Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 14:42
La Voix du Nord .

La Voix du Nord .

" Non, non, rien n'a changé, tout, tout a continué ... ", beaucoup se souviendront de la chanson des " Poppys ", ce groupe d'enfants, issu des petits chanteurs d'Asnières, qui chantait la paix et la fraternité, dans les années 1970 .

C'est à ce groupe que j'ai pensé durant toute la soirée des résultats des élections départementales, dimanche 22 mars .

Une soirée ubuesque, grandguignolesque, bouffonesque : des spécialistes des sondages, des commentateurs, des responsables politiques incapables de nous fournir un quelconque résultat fiable .

Une recherche impossible du scoop raté : le Front National , loin des 30% prévus et surtout pas le premier parti de France, résultat attendu par tous les médias, pour en " faire des tonnes ", pendant des semaines .

Alors, on n'avait dans les rédactions, que quelques minutes, pour se réorienter vers un nouveau scoop : le FN en troisième position, loin du premier, l'UMP .

Alors, quelles que soient les chaînes, on additionne UMP-UDI, Modem, Divers droite, pour annoncer - en raccourci, cela va de soi - l'UMP à 36%, vers 20 heures .

On va placer le PS en deuxième position, autre scoop, puisqu'on l'annonçait moribond : du coup on additionne PS-RDG, Divers gauche, PS- EELV, quand ils sont alliés, et l'on peut avancer - toujours avec le même raccourci - le PS à 28,5%.

Le résultat du FN fait du yoyo, entre 24,5% et 26,5% . Personne n'y comprend plus rien .

Et les personnalités politiques invitées sur les plateaux, ne vont pas clarifier le débat . Il n'y a pas de gagnant, mais, tenez-vous bien, il n'y a pas de perdant non plus : l'UMP vire en tête, le PS résiste bien et le FN stagne .

Par contre, une victoire est certaine : la participation est en hausse, massivement ( à 50, 18% ) . Extraordinaire constat ! Un Français sur deux n'est pas allé voter, mais nos politiques n'hésitent pas à évoquer une forte mobilisation . Pour cela, il suffit aux sondeurs d'établir une comparaison avec les cantonales de 2011 où l'abstention avait atteint 55%, en omettant de préciser qu'en 2001, on ne votait que dans la moitié des départements et donc que la comparaison est, au moins, audacieuse .

Et d'ailleurs, le Premier Ministre de dégainer avant tout le monde, dès 20h02, pour s'adresser des félicitations . Son investissement personnel, tout à fait réel par ailleurs, a favorisé cette mobilisation .

N. Sarkozy ne peut laisser passer ce coup de force de M. Valls et convoque aussitôt les médias, pour proclamer sa victoire personnelle, bien sûr, et son cap : FN et PS, bonnet blanc et blanc bonnet .

Les heures passent, et instituts de sondages et commentateurs se rendent compte qu'ils ont peut-être frappé trop fort . Alors on procède à des corrections . On retire du score de l'UMP les divers droite, mais on persiste dans la coalition UMP-UDI- Modem, à 31% ; du score du PS on retranche les divers gauche, mais on maintient la coalition PS-RDG, à 21,8% ; le score du FN semble se fixer à 26% . Mais ce dernier parti, devient le deuxième parti de France, quand même .

Dans la foulée, les sondeurs inspirés, décident de nous présenter un rapport de force sous forme de blocs : bloc de droite à 37%, bloc de gauche à 36%, FN à 26% .

Plus personne n'y comprend rien . Ce n'est pas grave .

On entame la présentation des résultats détaillés, et là, canton par canton, on va décliner toutes les étiquettes : à gauche, PS-RDG, Front de Gauche, Union de la Gauche, divers gauche, EELV ; à droite, UMP-UDI, Modem, Union centriste, divers droite ... Une chienlit où une mère ne peut plus retrouver ses petits .

Les résultats officiels donneront finalement : abstention, 49,82% ; UMP-UDI, 29,56% ; FN, 25,12% ; PS-RDG, 21,80% ; FG, 6,3% .

Oublions cette soirée pitoyable pour les médias et les sondeurs, l'essentiel est ailleurs : c'est la carte, publiée par la Voix du Nord, qui donne le parti arrivé en tête, département par département .

On y voit clairement la pieuvre, la tache noire qui s'étend , depuis les départements frontaliers et méditerranéens, des premiers temps, vers l'intérieur ; depuis les départements ayant subi, les premiers, les désindustrialisations les plus dévastatrices, vers les départements ruraux .

Non, rien n'a changé : la pieuvre poursuit son extension ; tout va continuer : F. Hollande ne veut changer ni de cap, ni de Premier Ministre, ni de méthode de gouvernement .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Alain Laute 24/03/2015 18:56

Contrairement a votre analyse je crois que trop de choses ont changé. Les sondeurs sont de plus en plus inféodés au pouvoir quel qu'il soit, le PS a viré à droite depuis 3 ans, la droite s'est extrêmedroitisée, les Verts ne rêvent que de pouvoir, L'extrême-droite, ce ramassi de 40 à 50 composantes n'a plus besoin de mener campagne pour faire des voix, le PCF s'allie ou ne s'allie pas, et le Front de gauche tente ce qu'il peut avec des alliés à géométrie variable.
Nous n'avons plus de Gauche en France en dehors du Fde G.
Tout de même l'espoir existe, il repose sur une composante de 23 millions d'électeurs, les abstentionnistes. Je suis persuadé que la radicalisation du vote FN arrive à son apogée. L'illusion du 1er parti de France vient de faire long feu avec seulement 5 % de participation supplémentaire au plan national. Donc, avec 10, 15 ou 30 % de plus il y a fort à parier que sa progression ne sera pas proportionnelle. Quand aux autres, il faut espérer que ce que j'appelle la vraie gauche, elle fera sans aucun doute une progression importante. Mais il faut aller au charbon, c'est la seule possibilité. Nous ne sommes ni en Grèce ni en Espagne, ni ailleurs, nous sommes en France le pays où l'extrême droite demeure la plus forte de toute l'Europe. A qui la faute ? J'ose éfleurer quelques hypothèses. Une Gauche, le PS devrai-je dire, moribond, une droite ultra libérale (comme le PS)et réactionnaire, un patronat le MEDEF ringardisé et réactionnaire comme peu en Europe, des organisations syndicales trop frileuses, des médias flateurs avec le FN, l'ignorance de la véritable politique du FN que ce soit pour le pays comme pour l'Europe. Nous ne sommes pas en situation favorable. Mais vous avez raison d'intervenir comme vous le faites sur votre blog. Merci.
Mon blog pour mémoire : "mes-billets-d-humeur.over-blog.com"

regain2012 26/03/2015 14:41

Cher" Laute ", à l'évidence, nous avons des différences d'appréciation . Le PS est passé à droite en 1983, en s'inscrivant dans la logique de la dérégulation financière introduite par Delors, Fabius et Bérégovoy avec l'assentiment de Mitterrand . Je ne crois pas au plafond de verre qu'aurait atteint le FN, il progressera encore tant la colère populaire est grande . La droite s'est droitisée depuis longtemps : il faut relire le programme du RPR au début des années 1990 . Enfin je ne vois pas, en l'état actuel des rapports de force, le Front de Gauche capter cette colère populaire, il n'a aucune assise militante dans les quartiers ou les villages, comme avait pu l'avoir, à une autre époque le PCF .

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens