Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 14:45
actualutte.com

actualutte.com

A l'automne dernier, dans le nord de la France, des clowns arpentaient les rues des villes pour effrayer les habitants et particulièrement les enfants .

Cette mode stupide a heureusement cessé, mais un idiot résiste . Depuis des mois il continue à se promener, arborant à la boutonnière un pin's rectangulaire sur lequel il est écrit, en majuscules bleues sur fond moutarde : " 1 million d'emplois " !

Son nom : Pierre Gattaz ! Sa fonction : patron du MEDEF !

Des fonds publics massifs ont été déversés, par le gouvernement, sur les grandes entreprises, sans engagement de leur part ( grâce au Pacte de responsabilité, plus aucune charge patronale ne pèse sur le SMIC, depuis le 1er janvier 2015, charges réduites entre le niveau du SMIC et 1,6 fois ce dernier ) .

Malgré ces cadeaux, l'industrie continue de détruire des emplois, mais Mister Pin's garde son pin's . Les profits du CAC40 ont explosé, les actionnaires se sont goinfrés, les investissements sont restés au point mort, mais Mister Pin's garde son badge .

Les augures annoncent une reprise économique en 2015, F. Hollande le répète, mais Banque de France et INSEE font savoir qu'elle se fera sans création d'emplois et donc que le chômage ne reculera pas, et même augmentera d'ici la fin de l'année, ( 104 000 chômeurs en plus, prévoit l'UNEDIC ), mais Monsieur Gattaz a toujours son pin's .

Certes, l'économie française retrouve un peu de dynamisme avec 0,4% de croissance au premier trimestre 2015 - seuil dépassé une seule fois depuis le printemps 2011 - ce qui laisse envisager que le 1% de prévision gouvernementale pour l'année sera atteint et peut-être dépassé .

" Le bon alignement des astres "- expression de F. Hollande - y est pour quelque chose : baisse de 50% du prix du pétrole, baisse de l'euro de 22%, baisse des taux d'intérêt sur le crédit, plan de la BCE d'injection de 1100 Mds d'€ dans l'économie, ont redonné un peu de pouvoir d'achat aux ménages, et c'est vrai, depuis le début de l'année, la consommation de ces derniers est en augmentation, tout cela redonnant un peu d'air aux petites et moyennes entreprises .

Celles-ci devraient donc se remettre à embaucher . Mais voilà, ce n'est pas aussi simple . Elles embaucheront trop peu pour faire reculer le chômage . " Après avoir détruit 192 000 emplois depuis 2012, l'économie française peut en créer entre 30 000 et 40 000 en 2015, or comme la population active augmentera de 120 000 personnes, ces créations ne suffiront pas à inverser la courbe du chômage ", explique Philippe Waechter, chef économiste chez Natixis .

Actuellement à 10,4%, le taux de chômage passera à 10,6% à la fin du mois de juin, estime l'INSEE . Le FMI et l'OCDE prévoient que le chômage ne commencera à reculer dans notre pays qu'en 2016 .

" Echaudés par quatre années de conjoncture européenne très mauvaise, les chefs d'entreprise vont attendre d'être sûrs que l'environnement s'améliore vraiment avant d'embaucher et d'investir ", ajoute l'économiste Ph. Waechter .

Un autre constat inquiète certains économistes : le taux de productivité des entreprises a baissé depuis le début de la crise . Or la productivité est étroitement liée à la robotisation qui a pris du retard chez nous, en l'absence d'investissements . On peut donc supposer raisonnablement que, dès que la reprise se fera vraiment sentir, les entreprises investiront d'abord dans la modernisation des machines et que l'emploi attendra .

En somme tout le monde attend : F. Hollande en premier, entièrement consacré aux combines politiques en vue de sa réélection ; les chefs d'entreprise, l'œil sur les marges ; les demandeurs d'emplois qui n'osent plus rien demander ; Marine Le Pen qui n'a pas besoin de produire de grands discours puisque tout le monde travaille pour elle .

D'autres économistes avancent la thèse que certaines entreprises ont des sureffectifs - Eric Heyer de l'OFCE, évalue ces chiffres à 230 000 - ce qui limitera les embauches cette année, s'appuyant sur les déclarations de dirigeants d'entreprise estimant pouvoir produire plus sans avoir à embaucher .

Et P. Gattaz continue de polir son pin's !

Une question cependant ! La déculottée du PS aux dernières élections départementales doit elle être attribuée au " phénomène culturel " qui s'appellerait FN ou au pin's du MEDEF ?

* D'après " L'homme au pin's ", du journaliste de Marianne, Jack Dion .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Economie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens