Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 15:17
Gavroche / daredart.blogspot.com   .

Gavroche / daredart.blogspot.com .

Sous-titre : la canaille !

" Si aujourd'hui, vous censurez et frappez d'interdit l'utopie, la poésie et le rêve, vous obtenez une société sans futur " . ( Jean-François Kahn ) .

" Cette canaille que vous conspuez, pour laquelle vous n'avez pas assez d'insultes, que vous accusez de pillage et d'assassinat ; cette canaille que vous voulez voir balayer par le canon, vous savez ce qu'elle est, ce que vous lui devez ? ... Vous tous, tant que vous êtes, qui vous a faits hommes libres, citoyens ? La canaille de 1789, de 1830, de 1848 ... C'est-elle qui fait les révolutions et sans en profiter . Qu'y gagne-t-elle la canaille ? La misère, la haine de ceux qu'elle sert, parfois l'exil, souvent la mort ... Vous ne vous souvenez même pas que vos pères faisaient partie de cette canaille, et vous ne songez pas que vous en feriez partie, vous-mêmes, mais sans gloire, si vos pères avaient été aussi égoïstes que vous ... " . ( Extrait d'un texte adressé au journal Châtiment, qui paraissait durant la Commune, par " un jeune Républicain de vingt ans dont le père est mort en exil " ... en réponse aux tirades des journaux Versaillais, de Monsieur Thiers, contre " la populace, la vile multitude, la crapule, la canaille " ) .

Ce texte fut cité dans le Journal Officiel du 25 mars 1871, dans les premiers jours de la Commune . ( Réf . Le Dictionnaire de la Commune de Bernard Noël, 2001, Ed. Le grand livre du mois ) .

Ce texte est ma référence , à moi, comme dirait le chanteur . Depuis que " je suis tombé dessus ", il hante mes réflexions politiques, quel que soit le domaine auquel je m'attache .

Quand je lis les interventions de grands intellectuels aux " Utopiales Maçonniques ", qui se sont tenues au siège du Grand Orient de France, les 11 et 12 avril 2015, c'est à cette " canaille " que je pense . Une canaille d'utopistes auxquels le mot de Mark Twain peut s'appliquer : " Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait " .

A l'heure où l'idéologie libérale veut tuer dans l'œuf toute velléité d'utopie, en faire un tabou, c'est de cette canaille dont nous avons besoin, seule force capable de renverser les idoles .

Lors de ce Séminaire, les philosophes Blandine Kriegel et Catherine Kintzler, la psychanalyste Julia Kristeva, le linguiste Jean-Claude Milner ont ouvert des voies à la recherche d'un " renouement " de la France avec le cours le plus intérieur de la tradition républicaine .

C'est le message du jeune Républicain de 1871 . Et cela consiste d'abord en " congédier la référence argent, l'argent qui sert de tremplin à l'argent, l'argent qui s'enroule autour de l'argent ", proclame J.F. Kahn .

Ce sur quoi la philosophe Dominique Méda ( auteur de Travailler au XXIe siècle ) renchérit : " Retrouver le sens de la dignité du travail et l'importance d'accorder de l'attention aux conditions de travail ... Ce qui importe c'est de rouvrir les imaginaires et de nous dégager de l'obsession des 3% " .

L'évasion proposée par Dominique Méda, la philosophe Cynthia Fleury, chercheur au Muséum d'Histoire Naturelle, en donne un exemple concret : le combat pour soustraire à la privatisation, les biens communs nécessaires à la survie de l'Humanité, comme l'eau et l'air .

Le linguiste Jean-Claude Milner interpelle le cœur du réacteur : l'école et le sort qu'on lui destine . Il convoque d'abord les mânes du grand Jaurès : " La Laïcité, mes amis, c'est la fin des réprouvés " . Les réprouvés, mes amis, et non la canaille de M. Thiers, ce sont ceux qui en 1789, en 1830, en 1848 ont fait des gens du peuple " des rois ", aimait à répéter le grand tribun .

Milner, reprenant les idées de son ouvrage, De l'école, de 1984, fustige les propositions irresponsables du Conseil Supérieur des Programmes : " Ce sont les savoirs et les savoirs seulement qui sont de nature à neutraliser la différence entre forts et faibles ... Faire entrer l'école publique dans le modèle républicain suppose de la traiter comme une institution, et pas seulement comme une réponse sociale où les éduqués et leur famille occupent la place centrale ... au détriment de l'intérêt général " .

Blandine Kriegel, théoricienne de l'Etat de droit, plonge le couteau dans la plaie : " Nous ne savons plus ce qu'est la République car nous connaissons mal son histoire ... Et pourtant, nous devons inventer un projet républicain, pour demain " . En prenant bien soin de noter que la République diffère de la Nation, mais aussi de la Démocratie et du Socialisme .

Que d'utopies dans ce débat ! Mais qui pourrait prétendre que ces combats ne sont pas nécessaires ? Le jeune Républicain de 1871 aurait pu dire avec le philosophe Henri Lefebvre : " Ceux qui pensent arrêter leur regard sur l'horizon et se bornent à regarder ce qu'on voit, ceux qui revendiquent le pragmatisme et tentent de faire seulement avec ce qu'on a, n'ont aucune chance de changer le monde ... " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens