Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 14:52
Le livre .( 123RF ) .

Le livre .( 123RF ) .

" Rien ne me semble vrai, qui ne puisse sembler faux ", ( Montaigne ) .

(1) Vers de François Villon : Epître en forme de ballade, à ses amis .

Je relis " Les Méditations pascaliennes " de Pierre Bourdieu ( 1997 ) et je reste songeur devant le contenu du paragraphe suivant qui vient heurter de plein fouet notre actualité : " L'obscurantisme des Lumières peut prendre la forme d'un fétichisme de la raison et d'un fanatisme de l'universel qui restent fermés à toutes les manifestations traditionnelles de croyance et qui, comme l'atteste par exemple la violence réflexe de certaines dénonciations de l'intégrisme religieux, ne sont pas moins obscurs et opaques à eux-mêmes que ce qu'ils dénoncent " .

Certes, je comprends la mise en garde : ne pas répondre à un intégrisme religieux par un autre intégrisme, l'intégrisme de la Raison, et ne pas faire dire au Siècle des Lumières plus qu'il n'en peut dévoiler .

Bourdieu s'explique, sur la base d'un concept qui lui est propre : les mises en question les plus radicales de la pensée laissent en effet impensée une condition cachée ou refoulée de toutes les œuvres de l'esprit, c'est qu'elles sont produites en état de " skholè " * , c'est à dire de loisir, de distance à la réalité, au monde et à la pratique . Or cette situation est le principe d'erreurs systématiques, épistémologiques, éthiques, qu'il faut soumettre à une critique méthodique exigeante .

( * Skholè : en grec ancien, temps libre, loisir mais aussi école ... Pour Bourdieu, temps libre et libéré des urgences du monde qui rend possible un rapport libéré et libre à ces urgences et au monde ... Elle est une disposition scholastique qui incline à mettre en suspend les exigences de la situation, du contexte, telles les contraintes de la nécessité économique et sociale ... " ) .

En clair, le sociologue nous invite à ne pas accorder, en toutes choses, un crédit illimité aux principes des Lumières, dont les grands penseurs, ont pu parfois céder à " des audaces retenues ", dit le philosophe Michel Onfray, évoquant Emmanuel Kant qui dans " La critique de la raison pure ", " a de quoi, en six cents pages faire exploser la métaphysique occidentale, mais y renonce ", in fine, en prenant le parti de séparer Raison et Foi, alors qu'il eût fallu que la raison revendiquât ses droits sur l'autre .

Car Onfray rejoint Bourdieu en ce domaine, ( Cf. Le traité d'athéologie, 2005 ), quand il nous propose " d'augmenter les Lumières " .

L'obscurantisme , cet humus des religions se combat, certes, avec la tradition rationaliste occidentale : " bon usage de l'entendement, conduction de son esprit selon l'ordre des raisons, véritable volonté critique, mobilisation totale de son intelligence, envie d'évoluer debout ", mais on ne doit pas oublier un aspect de ce combat : tout ce beau et magnifique monde des Lumières, Voltaire, Montesquieu et ses trois pouvoirs, Rousseau du Contrat Social, d'Alembert maître d'œuvre de l'Encyclopédie, Kant et son culte de la Raison, communient dans le déisme, combattent tous avec force l'athéisme et méprisent le matérialisme .

" Je tiens pour des Lumières plus vives, plus franches, plus nettement audacieuses ", ajoute Onfray .

Donc, oui au combat contre le retour en force de la religion dans la vie publique, oui à l'utilisation des armes de la raison, mais pas d'intégrisme contre l'intégrisme .

En ce sens, la première précaution à prendre est bien la suivante : distinguer, ceux qui consomment " des "expédients métaphysiques " pour survivre, dit Onfray, auxquels on n'a pas à en vouloir, de ceux qui en organisent le trafic . " Non au commerce d'arrière-mondes " .

Il n'empêche ! Bourdieu a instillé le doute dans mon esprit . Jusqu'où aller ? Et c'est encore plus douloureux quand je lis un homme dont j'aime la pensée, le Tchèque Vàclav Havel : " Notre civilisation est superficielle . La couche civilisatrice qui entoure la terre est athée . Nous vivons dans une civilisation globale, fondée sur la technique et les lois du marché, sur l'idéal de la croissance et de la consommation, sous la dictature de la publicité . Notre civilisation est athée parce qu'elle est absente d'esprit . La réaction à toutes les menaces civilisatrices qui pèsent sur nous doivent se situer dans la sphère de l'esprit . Retrouver des racines métaphysiques nous permettrait une meilleure compréhension de l'homme " .

D'accord ! A y regarder de près, V. Havel triche un peu . N'accorder de forces de l'esprit qu'à la métaphysique, c'est nier l'esprit à tout acte de raison . Cela ne peut pas fonctionner .

Alors, il nous reste Jaurès . " Vous avez là une civilisation ancienne et admirable, une civilisation qui par ses sources tient à toutes les variétés du monde antique, une civilisation où s'est fondue la tradition juive, la tradition chrétienne, la tradition syrienne, la force de l'Iran et toute la force du génie sémitique : et depuis des siècles, cette force est en mouvement, religion, philosophie, science, politique, avec des périodes de déclin, mais aussi des périodes de réveil .

Comment arriverez-vous à la conciliation, à la coopération de ces forces, de ces races qui ne sont encore, il faut bien le dire, que juxtaposées sur le sol de l'Afrique ?

Il y a là deux grandes forces et ce n'est pas en écrasant l'une ou l'autre que vous ferez l'ordre et la paix . Il y a ces jeunes tunisiens qui rêvent, pour leur peuple et pour leur race, un développement dans le sens moderne . Je crois que ceux-là le savent bien que dans leurs traditions, et dans le Coran même, il y a à côté des forces de fanatisme et des affirmations de guerre, des grandes paroles magnifiques de continuité humaine et de tolérance " . ( Discours à la Chambre des Députés, du 1er février 1912, contre l'établissement du Protectorat au Maroc ) .

Visionnaire comme toujours, Jaurès invite les Français à protéger la Tunisie où sourdent de nouveaux élans de modernité qui se traduiront, des décennies plus tard, par l'inscription dans la Constitution tunisienne du Principe de " la Liberté de conscience " . Seul état islamique à l'avoir fait . Une Tunisie à soutenir et à protéger, aujourd'hui, plus que jamais, face au chaos qui règne chez son voisin la Libye .

Face au fanatisme en flammes au Moyen-Orient, face à la fracture civilisationnelle qui menace la France, la messe n'est pas dite, si je puis me permettre ce mauvais trait d'esprit, mais au moins une chose est sûre, d'ores et déjà : " Une idée est fausse dès l'instant où on s'en contente " ( Alain ) .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans philosophie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens