Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2015 6 14 /02 /février /2015 14:13
Le dico du commerce international .

Le dico du commerce international .

" Travaillant pour elle seule, exploitant pour elle seule, massacrant pour elle seule, la bourgeoisie a besoin de faire croire qu'elle travaille, qu'elle exploite, qu'elle massacre, pour le bien de l'humanité ... Elle doit faire croire qu'elle est juste . Et elle-même doit le croire ... " ( Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932 .

Les révélations du quotidien Le Monde, des 9 et 10 février dernier, concernant les dépôts étrangers dans la banque suisse " HSBC ", baptisées depuis " Swissleaks " ( leaks = fuites ) revêtent un caractère de salubrité publique . Sachant que depuis 2012, une autre banque helvète ( UBS ) est poursuivie par plusieurs états européens ( Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique, France ) pour des agissements équivalents : mettre à l'abri des fiscs nationaux certaines fortunes .

Au tournant des années 2006-2007, environ 6 Mds d'euros ont été " planqués " par des possédants français de fortunes importantes, ( il faut pouvoir déposer au moins 700 000 €, pour ouvrir un HSBC Private Bunking ) dans les coffres de HSBC, avant de se retrouver hors d'atteinte des administrations fiscales, dans des paradis fiscaux, grâce à la bonne volonté de la banque .

En réalité, ce sont 185 Mds d'€, si l'on tient compte de l'ensemble des déposants, qui ont disparu des " radars fiscaux " nationaux, en trois mois .

Mais nous avons choisi de rester dans l'hexagone . C'est donc une liste de trois mille français indélicats, des contrevenants, des délinquants, qu'ont en leur possession des journalistes mais aussi les services de Bercy .

On trouve de tout, dans cette liste HSBC : des gens connus, des peoples, des politiques, des capitaines d'industrie, mais aussi des gens inconnus, des commerçants, des médecins, des professionnels qui ont les moyens d'obtenir de l'argent " au noir " en suffisamment grande quantité . Et même des " héritiers ", détenteurs de comptes " à l'insu de leur plein gré " .

Des gens pour qui l'idée de s'acquitter de l'impôt sur le revenu ou de l'impôt sur la fortune est proprement insupportable .

Les montants de la fraude fiscale qui ronge notre contrat social sont maintenant connus . Rapports parlementaires, Cour des Comptes et enquêtes journalistiques aidant, on sait que l'Etat perd chaque année entre 60Mds et 90Mds d'€ de recettes fiscales, à cause de ces comptes cachés dans les paradis fiscaux, soit entre 70% et 90% du déficit budgétaire . Ainsi, le déficit de l'état qui s'est élevé à 85,6 Mds d'€ en 2014, aurait été quasiment comblé si la fraude fiscale était éradiquée .

On imagine aisément comment auraient pu être soulagées les classes moyennes, complètement étranglées depuis cinq ans, puisque pratiquement seules à assumer, le rattrapage des déficits " artificiels " .

Les 6 Mds sur trois mois, indiqués plus haut ( et qui représentent tout de même 400 000 SMIC annuels ), ne constituent que 1% des sommes qui, tout cumulé, ne sont pas déclarées aux impôts, en France .

Il faut savoir aussi que les banques françaises, que le contribuable a renflouées en 2008, qu'il continue de maintenir aujourd'hui via les allègements de charges, le crédit impôt-recherche et le CICE, ont toujours 10% de leurs avoirs dans leurs filiales " off-shore ", comme on dit aujourd'hui, soit 350 Mds de $ .

Il faut savoir encore que ces mêmes banques n'ont payé sur leurs bénéfices, entre 2002 et 2009, qu'un impôt de 8%, le plus bas d'Europe, alors, mais oui !

Tous ces constats faits, de vraies questions se posent . Fallait-il livrer en pâture à l'opinion publique des noms, avancent certains journalistes de salon ? Je réponds sans ambages, oui, et j'ajoute qu'il faut les donner tous .

Eh, quoi ? Ce serait de la délation ? Non, Monsieur Bergé, vos journalistes du Monde, dont vous êtes actionnaire, accomplissent un travail de salubrité publique . Il faut que la tricherie, la trahison, l'arrogance soient incarnées : c'est un devoir envers les couches populaires et moyennes, qui paient au prix fort la veulerie de certains .

Faut-il livrer des noms au risque de mêler le dentiste, le médecin indélicat, le tennisman, l'artiste, exilés en Suisse, l'entrepreneur, au narcotrafiquant, au financeur du terrorisme, au marchand d'organes ? Je réponds encore une fois, sans hésitation, oui !

Tous participent de cette même démarche inacceptable d'appauvrir volontairement leur pays . Leur domaine d'activité n'est pas le même, mais ils font cause commune pour ne pas payer l'impôt, le ciment de toute société . Au Portugal on ne soigne plus l'hépatite C et certains cancers par manque de médicaments .

Les clients de ces banques véreuses ne cessent de se croiser dans les manifestations mondaines, les tournois de tennis ou de golf, les concerts auxquels ils sont invités, en VIP, par " leur banque " . Pourquoi ne se croiseraient-ils pas, également, sur une liste, terrain certes moins avantageux pour eux ?

Qu'il soit dentiste, tennisman ou entrepreneur, chacun de ces fraudeurs sait ce qu'est une société écran et que ces sociétés servent les pires criminalités .

Il faut donner des visages à cette classe malveillante, c'est devenu une nécessité absolue . Il faut une incarnation à cette oligarchie, à cette consanguinité, à cette opacité, à cette délinquance financière .

Il est devenu urgent d'organiser " une vigilance oligarchique " * pour montrer aux puissants que leur pouvoir ne sera pas éternel, pour empêcher le sentiment d'impunité qu'ils ont aujourd'hui .

* Expression de la sociologue Monique Pinçon- Charlot, " La violence des riches " .

Dans ce livre, la sociologue noue relate les visites ethnographiques, menées par ses étudiants dans les quartiers riches, pour vaincre " leurs timidités sociales " ... " Se promener dans les beaux quartiers, leurs cinémas, leurs magasins, leurs cafés est un voyage dans un espace social étrange . Il faut avoir de l'humilité pour accepter d'être remis à sa place, ne pas se sentir à l'aise, se sentir pauvre car vous ne pouvez pas vous payer une bière à six euros ... " .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens