Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 16:28
Hold-up ( emprunté au blog de Corinne N sur le site Mediapart ) .

Hold-up ( emprunté au blog de Corinne N sur le site Mediapart ) .

" Quand il y a trop de monnaie en circulation, elle déborde ", disait, à peu de choses près, Adam Smith .

En 2008, je croyais avoir tout compris .

" Les économistes de l'école autrichienne avaient critiqué, durant les années 1920, avant la crise de 1929, la politique expansionniste de la FED. Celle-ci avait injecté dans l'économie une grande masse monétaire qui avait conduit à une très mauvaise répartition des ressources en capital et développé une énorme bulle spéculative boursière : la crise de 1929 " .

C'est exactement ce que nous sommes en train de vivre, aujourd'hui .

En zone euro, comme partout ailleurs, la monnaie est de plus en plus concentrée : ce ne sont pas plus de cinquante groupes financiers qui sont " près du robinet " de la BCE ; les autres n'ont droit qu'à quelques gouttes .

Le château de cartes est en place : plus il y a de monnaie en circulation, plus la monnaie devient brûlante, les risques augmentent et donc les accidents surviennent . La faillite de la Banque LEHMAN- BROTHERS, en 2008, fut l'accident ... Le prochain accident sera plus grave ...

Pour l'Union Européenne " la crise des subprimes " a nécessité une intervention des Etats, sur sept ans ( 2008-2014 ) à hauteur de 5762 Mds d'euros, dont 67,4% pour la seule zone euro . Entre 2003 et fin 2011, le bilan de la BCE a explosé de 1078,5 Mds d'€ à 4700 Mds d'€, au profit des banques européennes .

Les cadeaux directs faits aux banques, durant ces sept années, par les Etats de l'UE, s'élèvent à 1490 Mds d'€ ( 1067 Mds en zone euro ), sans que ces Etats ne prennent un quelconque pouvoir dans les Conseils d'administration de ces établissements et que leurs dirigeants ne soient sanctionnés . En 2014, 80% de ces dirigeants fautifs sont toujours en place .

Mais en parallèle, et de façon très opaque, les Etats de la zone euro ont accordé des garanties à la BCE pour qu'elle prête aux grandes banques, en même temps qu'ils prêtaient eux-mêmes directement à ces dernières : pour 2826 Mds en zone euro ( 4272 Mds pour l'ensemble de l'UE ) .

Les citoyens européens ne reverront pas cet argent qui restera en cadeau aux banques par " le système d'abandon des prêts " - système refusé aux Grecs, au passage, au nom du principe que dans un Etat policé, une dette doit être remboursée .

Mais on contractera de nouvelles dettes auprès de ces grandes banques, pour les besoins à venir, avec des intérêts, disons-le carrément, non justifiés . Derrière ces mécanismes se loge le processus de la dette perpétuelle .

Quelques éléments chiffrés sont nécessaires pour saisir l'ampleur du détournement de capitaux de la poche des citoyens dans les coffres - forts des grandes banques .

Au sein de la zone euro, sur sept ans, le Luxembourg a donné à ses banques, 1130% de son PIB de l'année 2014 ; l'Irlande 447% ; le Danemark 276% ; la Belgique 98%, plus que la Grèce 88% - serait-ce pour cela qu'on lui en veut ?

Comme pour le nuage de Tchernobyl qui s'était miraculeusement arrêté à notre frontière, la France sut rester vertueuse : officiellement, les aides totales à ses banques sont estimées à 21,2% . ( Pourtant, le quinquennat Sarkozy, nous a laissé un colossal supplément de dette de 600 Mds d'€ ) .

En fait, bien des cadeaux déguisés ont été faits au secteur financier français, dans la plus totale opacité, à coups d'interventions et d'engagements de la Banque de France, de garanties de l'Etat qui n'apparaissent dans aucun bilan, mieux, la BCE prête actuellement aux groupes financiers les plus puissants sans garanties . Du coup, ceux-ci , peuvent faire absolument ce qu'ils veulent .

C'est qu'il fallait sortir nos grandes banques du piège dans lequel elles s'étaient " fourrées ", par cupidité, en achetant des bons d'Etat irlandais, espagnols, portugais et grecs qui rapportaient jusqu'à 5 points d'intérêts de plus, que les bons français ou allemands, mais qui se révélaient, avec la crise, quasi insolvables .

Entre août 2008 et fin décembre 2009, nos banques ont vendu ces titres à perte, pour en débarrasser leurs bilans, pertes compensées par l'Etat, selon la technique suivante : la Banque de France a financé l'achat de ces " actifs toxiques " par l'état, grâce à une augmentation de la dette publique que la BDF a rachetée avec une garantie de l'Etat . Ni vu, ni connu !

Sauf qu'à la prochaine bulle, vers laquelle nous avançons à grands pas, le système financier va exploser, et les états avec, qui sont exsangues . Les dépôts de bilan en cascades détruiront tous les excès de liquidités . La révolution créée par le système lui-même, de l'intérieur . Bon nombre de spéculateurs ruinés . Pourquoi pas ? On ne va pas pleurer .

Sauf que les Etats tenteront de sauver ce qui peut l'être . Comment ? En mettant la main sur l'épargne populaire, les impôts n'y suffisant plus .

Résumons-nous ! Depuis les années 1970 ( Loi Pompidou 1973 ), l'Etat est obligé de vendre de la dette publique aux banques commerciales qui la" commercialisent " auprès des grandes Compagnies d'Assurance, des Fonds de Pension, des Fonds d'Investissement ... Les peuples paient donc des intérêts à la Haute Finance pour rien, pire, avec ces intérêts, cette haute finance, conduit le pays à sa perte .

Robespierre, relève-toi ! Ne déclarais-tu pas, en 1792 : " Nul homme n'a le droit d'entasser des monceaux de blé à côté de son semblable qui meurt de faim " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens