute une nuit contre les loups de Bruxelles, mais au lever du jour, épuisé, il s'est laissé dévorer .

Saluons le rôle du Président F. Hollande qui a oeuvré pour éviter à la Grèce une sortie de la zone euro, une fin qui eût été effroyable pour le peuple grec mais constatons dans le même temps que le prix du sauvetage que ce peuple va payer est exorbitant : un effroi sans fin .

Le Premier Ministre grec a trois jours pour faire adopter par son Parlement, donc avant demain soir, un texte de loi, ( En France, le vote de la Loi Macron a pris huit mois ), qui prévoit la mise en place , en urgence, des " actions prioritaires " exigées par l'Europe et le FMI : augmentation de la TVA de 13% à 23% dans les services et sur les îles touristiques où elle n'était pas appliquée et réforme des retraites comprenant un allègement substantiel des régimes de préretraites et le report de l'âge légal de 62 à 67 ans ; application intégrale du mini-traité budgétaire imposé par A. Merkel et N. Sarkozy, en 2011, qui prévoit notamment " l'introduction automatique " de coupes budgétaires en cas de déviation des objectifs d'excédents primaires ; création d'un fonds indépendant, au départ basé au Luxembourg - exigence allemande - aux mains des Européens, qui gèrera les " privatisations " des sociétés publiques grecques ( La Grèce n'est plus propriétaire de ses avoirs ) pour un montant de 50 Mds d'€ ; les recettes des privatisations étant affectées à la dette . ( Pas bête la guêpe : on assure d'abord le remboursement de l'argent prêté ) .

A. Tsipras a obtenu, de haute lutte, que cette institution soit relocalisée en Grèce l'humiliation devenait insupportable - que deux milliards sur les 50 Mds escomptés de recettes soient consacrés à l'investissement et la moitié au remboursement de la BCE pour le plan de recapitalisation des banques grecques .

En un mot, peu de choses pour l'investissement et beaucoup aux créanciers . Peu de risques pour la zone euro, tous les risques pour la Grèce .

Sur le rôle du FMI dans le troisième plan d'aide qui va être discuté tout l'été, Tsipras n'a rien obtenu . L'implication de l'institution de Washington était un préalable pour les Européens, alors que, selon les Traités, le FMI n'a pas sa place, dans les affaires européennes .

Un autre point fut difficile à avaler par Athènes, mais Tsipras, le pistolet sur la tempe dut céder : il s'engage à amender ses propres législations, celles qu'il avait prises ces six derniers mois comme la révision de certaines mesures imposées par la Troïka, ces dernières cinq années, ( ce que Bruxelles appelle le rollback : retour en arrière ), tel le gel des privatisations ou les aides aux plus démunis .

Sur le plan de la dette Tsipras n'a rien obtenu, quoiqu'en disent les médias européens : toute réduction partielle de la dette est explicitement exclue comme le déclarait la chancelière à la sortie des discussions .

L'énumération exhaustive des renoncements grecs donne le vertige . Mais A. Tsipras avec une économie à l'arrêt n'avait pas le choix . Et l'universitaire grec Gerassimos Moschonas, résume tout à fait la situation : " l'Europe conservatrice se montre plus inflexible que jamais, prête à tout, pour empêcher une alternative d'exister sur le continent " .

" Grecia quiere estar en Europa, quiere pagar deuda y negociar . Pero quiere tambièn respeto, democracia y Derechos Humanos . Yo estoy con Grecia " . ( Ada Colau, nouvelle maire de Barcelone, issue des mouvements citoyens ) .

Des nuages noirs vont assombrir encore, et pour longtemps, le fronton du Parthénon .

PS : d'après le billet de Ludovic Lamant, Mediapart du 13 juillet 2015, " Les Européens imposent à Tsipras une reddition sans conditions " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens