Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 15:24
tvinfo.fr

tvinfo.fr

" Un sondage révèle que 94% des vaches préfèrent regarder passer un train plutôt qu'un camion : selon 2/3 entre elles, le train passe pendant plus longtemps qu'un camion ; 6% ne se prononcent pas " , ( Les 365 jours du Chat, Philippe Geluk ) .

* Titre emprunté au Canard Enchaîné du 25 mars 2015, page 2 .

" Après la farandole de chiffres et de statistiques de la soirée électorale du 22 mars ", à propos des résultats du scrutin départemental, la situation se décante et l'on a moins envie de rire .

Le corps électoral de ce dimanche 22 mars s'élevait à 43 millions d'inscrits, Paris et Lyon ne votant pas . Un électeur sur deux ayant décidé de ne pas se déplacer, il est clair que pour mesurer l'influence réelle d'un parti, il faut, au moins, diviser par deux son score en pourcentage .

Et si l'on veut une vision plus proche de la réalité, il est nécessaire de prendre en compte, le nombre de Français en âge de voter - qui fait intervenir ceux qui ne s'inscrivent pas sur les listes électorales, par négligence ou par désintérêt de la politique - ( environ 50 millions de Français ) . Les estimations évaluent à environ 50 millions de personnes ces Français en âge de voter : à ce moment là, la réelle influence du FN s'établit à 10% . C'est dit !

Il est d'autres chiffres simples qui ignorent les classifications tordues du Ministère de l'Intérieur et qui sont plus parlants que bien des commentaires entendus dimanche soir . Les commentateurs attribuent une progression de l'UMP de six points par rapport aux cantonales de 2011 - alors que Nicolas Sarkozy est au plus bas de sa popularité - et que l'UDI fait encore partie de l'UMP : Est-ce suffisant ? Par rapport aux cantonales de 2004, dans un contexte moins clivé, l'UMP ne gagne en 2015 qu'un point, dix ans après .

Un exemple précis : l'UMP sans l'UDI, que les enquêtes créditent de 8%, n'obtient donc réellement qu'environ 21,50% ou 22% de voix . Si l'on retient que Paris et Lyon ne votaient pas, et alors que le PS résiste mieux dans les grandes villes où résident les classes moyennes et supérieures ( Lille, Bordeaux, Strasbourg ), un électorat socialiste, les commentateurs estiment que le PS aurait pu obtenir un point ou deux de plus, ce qui l'aurait placé à hauteur de l'UMP . Cette UMP qui progresse très peu dans ces grandes villes .

Nicolas Sarkozy et les ténors de l'UMP n'ont pas de quoi la ramener .

Cela dit, la défaite du PS n'est pas discutable . Il perd douze points entre 2015 et 2011 . Le sous-ministre Jean-Marie le Guen l'avouait dès dimanche soir, vers 22 heures : le PS venait de perdre 560 cantons dès le premier tour, en raison du seuil des 12,5% d'inscrits, nécessaire pour être présent au second tour .

Dans le Haut-Rhin, ses candidats sont éliminés de 14 cantons sur 17 . Dans les Alpes-Maritimes, il n'est pas assuré de retrouver un seul siège au futur Conseil départemental .

C'est un coup de maître de Manuel Valls, alors Ministre de l'Intérieur, que ce seuil destiné à éliminer le FN, et qui se retourne contre son auteur .

Le FN peut se dire satisfait . Il arrive en tête dans 340 cantons et se trouve qualifié pour le second tour dans 834 cantons pour des duels et participera à 273 triangulaires . Il est donc toujours en lice dans plus de la moitié des cantons non encore pourvus d'élus .

A noter aussi sa progression notable dans les villes qu'il a conquises aux élections municipales de 2014 ( Béziers, Hénin-Beaumont, Fréjus, Le Pontet ) . Une nouveauté !

Ses succès dans les terres historiques du PS, Nord, Pas-de-Calais, Territoire de Belfort, Saône et Loire, Nièvre, démontrent la thèse du glissement de l'électorat socialiste vers son projet .

Cependant l'essentiel est ailleurs . En premier lieu dans le niveau de l'abstention, qui reste trop élevé pour que la démocratie puisse résister longtemps à cet éloignement des citoyens de la chose publique . La classe politique et les partis politiques portent une très lourde responsabilité dans ce délitement de la vie publique . Ou ils finissent par le comprendre et réagissent, ou nous changerons de civilisation .

En deuxième lieu, c'est à un constat global des rapports de force que nous devons procéder . Pour la première fois depuis 1992 - annus horribilis pour le PS - le total des voix de gauche, toutes chapelles confondues, est inférieur à 40% ( 36% précisément ) loin de l'influence de la fin des années 1990 avec la gauche plurielle .

La droite et l'extrême-droite représentent plus de 60% . Voilà ce sur quoi il nous appartient de méditer .

NB : d'après le Canard Enchaîné du 25 mars 2015 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

serrurier 28/03/2015 03:03

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Laute 26/03/2015 19:37

Le ni ni de Sarkozy n'est donc pas la meilleur réponse à apporter au moment où l'électorat ne se déplace pas assez. Cette attitude est une lâcheté, c'est du défaitisme favorable au FN. Déjà 55% des électeurs est contre ce principe. Il n'y a pas à tergiverser face au FN. Il faut être ultra réactionnaire pour en arriver à faire élire un FN plutôt qu'un socialiste. Je ne vote jamais socialiste au premier tour, mais comme j'ai voté Chirac en 2002 je ne vois vraiment pas pourquoi je ne le ferai pas pour un candiadat socialiste même si ce n'est pas ma tasse de thé. Je viens de mettre en ligne une contribution à ce sujet.

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens