Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 14:47
toutes-a-l-ecole.org

toutes-a-l-ecole.org

" Déséquilibrée dans ses fondements axiologiques originaux l'école fait tanguer à son tour la cohésion nationale et sociale " . ( Nathalie Mons, Maître de conférence à l'Université de Cergy Pontoise, sociologue ) .

L'universitaire écrit ces mots - certainement exagérés, en ce qui concerne la deuxième proposition - après l'affaire Merah de Toulouse, alors que déjà, les politiques demandaient aux enseignants de faire respecter une minute de silence dans nos écoles et d'organiser des débats, comme cela avait été le cas pour le 11 septembre 2001, " à chaud ", sans réflexion préalable et surtout sans aucun soutien .

Suite au drame de " Charlie Hebdo ", ils réitèrent le même scénario, en répétant les mêmes errements et les mêmes insuffisances , et puis s'étonnent des résistances apparues . J'en veux à la Ministre de l'Education Nationale .

Et Nathalie Mons d'interpeller, avec la plus grande clarté, les politiques et les responsables du monde éducatif : " Si, dans le cadre de ce drame, les élites éducatives n'ont pas été capables de définir à l'adresse des enseignants, ces valeurs et ces normes qui fondent la cohésion sociale à la française, c'est parce que depuis trente ans, les politiques scolaires ont progressivement déconstruit cet ensemble de valeurs et de normes qui fondaient la fameuse " école républicaine " .

Nous avons pu remarquer, ces derniers mois, avec quelle attention nos politiques s'attachaient à ne plus parler de l'école sans y ajouter, aussitôt, l'épithète " républicaine " . Bon réflexe, en soi, mais, quelle profondeur mettent-ils dans le qualificatif . Je pense qu'ils avaient oublié, ce que rappelle la sociologue, que : " La formation vise à fonder une compréhension rationnelle scientifique du monde qui s'oppose à la culture religieuse ... " .

Il est donc grand temps de soumettre à la société une réflexion sur l'essentiel, je veux dire : " le fondement républicain de l'école " . Au diable les réformes " pédagogistes ", les activités d'éveil , bavardages emphatiques qu'on veut nous faire cautionner depuis trente ans, à travers une formule tarabiscotée, de 1989 : " l'élève au centre du système éducatif . Le " fond ", rien que le " fond " .

Et si, enfin, cette proposition, était acceptée, il ne faudrait pas avoir peur d'affronter l'histoire .

Si l'école, dans sa forme républicaine, prend sa source chez Condorcet ( Les mémoires sur l'instruction publique ), si c'est Jules Ferry qui la mettra en œuvre sous la Troisième République, paradoxe de l'histoire, ce sont François Guizot et Victor Cousin - l'historien et le philosophe - qui en ont été les véritables penseurs, et ce sous la Monarchie de Juillet . Je laisse aux historiens le soin de nous expliquer pourquoi l'histoire de la République a préféré laisser tomber dans l'oubli, leur apport, et la Loi Guizot sur l'instruction primaire de 1833 .

Ces points feront l'objet d'un autre billet .

Guizot et Cousin voulaient développer un état de droit fondé sur une philosophie de l'histoire, le rationalisme comme réalisation du système du savoir et surtout une instruction primaire et secondaire comme un travail mené par la société sur elle-même, liant l'histoire de la pensée et l'histoire de l'école .

Que voulaient-ils dire ? Que " la raison change le monde dès qu'on promet à chacun de la faire dominer en lui-même ", et donc que " toute école est une école de la raison " , excusez du peu !

Ils tentaient de faire passer le message universel que l'école n'était pas faite pour les seules jeunes générations parce qu'à travers elles, c'est l'humanité tout entière qui était visée .

C'est à ce titre qu'ils ne considéraient pas l'école comme un service public ordinaire, mais comme une magistrature, donc un pilier de la République : " Elle n'est pas un service que l'Etat rend aux personnes privées, par exemple aux familles, mais une fonction liée à sa nature " , et c'est pourquoi l'école ne dépend pas des préfets mais d'une magistrature universitaire spécifique " les Recteurs " .

L'objet de l'école est de faire l'homme avant le citoyen et le citoyen avant le consommateur . Ce seul constat montre, s'il en était besoin, la profondeur des dérives que la société libérale a imposées à l'école .

L'école de Guizot et Cousin n'est pas encore démocratique - les filles sont oubliées - mais elle est déjà républicaine .

Dans les circonstances actuelles, le rappel de la " Lettre aux instituteurs du 17 novembre 1883 ", signée Jules Ferry, ne me paraît pas inopportun : " Si parfois vous êtes embarrassés pour savoir jusqu'où il vous est permis d'aller dans votre enseignement moral, voici une règle pratique à laquelle vous vous pourrez vous tenir . Au moment de proposer aux élèves un précepte, une maxime quelconque, demandez-vous s'il se trouve à votre connaissance un seul honnête homme qui puisse être froissé de ce que vous allez dire . demandez-vous si un père de famille, je dis un seul, présent dans votre classe et vous écoutant, pourrait de bonne foi refuser son assentiment à ce qu'il vous entendrait dire . Si oui, abstenez-vous de le dire ; sinon, parlez hardiment, car ce que vous allez communiquer à l'enfant, ce n'est pas votre propre sagesse, c'est la sagesse du genre humain, c'est une de ces idées d'ordre universel que plusieurs siècles de civilisation ont fait entrer dans le patrimoine de l'humanité " .

Il va de soi que dans cette lettre, les mots les plus importants sont : " honnête homme ", " de bonne foi " et " idées d'ordre universel ", parce qu'on ne tue pas pour une opinion .

Madame la Ministre, l'actualité de tous ces discours, nous montre à quel point nous devons faire preuve de fermeté sur les principes originels si nous ne voulons pas que notre école soit emportée par les dérives démagogiques et obscurantistes qui la menacent depuis trop longtemps .

(1) . Source : " De l'école à la République : Guizot et Victor Cousin ", Jacques Billard, PUF, Paris, 1998 .

Partager cet article

Repost 0
Published by regain2012 - dans éducation
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Regain 2012
  • Regain 2012
  • : Pour un retour à la démocratie réelle où le citoyen redevient acteur de son avenir et cesse de déléguer son pouvoir à des partis ou à des dirigeants trop éloignés des souffrances des peuples.
  • Contact

Vous aimerez peut-être :

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recherche

Nuage de tags

Nombre de visiteurs en ligne

Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog

Catégories

Liens