Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2015 6 21 /02 /février /2015 16:38
La terre ne tourne pas sur elle-même . Site Al-Arabiya .

La terre ne tourne pas sur elle-même . Site Al-Arabiya .

" Je sais les souffrances que la mise en œuvre de cette loi ( loi de 1905 ) a provoquées en France, chez les catholiques, chez les prêtres, dans les congrégations, avant comme après 1905 ... " . ( Discours de N. Sarkozy, au Palais du Latran, à Rome, le 20 décembre 2007, alors qu'il recevait, non sans une certaine volupté, son titre de chanoine de l'église romaine ) .

Chacun se souviendra de cette escapade " vaticanesque " d'un Président de la République Française à l'occasion de laquelle il avait théorisé la supériorité du curé sur l'instituteur, en matière d'éducation, ayant jugé nécessaire d'ajouter : " Comme Benoît XVI, je considère qu'une nation qui ignore l'héritage éthique, religieux, spirituel de son histoire commet un crime ... " .

Eh, bien ! Le chanoine revient . La situation n'est pas assez compliquée, il faut que Monsieur s'en mêle .

N. Sarkozy a décidé de lancer à l'UMP un débat sur l'Islam, sa compatibilité avec les valeurs de la République, la laïcité et l'assimilation, et des consultations sur la Loi de 1905 . Le " b..... " que sa " Consultation sur l'identité nationale ", lancée à l'automne 2009, avait mis dans le pays ne l'a pas calmé, il remet ça, lui qui a tant contribué à répandre la plus grande confusion sur ces questions, lui qui veut barrer, aujourd'hui, la route à l'islamisme, après avoir frayé, hier, avec les Frères musulmans .

Nous ne pouvons passer sous silence ces années où, ministre de l'intérieur, N. Sarkozy a joué la carte des salafistes de l'Union des Organisations de l'Islam de France ( UOIF ), côtoyant même dans leurs mosquées des personnages recherchés par sa propre police, cherchant à gagner les voix des Français musulmans, en vue de l'élection présidentielle de 2007, contre la Grande Mosquée de Paris et son recteur Dalil Boubakeur, jugé trop chiraquien .

Ne passons pas sous silence les réticences du chanoine par rapport à la loi de 2004, voulue par J. Chirac, concernant l'interdiction du port du voile à l'école .

Espérons que l'UMP ne va pas faire sienne la théorie de ce prédicateur saoudien, Cheikh Al-Bandar Khairabi, qui soutient que la terre est immobile et qu'elle ne tourne ni sur elle-même, ni autour du soleil . Le prédicateur explique à ses étudiants que si la terre tournait dans un sens, un avion n'aurait qu'à rester en position statique, dans les airs pour que Pékin vienne à lui . Mais que si la terre tournait en sens inverse, un avion ne pourrait jamais rejoindre la Chine, parce que la Chine tournerait avec lui . ( Cf. vidéo du 16 février sur le site Al-Arabiya ) .

Je ne résiste pas au plaisir de raconter l'impression que j'ai ressentie , en regardant la vidéo : le prédicateur utilise, pour sa démonstration un verre qui, par illusion d'optique paraissait carré : j'ai cru, pendant quelques secondes, qu'il voulait démontrer que la terre était carrée .

Non, vraiment, après les évènements des 7 et 9 janvier, la journée du 11, où les fractures de la société autour de la question des religions, et en particulier la question de l'Islam, apparaissent comme béantes, le pays n'a pas besoin de l'intervention d'un forcené .

Car l'évidence est là . Le mot de Claude Lanzmann quelques jours après le 11 septembre 2001 américain reste d'actualité pour l'après 11 janvier français, quoi qu'en pense F. Hollande : beaucoup se sont contentés " d'une génuflexion hâtive avant de revenir à leurs vieilles antiennes " . Le problème est devant nous, entier .

Car devant nos yeux incrédules, à la place de l'amalgame que chacun proclamait vouloir combattre, c'est un amalgame inversé, imprévu, qui s'est invité, en France, comme plus récemment, au Danemark : la solidarité affichée par nombre de jeunes collégiens et lycéens français, s'identifiant, d'eux-mêmes, avec arrogance et fierté parfois devant journalistes et caméras, aux tueurs de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, s'excluant de facto d'une société dont les valeurs premières sont la liberté et l'égalité .

La sécession est minoritaire mais devient très visible .

Le témoignage de l'élue socialiste de la Région Bourgogne, Safia Otokaré, d'origine somalienne, est bouleversant : " Les conn.... m'ont rattrapée " ( Marianne No 931, p. 19 ) .

" Il y a vingt trois ans, j'ai réussi à quitter les terres de mon enfance, la Somalie du sud, où des intégristes - les chebabs - étouffent la vie des musulmans et des musulmanes qui y habitent . Ils cousent les femmes, musellent la liberté, tabassent et incarcèrent partout où un peu d'oxygène passe ... Je suis venue en France par amour et pour y jouir de la laïcité ... J'avais pensé que la laïcité me protègerait de tous ces conn.... C'était vrai ! Jusqu'à quand le sera-ce encore ? ...

Depuis le 7 Janvier, je sens que ma patrie, où je peux enfin dormir, sans faire de cauchemars, a vacillé ... " .

Passé l'état de choc, les politiques se contentent, en France, d'invoquer la Laïcité et se déchargent avec une légèreté troublante sur les enseignants en plein désarroi face à des jeunes pour qui l'antisémitisme est une opinion, une sorte d'héritage culturel qui leur semble très respectable .

Et quand ce machin qu'on appelle " l'Observatoire de la Laïcité " propose d'introduire dans les programmes scolaires " toutes les cultures convictionnelles et confessionnelles ", on est peu nombreux à s'indigner . Il est vrai que F. Hollande, l'économiste fiscaliste, n'est pas à l'aise avec ces questions qu'il a d'ailleurs tranchées définitivement : " L'islam est compatible avec la démocratie " , circulez, il n'y a rien à voir, voilà comment certains proches illustrent sa position . On voit très bien, dans ce cas, combien l'irruption du chanoine dans le débat, peut faire de dégâts, puisqu'on lui laisse le champ libre .

Allons, montrons-nous lucides ! La trouille est là ! Comme l'explique le dessinateur Riss, nouveau patron de Charlie Hebdo, le recrutement de nouveaux journalistes est compliqué : " Certains ont peur " !

On ne peut que se féliciter des prises de position courageuses de certains responsables musulmans reconnaissant le conflit interne qui déchire l'Islam et prônant l'abandon des textes violents qu'invoquent les fondamentalistes .

Mais la difficulté est grande de vouloir réunir un islam perpétuellement désuni sur ses règles et son identité . Qui peuvent être les interlocuteurs musulmans à même de répondre aux exigences d'une laïcité qui n'accepte aucune compromission ?

Ceux qui agissent clandestinement ( plus de 80 mosquées sont aujourd'hui aux mains d'imans salafistes ), ceux qui refusent tout échange, ceux qui veulent bien discuter mais ne sont pas représentatifs ? Tous les choix sont risqués .

Les plus médiatiques sont minoritaires et se révèlent souvent contradictoires et sur la défensive .

Le très connu et modéré recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a changé de pied en quelques années . Après avoir condamné " le foulardisme politique comme véritable intégrisme ", il y a vingt ans, il a publié en 2014, en tant que président du CFCM, une " charte du citoyen musulman français ", dans laquelle le port du voile devient une obligation religieuse .

Le philosophe Malek Chebel qui prône un " Islam des Lumières " avait quand même prophétisé, contre les " dépassements de Charlie Hebdo " : " La sanction viendra du réel ", sinistre prophétie .

Le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, condamne fermement la violence et multiplie les appels à manifester contre, mais avoue que pour lui : " La dominance masculine demeure un fait " qui s'explique par le chromosome Y .

Nous nous trouvons donc bien à l'orée d'une nouvelle ère de résistance à la peur et aux agressions dont l'enjeu est la défense des valeurs que contestent des prétentions religieuses, cherchant à nouveau à s'imposer, que cela soit par la force ou l'intimidation .

L'historien des cultures, Pascal Ory, situe bien cet enjeu : " La liberté d'expression est un pilier fragile, récent et limité à l'Occident . Au-delà, il ne s'applique pas " .

Le combat sur ce terrain n'est pas " le truc " de F. Hollande, dit un de ses conseillers . Et N. Sarkozy a vu la faille . C'est pourquoi il s'y engouffre avec délectation .

Cependant, il en est un, au sommet de l'Etat, qui a compris la même chose que le chanoine de Latran . Et c'est Manuel Valls . " La France est en guerre contre l'islam radical ", claironne-t-il . La démonstration que l'islam est compatible avec la démocratie reste à faire, n'hésite-t-il pas à ajouter .

Voilà l'état des lieux . F. Hollande, pris déjà totalement, dans l'obsession de sa réélection, va laisser deux renards de la politique s'affronter, sur un sujet hautement périlleux .

A la fin des joutes, parions que la terre sera devenue carrée !

NB : d'après l'article d' Eric Conan et Anne Rosencher " Résister face à la terreur ", Marianne No 931, du 20 février 2015, p. 12 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Laute 23/02/2015 18:54

Je ne peux que partager votre couroux. Mon inquiêtude repose,( maintenant qu'on cite plus que jamais le "MOT" Laïcité) sur ce que recouvre de tolérance et d'amour de l'autre ce mot qui est plus qu'un mot. Tant que les politiques de tout poil n'iront pas sur le fond, les plus sensibilisés à la religion musulmane pourront croire à tort, mais ils croiront, que la Laïcité est l'adversaire de toutes les religions. Nul besoin d'émulation, de rivalité, d'opposition, de querelles stériles, nous autres laïcs on accepte tout le monde, sauf pour ce qui me concerne les ultras réactionnaires, les terroristes/fascistes et l'extrême droite. Ceux-là mêmes qui détruisent la sérennité indispensable des débats. Croire ou ne pas croire n'a strictement aucune espèce d'importance, la question n'est pas là, la question c'est comment faire pour que le VIVRE ENSEMBLE, soit remis à l'ordre du jour, y compris par les Imams dans les salles et les mosquées, et pas seulement du bout des lèvres, mais avec conviction. Quand à certains hommes politiques en vu, ils portent eux plus que d'autres une grande responsabilité dans le dévoiement de ce qu'est l'Islam, la chrétienté ou le judaïsme. A force de présenter les pratiquants sous le forme de victimes potentielles, beaucoup pensent que c'est vrai,qu' il n'y a que les adhérents à la religion qui sont les victimes de toutes les barbaries. Ainsi des juifs sont confortés dans l'idée qu'il vaut mieux fuire que de se battre avec nous. Ainsi les musulmans n'osent pas trop en dire entre eux, de peur eux aussi d'être soumis aux critiques acèrbes de leur "amis". Ainsi les catholiques restent très discrêts eux aussi.
Personnellement je suis fatigué d'entendre à longueur d'antennes radio et télé le même discours "religieux". Ras le bol. Vive la laïcité.

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens